dimanche 27 août 2017

Méditation sur le bon usage du temps présent









1er point. Le présent est le seul temps dont nous puissions faire un bon ou un mauvais usage. Le passé n'est plus, l'avenir n'est pas encore : il n'y a que le temps présent qui nous appartienne ; mais ce présent n'est qu'un instant rapide et fugitif, un point presque imperceptible qui cesse d'être aussitôt que nous y avons pensé. Représentez-vous le temps comme un vaste torrent qui vient à vous avec une rapidité inconcevable. Ce qui s'est écoulé ne reviendra plus ; c'est le passé : ce qui coule à vous n'y est pas encore arrivé ; c'est l'avenir : ce qui est parvenu jusques à vous ; c'est le présent : vous en pouvez profiter.


2e point.
Quel usage en doit-on faire ? Point d'autre que de l'appliquer au soin de son salut, pour s'assurer un mérite et une récompense qui dure éternellement. Non, il n'est aucun moment dans notre vie que nous ne devions, et que nous ne puissions employer à mériter le Ciel ; aucun qui ne fournisse une occasion et un moyen de pratiquer quelque vertu ; aucun où nous ne devions être prêts à paraître devant Dieu pour lui rendre compte de nos actions ; aucun enfin qui ne puisse être le moment décisif de notre salut.




Reportez-vous à Méditation sur les obstacles que le monde oppose à notre salut, Méditation sur le délai de la conversion, Méditation sur l'incertitude de l'avenir, Méditation sur l'inquiétude de l'avenir, Méditation sur l'emploi du temps, Méditation sur le souvenir des jours que l'on a passé dans l'oubli de Dieu et de ses devoirs, Méditation sur l'obligation de vivre une vie pénitente et mortifiée, Méditation sur l'oisiveté, Méditation sur l'expiation du péché, Méditation sur la réparation du péché, Méditation sur le combat de la chair contre l'esprit, Méditation sur la nécessité de sanctifier sa vie par de bonnes œuvres pour être sauvé, Méditation sur la force des penchants qui nous portent au péché, Méditation sur les caractères de la vraie et de la fausse pénitence, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Méditation sur la pénitence du cœur, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les moyens de surmonter la faiblesse du respect humain, Méditation sur le crime du respect humain, Méditation sur les œuvres de piété faites par respect humain, Méditation sur la piété extérieure, Méditation sur la conscience timorée comparée à la conscience scrupuleuse, Méditation sur les moyens de guérir les illusions de la fausse conscience, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur le repos de la conscience, Méditation sur la conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur les moyens d'acquérir la connaissance de nos devoirs, Méditation sur l'amour de la vie, Méditation sur le détachement des biens de ce monde, Méditation sur le renoncement au monde, Méditation sur le péché de scandale, Méditation sur les affaires du monde comparées à celles du salut, Méditation sur l'affaire du salut, Méditation sur l'illusion des prétextes dont on s'autorise pour ne pas quitter l'occasion du péché, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur la recherche volontaire de l'occasion prochaine du péché, Méditation sur l’œil qui scandalise, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, et Méditation sur l'exemple de la multitude.