mardi 29 septembre 2020

Du culte et de la vénération qui est due à l'Archange Saint Michel




I. Point. Adoration. Adorez Dieu dans la primauté de sa puissance, choisissant saint Michel entre tous les Princes de sa Cour, pour présider depuis la chute des rebelles, à toute la nature Angélique, et pour marcher à la tête des Armées célestes.
Honorez ce digne Archange, comme la plus vive image de la Divinité, comme le plus noble caractère de sa nature, et comme la plus riche expression de ses grandeurs. Je me prosterne devant vous, ô saint Ange de Dieu, ébloui de l'éclat de vos perfections, dont je ne puis soutenir la splendeur. Je vous révère comme le premier de tous les Anges en gloire ; et comme le plus élevé des Séraphins en amour. J'implore votre protection avec toute l'Église, vous suppliant de me secourir pendant ma vie et à l'heure de ma mort ; et c'est pour cela que je vous prends pour patron auprès de Dieu.

II. Point. Considérations. Quoique tous les Esprits bienheureux méritent selon la pensée d'un grand Patriarche, la vénération la plus profonde, saint Michel en mérite encore plus, à cause de son excellence renfermée dans ce peu de parole : « Respectons en lui, dit saint Laurent Justinien (Serm. de S. Mich.), l'éminence de sa gloire, ses prérogatives singulières, la fidélité de son ministère, sa victorieuse puissance, les bonnes grâces de son Créateur, sa constance dans le combat ; mais admirons surtout en lui, le Dieu, qui l'a fait grand, et qui nous a formés nous-mêmes. » Considérons ces grands titres d'honneur dans le saint Archange ; et faisons trois réflexions.
1. Saint Michel est un des plus grands Princes de la Cour céleste.
2. C'est un puissant Protecteur.
3. C'est le grand adversaire des méchants.

I. Tous les Anges sont des Princes : chaque Hiérarchie a le sien en particulier ; mais saint Michel est le premier de tous (Dan. 10, 15), 1° Michaël unus de Principibus primis, dit la sainte Écriture. Unus, c'est-à-dire, Primus, disent les Interprètes. Quel honneur pour cet Archange, de présider à l'assemblée de tant de milliers d'Esprits. Par sa primauté il est le plus élevé, le plus proche, et le plus uni à Dieu de tous les Anges. Il reçoit de Dieu immédiatement les divines communications, et les autres Anges les reçoivent par lui. Il les purifie, il les éclaire, il les perfectionne. Il renferme en lui l'amour des Séraphins, la splendeur des Chérubins, la paix et la fermeté des Thrônes, et ainsi des autres. Ayant eu tant d'honneur dans le combat contre le démon ; on peut dire qu'il devint l'Ange Gardien des Anges mêmes en travaillant à les contenir dans l'obéissance.
2° C'est un grand Prince (Dan. 12, 1), Princeps magnus. Jugez-en par son nom, qui exprime ce que Dieu a de plus grand, l'éminence de son être et de ses incomparables perfections. Son nom signifie, Qui est semblable à Dieu ? Quis ut Deus ? Ce n'est point ici un vain titre d'honneur, c'est un nom de gloire, que lui a mérité la noble victoire qu'il a remporté dans un combat contre les ennemis de son Maître, après avoir bien défendu ses intérêts, en opposant une humilité profonde et religieuse à la superbe de Lucifer, en disant, Qui peut subsister sans lui ? Qui a quelque chose qu'il n'ait pas reçu de lui ? Qui étions-nous il n'y a qu'un moment ? Et que ferions-nous, si la main qui nous a tirés du néant ne nous conservait ? C'est ce même Nom qui aguerrit encore les fidèles serviteurs de Dieu, et qui leur est comme un avertissement continuel d'être attachés à son service. C'est ce nom qui le rendra encore victorieux de l'Antéchrist, dans le combat qu'il doit lui livrer, et par lequel il couronnera ses victoires (2 Thess. 2, 8).
3° Saint Michel est un grand Prince (Dan. 12, 3), Princeps magnus, il est Prince par la noblesse de son origine. La véritable noblesse se tire de la grâce, et comme plus on s'approche de Dieu, plus aussi on est rempli de grâce, et comme plus on s'approche de Dieu, plus aussi on est rempli de grâce, et plus on est par conséquent véritablement illustre. Que penser de cet archange, qui a reçu plus de grâce qu'aucun des Anges ? Il a eu une grâce de Chef pour la communiquer à tous ses inférieurs ; de plus, il a parfaitement correspondu à cette grâce. En effet, il ne l'a point reçue en vain ; il en a fait usage selon toute la force de son esprit, et de toute l'activité de son cœur. Aussi toutes les beautés dont Lucifer fut dépouillé passèrent à ce généreux Guerrier. Il fut à son tour revêtu de pierres précieuses ; il devint parfait en beauté, et reçut le sceau d'une ressemblance parfaite avec Dieu.
4° Saint Michel est un grand Prince, il est le nôtre en particulier (Dan. 10, 21), Michael Princeps vester. Ainsi parlait l'Ange, en s'adressant à Daniel : Il n'y a, dit-il, que Michel votre Prince dont je reçoive du secours dans les efforts que je fais pour délivrer le peuple. Un Prince mérite toujours de profonds respects, et sa faveur est toujours un bien considérable ; mais on aime bien autrement, et on sert bien plus fidèlement son propre Prince, surtout quand il est grand. Saint Michel combat continuellement pour nous. Il marche comme notre Roi continuellement à notre tête, avec les Anges de lumière (S. Bruno. Ast. Serm. de S. Mich.).
5° Saint Michel est l'Ange gardien et tutélaire de l'Église. Nous combattons sous ses enseignes ; et si ce glorieux Archange a fait tant de merveilles en faveur de la Synagogue, qui peut douter que l'Église chrétienne n'en reçoive de grands secours ? Sa prière pour elle a plus d'efficace que celle des autres Anges. Le démon a employé inutilement toute la rage des tyrans, pour étouffer l'Église de Jésus-Christ dans son berceau, et pour noyer dans une mer de sang tous ses enfants. Aussi voit-on dans l'Apocalypse, que cette femme mystérieuse dont parle saint Jean, voyait sortir de son sein un enfant que le dragon se préparait à dévorer au moment qu'il devait naître d'elle. Mais saint Michel armé de la puissance de Dieu, l'a fait triompher de ses persécuteurs par sa force, et des Hérétiques par ses lumières. C'est lui qui travaille encore à maintenir la pureté de la foi. C'est lui qui éclaire les Pasteurs dans le gouvernement des peuples, qui les dirige dans leurs assemblées canoniques. C'est lui qui s'emploie à l'extinction des schismes, qui entretient la paix de l'Église ; et il n'y a pas jusqu'au saint Sacrifice même, dont on ne croie qu'il présent les dons, lorsqu'au milieu des plus redoutables mystères, le Prêtre dit au nom de l'Église : « Nous vous supplions ô Dieu Tout-puissant ; commandez que ces dons soient portés par les mains de votre saint Ange sur l'Autel élevé qui est en présence de votre Majesté divine. »
6° Enfin, comme un Prince magnifique et libéral, il répand partout ses faveurs. Imitateur fidèle du Roi des rois, dont il est l'image ; tantôt à côté des saints Autels, il offre ses prières, et féconde les nôtres : tantôt il assiste les Princes Chrétiens dans les guerres justes ; il obtient des Prédicateurs zélés, comme ses seconds, pour annoncer l'Évangile ; tantôt il comble de biens les peuples entiers qui lui sont dévots ; tantôt enfin il opère des prodiges en faveur de qui il lui plaît (S. Greg. Hom. 34 in Evang.)

Affections. Grand Prince, qui êtes élevé en grâce et en gloire au-dessus de tous les Esprits bienheureux, mettez en fuite par la force de votre bras, l'ennemi que vous avez déjà terrassé par ces foudroyantes paroles, Quis ut Deus ? Que je serais heureux si j'étais comme vous rempli d'une profonde vénération pour la grandeur de dieu, et si ce sentiment m'accompagnait dans toutes mes actions !


II.
Saint Michel est un puissant protecteur (Dan. 12, 1). Michel qui défend les enfants de votre peuple, s'armera pour vous, dit l'Écriture. Les Hébreux l'ont reconnu comme le premier des Archanges, comme le Chef des Armées du Ciel, et comme le tutélaire du peuple d'Israël sur la terre. Ils croient que c'est de lui dont il est dit dans l'Exode : Mon nom est en lui, et est nomen meum in ille (Exod. 23, 21). Ma face marchera devant vous. Facies mea pracedet te (Exod. 33, 14). Que c'est lui qui apparut à Josué et devant qui ce général se prosterna ; qu'il était le conducteur de l'armée d'Israël dans le désert ; qu'il marquait le lieu du camp. Ils lui donnent aussi le nom de Grand Scribe, parce qu'il tient registre des mérites du peuple d'Israël. L'Église Chrétienne à l'imitation de la Synagogue l'honore comme son Chef. Il a dans la nouvelle Loi, trois pouvoirs sur chaque fidèle, qui doivent bien nous faire ménager sa protection.
Il répond de nos âmes, et elles lui sont données spécialement en garde ; il a un zèle ardent de les sauver, il nous assiste dans les combats que nous avons à livrer aux démons, et à proportion que les attaques de nos ennemis sont plus violentes, il nous envoie du secours, comme un Capitaine vigilant. « Parce que, dit un saint Père (S. Bruno Ast.), Michel veut dire, qui est semblable à Dieu, il nous fortifie de son Nom même au combat, il nous exhorte à ne point craindre celui, qui a été renversé pour avoir voulu se rendre égal à Dieu. »
Il doit encore recevoir nos âmes à la mort : Suscipiat te Michael, nous dira le Prêtre qui nous assistera à la dernière heure. C'est pour cette raison, qu'on le représente la balance à la main, comme s'il devait faire le premier, le jugement particulier de nos œuvres, en attendant le jugement universel, auquel le Fils de Dieu présidera lui-même.
Il est enfin chargé d'introduire les âmes dans le Ciel. L'Église demande dans la Messe des Morts, que saint Michel, qui est le porte-étendard des armées du Ciel, représente les âmes dans le séjour de la lumière  (In Offert. Miss. Def.), ou qu'il les tire du Purgatoire, si elles y sont condamnées. C'est à cette extrémité, quand tout le reste manque, qu'on ressent sa charité : Ecce Michael venis in adjutorium (Dan. 10, 13). Il n'a qu'à se présenter à ce dernier moment ; heureuse l'âme qui lui aura été dévote, elle ressentira alors les effets de sa protection.

Réflexions. Rien n'est plus capable d'inspirer du courage à un soldat que de savoir qu'il est sous la conduite d'un généreux Capitaine qui a remporté de glorieuses victoires sur les mêmes ennemis qu'il doit combattre. Que craindrez-vous donc en entrant dans le champ de bataille contre les démons, ayant en tête et étant sous la protection d'un aussi grand Prince que saint Michel ? Que le succès de ses armes, la gloire qui lui en est restée, le prix de la victoire relèvent votre courage, et vous animent à bien faire votre devoir dans la milice de Jésus-Christ, et dans cette guerre spirituelle que vous devez entreprendre sous ses étendards.

Affections. C'est particulièrement pour l'heure de ma mort, que j'implore votre assistance, ô Prince de la milice céleste. Prenez alors les armes et le bouclier, et venez à mon secours, délivrez mon âme de la gueule du lion, et conduisez-la avec les troupes angéliques, dans le lieu du repos éternel (Ordo. comm. animae)


III. Si saint Michel est un puissant protecteur pendant la vie et à la mort, il est aussi le grand adversaire des méchants et des impies. Il a combattu dès le commencement Lucifer et ses anges ; mais depuis il ne cesse d'attaquer et de confondre ceux qui sur la terre parlent et agissent comme lui.
1. Il n'en est que trop encore, qui disent comme Lucifer : Je monterai dans le Ciel (Is. 14, 13). Ce sont des téméraires sacrilèges, que le Sage a décrit dans les Proverbes, qui veulent sonder les profondeurs de Dieu, creuser les mystères les plus relevés ; juger des choses divines par les sens. Saint Michel les perce tous par le glaive de cette parole, Quis ut Deus ? Qui oserait s'égaler à Dieu ? Et ailleurs il est encore écrit : Celui qui est assez téméraire, pour sonder la Majesté de Dieu, sera opprimé de sa gloire (Prov. 25, 27). La langue de ces téméraires sera confondue par celui, qui s'est voilé par les ténèbres, et qui a dit qu'il habiterait dans l'obscurité de la nuée (3 Reg. 8, 12).
2. Les autres ennemis que combat Saint Michel sur la terre, ce sont les superbes, qui comme Lucifer, disent encore dans Isaïe : J'élèverai mon trône au-dessus des astres (Is. 14, 13)
3. Les scandaleux font la guerre à Dieu. Saint Michel les entreprend et les surmonte. Il le fit autrefois, en ôtant au Peuple de Dieu un sujet d'idolâtrie, le corps de Moïse, que ce Peuple voulait adorer. (Ep. Judae 9) Il le fit encore, lorsque par l'ordre de Dieu, pour punir le scandale de Lucifer, il le précipita dans les enfers ; mais il le poursuit de nouveau dans les hommes, tant à cause de son énormité qu'à cause de la perte des âmes les plus saintes, qu'il entraîne dans l'abîme du péché.
4. Enfin, saint Michel est l'adversaire de ceux qui pèchent mortellement, et qui disent comme leur maître : Je m'assiérai sur la montagne de l'alliance, aux côtés de l'Aquilon. (Is. 14, 13) Ne disputent-ils pas à Dieu son trône, ceux qui préfèrent leur volonté à la sienne, qui méprisent et foulent aux pieds sa loi, pour suivre celle de leurs passions brutales. Vous avez plus honoré vos enfants que moi-même, dit le Prophète au Grand-Prêtre (1 Reg. 2, 29). Or qui est semblable à Dieu, dit encore ici l'Archange ? Qui ne sera en effet surpris de l'insolence d'un pécheur, qui s'en prend au trône de la Divinité, pour l'ébranler, qui en veut à la couronne de Dieu même, pour la lui enlever ; à son sceptre, pour l'arracher de ses mains ?

Réflexions. Un sujet se révoltant contre son Prince légitime, se rend d'autant plus criminel qu'il lui a plus d'obligation à cause des bienfaits qu'il a reçus de sa libéralité, comme au contraire il est d'autant plus considéré qu'il se montre plus fidèle à son service. Réfléchissez combien de grâce et de faveurs vous avez reçu de la bonté de Dieu, et craignez de lui donner sujet de vous punir sévèrement si vous vous révoltez contre lui, et si vous faites un mauvais usage de ses dons.

Affections. C'est moi-même, ô grand Dieu, qui ait été assez insensé, pour me révolter contre vous, et pour vouloir usurper le trône que vous occupez. J'en fais amande honorable devant vous, en présence de saint Michel, le défenseur de vos droits, et devant toute la Cour céleste. Ne permettez pas, Seigneur, que j'oublie jamais mon néant. que ma misère et ma pauvreté soient toujours devant mes yeux pour ne pas m'élever comme un autre Lucifer de ce que j'ai reçu de vous. Préservez-moi du malheur de l'imiter jamais dans sa rébellion ; on a vu les étoiles du ciel tomber du firmament, et les cèdres du Liban s'ébranler. Que ne dois-je pas appréhender moi qui ne suis qu'un faible roseau ? Soutenez-moi, Seigneur, de peur que je ne succombe sous le poids de mon infirmité, et de peur que l'esprit qui est prompt, ne l'emporte sur la chair qui est faible.


III. Point. Résolutions. 1. Respectons toute notre vie la dignité et la grandeur de l'Archange saint Michel. (S. Laur. Justin. Serm. de S. Michel) Que tous reconnaissent en lui leur protecteur, qu'ils le louent, qu'ils le prient assidument, qu'ils lui adressent leurs vœux, pour attirer sur eux son secours ; qu'ils le réjouissent enfin par la correction de leurs mœurs ; car il ne méprisera point ceux qui le prieront, et ne rejettera point ceux qui se confieront en lui, et qui l'aimeront : il aime lui-même les humbles, et ceux qui sont chastes, il chérit ceux qui ont le cœur pur, il les garde et il les introduit dans le chemin du ciel, il les conduit à leur patrie.
2. Imitons saint Michel dans l'anéantissement de lui-même devant Dieu, et dans l'impression qu'il a toujours porté de sa Sainteté. Souvenons-nous, que tout être doit se réduire au néant en la présence de Dieu, que rien n'est digne de subsister devant elle, et qu'il se plaît à confondre les ambitieux.
3. Craignons de tomber dans le péché mortel, de peur d'être punis peut-être dans le moment comme les anges apostats.
[Que les Prêtres se souviennent que c'est particulièrement à eux, que le démon en veut. (S. Bruno Ast.) Il n'attaque point tant, dit un Saint, le commun du peuple le moins réglé, que les plus gens de bien, et le plus souvent les Évêques mêmes et les Prêtres.]
4. Dans les actions de zèle, prenez pour modèle saint Michel. Il y a sujet d'admirer sa modération dans la contestation qu'il eut avec le démon touchant le corps de Moïse. Saint Jude (Ep. 9) dit qu'il n'osa le condamner avec exécration ; Dieu en effet en voulait faire lui-même un exemple, et s'en était réservé le jugement. Saint Michel se contenta de lui dire : Que le Seigneur exerce sur toi sa puissance. Le vrai zèle, quelque fort qu'il soit, est toujours humble, modeste et subordonné, comme le faux zèle est ordinairement fier et emporté, et rebelle aux puissances établies de Dieu.
5. Faites aujourd'hui quelque prière à saint Michel, pur obtenir par son intercession, un jugement favorable au dernier jour. Ne vous en tenez pas là, invoquez-le souvent. C'est lui qui vous assistera dans les combats contre les démons ; et qui comme un vaillant capitaine, vous enverra du renfort à proportion que les attaques seront plus violentes. On a souvent besoin de son secours contre un ennemi qui tremble à son seul Nom, et qui ne peut soutenir l'éclat de sa présence.


(Extrait de La dévotion aux Saints Anges, particulièrement aux Anges Gardiens, réduite en méditations)


Reportez-vous à Méditation pour la Fête de Saint Michel et de tous les saints Anges, Neuvaine à Saint MichelLes saints Anges montrent le chemin du salutDu combat des bons Anges contre les mauvaisMéditation pour la Fête des Saints Anges Gardiens, Litanie de Saint Michel Archange, Puissance de Saint Michel au jugement dernier, Secours de Saint Michel à l'heure de la mort, Chapelet à Saint Michel Archange, Apprenez de votre bon Ange la science du salut, De la Dévotion aux saints Anges et de l'esprit d'une Association en leur honneur, C'est en tout temps qu'on a invoqué dans l'Église les Anges et les Martyrs, De l'Excellence de la nature Angélique, La  grâce des hommes, quoique inférieure à celle des Anges, a des avantages qui la relèvent infiniment, De la principale occupation des Anges, qui est de louer Dieu, et de leur Nombre, Saint Raphaël, Modèle de l'Ange gardien préposé à la garde de chaque hommeConfiance de Saint Jean-François Régis en la protection de son Ange gardienDu grand Amour du Père Surin pour les Saints Anges, dans l'union avec notre Seigneur Jésus-Christ, VIE CHRÉTIENNE : Dévotion envers les saints Anges, saint Joseph et les autres Saints ; Voyage de piétéSermon du Saint Curé d'Ars pour la Fête des Saints Anges Gardiens : Les anges de ces petits enfants voient sans cesse la face de mon Père céleste, Litanie de Saint Raphaël Archange, Neuvaine à l'Archange Raphaël, Avoir une grande dévotion à saint Michel, à saint Gabriel, à saint Raphaël, et aux autres quatre Anges qui sont auprès du trône de Dieu, Méditation pour la Fête de Saint Raphaël Archange, Lecture du livre de Tobie (12, 7-15) : S'il est bon de tenir cachés les secrets des rois, c'est un honneur que de faire connaître et proclamer les œuvres de Dieu, Méditation pour le 3 Septembre, Saint Raphaël conduisant le jeune Tobie, Méditation pour le 2 septembre, Sur les Saints Anges GardiensDes exercices de piété, par le R.-P. Jean-Joseph Surin : Quels exercices de piété prescrivez-vous à l'honneur des Anges ?Méditation pour le 1er septembre, Les Saints Anges Gardiens, Consécration à tous les Saints Anges, Prières à tous les Saints Anges, Oraison aux neuf Chœurs des saints Anges, Travailler à la conversion des âmes et à leur soulagement dans les flammes du Purgatoire, en l'honneur des saints Anges, Pratiquer quelque vertu, ou s'abstenir de quelque vice en l'honneur des Saints Anges, Avoir une grande confiance en la protection des saints Anges, et recourir à eux en tous ses besoins corporels et spirituels, Autres pratiques pour honorer plus spécialement les saints Anges, et célébrer les fêtes avec tous les respects possibles, Faire des neuvaines en l'honneur des neuf Chœurs des Anges, Chapelet du Saint Ange gardien, Converser intérieurement avec les saints Anges, Jésus crucifié est le Livre des Élus, La réalité des apparitions angéliques, Avoir une dévotion singulière aux Anges, Archanges et Principautés, Honorer principalement les Puissances, les Vertus et les Dominations, Avoir de profonds respects, et des amours extraordinaires pour les Trônes, les Chérubins et les Séraphins, La protection des saints Anges contre les démons, particulièrement au sujet de leurs différentes tentations, Litanies de l'Ange Gardien, Et Michel et ses anges combattaient contre le Dragon, La puissance des démons réglée par la sagesse divine, Discernement des esprits : ce qu'on entend par esprits, combien on en compte et comment ils se forment, Tous les hommes sont assistés des Saints Anges, Les Saints Anges nous assistent dans les choses temporelles, Les perfections admirables de ces sublimes intelligences, Les Saints Anges font tout ce qui peut se faire pour le bien des hommes, Litanie aux Saints Anges Gardiens, Discernement des esprits, Les Anges, princes et gouverneurs de la grande cité du bien, et Litanie de Saint Gabriel Archange.