mardi 26 mai 2020

Je vous ai dit toutes ces choses, afin que vous ne vous scandalisiez point




MÉDITATION POUR LE MARDI D'APRÈS L'ASCENSION



Je vous ai dit toutes ces choses, afin que vous ne vous scandalisiez point
. (S. Jean, ch. 16)



I. Considérez que non-seulement les Juifs et les autres Infidèles, mais aussi plusieurs d'entre les chrétiens, prennent occasion de scandale au sujet de Jésus-Christ ; c'est-à-dire que par la mauvaise disposition de leur cœur, ce divin Sauveur, qui est la pierre angulaire et fondamentale du salut éternel, devient pour eux comme une pierre de scandale et comme la cause d'une plus grande ruine. Ainsi l'humilité de Jésus-Christ est un sujet de scandale pour les ambitieux et les superbes, sa pauvreté, pour les avaricieux, sa vie souffrante et sa passion, pour les voluptueux.
Prenez garde d'être de ce nombre : et si vous sentez de la répugnance ou de la faiblesse à pratiquer quelque vertu que Jésus a pratiquée, et dont il vous a laissé l'exemple, humiliez-vous et recourez à la bonté de ce divin Sauveur, le suppliant de vous soutenir par sa grâce.

II. Considérez qu'il y a encore d'autres chrétiens qui, quoique désireux de la vertu, se scandalisent néanmoins dans les bonnes œuvres qu'ils pratiquent, lorsqu'ils y rencontrent quelque contradiction, quelque mépris ou quelque autre opposition de la part de leur prochain : car souvent à cause de ces obstacles, ils abandonnent le bien qu'ils ont commencé, ou ils se laissent emporter à des sentiments de colère, d'impatience, d'aversion contre ceux qui leur causent de la peine.
Voyez si vous n'êtes point dans ces mauvais sentiments, et pensez sous quelles conditions vous vous êtes donné à Jésus-Christ : est-ce afin que le monde vous applaudisse dans le peu de bonnes œuvres que vous faites ? Souvenez-vous d'une parole de S. Paul : Si je plais aux hommes, dit ce grand Apôtre, je ne serai plus serviteur de Jésus-Christ.

III. Considérez qu'un moyen très salutaire pour vous prémunir contre vos faiblesses et vous garantir de cette sorte de scandale, c'est de bien étudier et de graver dans votre cœur les paroles de Jésus-Christ, contenues dans le saint Évangile : car ce sont des paroles de vie éternelle qui ont une vertu particulière pour vivifier et pour fortifier les âmes dans le chemin du salut.
Lisez donc et méditez ces divines paroles avec un esprit de foi : soumettez votre esprit aux vérités et aux maximes qu'elles enseignent ; concevez toujours de nouveaux désirs de les bien pratiquer. Vous éprouverez en vous-même l'effet de ce que Jésus-Christ a dit : Si quelqu'un garde ma parole, il ne mourra jamais.


PRATIQUES

Malheur à qui donne sujet de scandale ! il est responsable des âmes qu'il perd.
Malheur à qui prend sujet de scandale mal à propos ! le scandale retombe sur lui.


(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)



Reportez-vous à Méditation pour le Jour de l'Ascension de Notre-Seigneur, Le Seigneur Jésus fut élevé dans le ciel, et il est maintenant assis à la droite de Dieu, Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem, Quand le Consolateur que je vous enverrai de la part de mon Père, l'Esprit de vérité qui procède de mon Père, sera venu, il rendra témoignage de moi, Et vous aussi, qui avez été dès le commencement en ma compagnie, vous rendrez témoignage de moi, Méditation pour la Fête de l'Ascension, Instruction sur la Fête de l'Ascension, Méditation pour le Lundi d'après l'Ascension, Méditation pour le Mardi d'après l'Ascension : Jour de recueillement, Méditation pour le Mercredi d'après l'Ascension, Méditation pour le Jeudi d'après l'Ascension, Instruction sur le Saint-Esprit, Mission du Saint-Esprit, Instruction sur la Fête de la Pentecôte, Méditation sur la Fête de la Pentecôte : ils furent tous remplis du Saint-Esprit Méditation pour la veille de la Pentecôte, Méditation pour le Jour de la Pentecôte, Preuves directes de la divinité du Saint-Esprit : noms, attributs et œuvres, Le Dogme de l'unité de Dieu et de la Sainte Trinité, Preuves directes de la Trinité et de la divinité du Saint-Esprit, Le Saint-Esprit dans l'Ancien Testament, promis et figuré, Le Saint-Esprit prédit, Le Saint-Esprit dans le Nouveau Testament, première création : La Sainte Vierge Marie, Seconde création du Saint-Esprit : Notre Seigneur Jésus-Christ, Troisième création du Saint-Esprit : l’Église, Méditation pour le Dimanche de la Sainte Trinité, Neuvaine préparatoire à la Fête de la Pentecôte : Prière pour demander les sept Dons du Saint-Esprit, Méditation pour le Mercredi après la Pentecôte, Méditation pour le Mardi après la Pentecôte, Méditation pour le Lundi de Pentecôte, XIe Dimanche après la Pentecôte : Réflexions pratiques, Accueillir le Saint Esprit de Dieu, Litanie du Saint-Esprit, Catéchisme, Leçon II : De la Trinité, Leçon VI : Du Saint-Esprit, et Leçon XXIII : De la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres.















Troisième Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : Souveraine


La douleur doit être souveraine, c'est-à-dire supérieure à toute autre douleur ; de telle sorte que tout ce que nous pouvons imaginer de plus fâcheux dans la vie, ne soit pas, à nos yeux, un aussi grand malheur, que celui d'avoir perdu l'amitié de Dieu. Toute vive que doit être cette affliction, ou cette douleur, il n'est pas nécessaire cependant qu'elle soit sensible ; il suffit que, dans la vérité, nous mettions le péché au-dessus de la perte de ce que nous avons de plus cher au monde. Si votre regret ne va pas jusque-là, vous n'êtes pas dans l'état d'une vraie contrition, ni même de cette attrition qui est essentielle au sacrement. Cette qualité demande une attention particulière.




TROISIÈME CONDITION


SOUVERAINE


Mon Dieu, je déteste de tout mon cœur et souverainement, tous les péchés que j'ai eu le malheur de commettre contre votre divine majesté ; j'ai plus en horreur le péché que tous les maux qui pourraient jamais m'arriver. Fallût-il perdre mes biens, ma liberté, ma vie même, je suis disposé à tout sacrifier plutôt que de vous offenser par un seul péché mortel. Hé ! quel mal peut entrer en comparaison avec le péché ? Quelle perte peut égaler la perte de votre grâce et de votre amour ? Oh ! que j'ai vécu longtemps dans cet état déplorable ! J'ai aimé un peu de métal, une maison, un titre, une chimère qu'on appelle réputation ; j'ai aimé une conversation, un amusement qui échappe. Il n'y a que vous, ô mon Dieu, pour qui il ne me restait point d'amour. Je m'épuise encore chaque jour pour les créatures les plus méprisables. Ne goûterai-je donc jamais le bonheur de l'amour divin ? Jusqu'à quand préférerai-je d'aimer les créatures les plus viles ? Ô Dieu ! régnez sur moi malgré mes infidélités. Que le feu de votre amour éteigne tout autre feu. Que puis-je voir d'aimable hors de vous, que je ne trouve parfaitement en vous qui êtes la source de tout bien ? et qu'ai-je à désirer dans le ciel, et que puis-je aimer sur la terre, si ce n'est vous, ô mon Dieu ? (Ps. 72, 25)


(Extrait de Manuel du Pénitent ou conduite pour la Contrition)



Reportez-vous à Première Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : Intérieure, Deuxième Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : Surnaturelle, Méditation sur la pénitence du cœur, Première Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Acte de Foi, Deuxième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Sentiments de Crainte de Dieu, Troisième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Sentiments de Confiance en Dieu, Quatrième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Acte d'Amour de Dieu, Cinquième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Détestation du péché, Sixième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Résolution de devenir meilleur, Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (1/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (2/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (3/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (4/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (5/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (6/6), Conduite pour la Contrition, Premier Motif de Contrition : La Majesté de Dieu, Deuxième Motif de Contrition : La Justice de Dieu, Instruction sur la Contrition, Prière pour obtenir de Dieu miséricorde, Instruction sur la Grâce, De l'examen de conscience, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Cinq points dans l'examen général de la conscience, Trois temps pour l'examen particulier, Prière à Saint Louis de Gonzague pour demander la contrition, Bien choisir le sujet sur lequel on doit faire l’examen particulier, Combien l'examen de notre conscience est important, Méditation pour la Fête de Sainte Marie-Madeleine, Prière pour obtenir la persévérance dans le jeûne et la pénitence, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur le souvenir des jours que l'on a passé dans l'oubli de Dieu et de ses devoirs, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Méditation sur la pénitence du cœur, Psaumes de la Pénitence, Méditation sur la mort dans le péché, Méditation sur la confiance qu'un Chrétien doit avoir en la miséricorde de Dieu, Hymne du Carême, Méditation sur la réparation du péché, Méditation sur l'expiation du péché, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Exercice pour la confession, Litanies de Sainte Marie-Madeleine, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur la vraie pénitence, Catéchisme du Saint Curé d'Ars : Sur la confession, Réponse à quelques doutes touchant la Pénitence, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Qu'il est très-utile d'ajouter quelques pénitences à l'examen particulier, Les peines du Purgatoire conformes aux fautes commises La conversion renvoyée au soir de la vie conduit l'âme à la cruelle faim du Purgatoire, Troisième méditation de préparation à la mort : Que me présenteront le passé, le présent et l'avenir ?, Instruction sur la Prière, Explication du premier commandement de Dieu, Explication du deuxième commandement de Dieu, Explication du quatrième commandement de Dieu, et Explication du cinquième commandement de Dieu.













lundi 25 mai 2020

Et vous aussi, qui avez été dès le commencement en ma compagnie, vous rendrez témoignage de moi




MÉDITATION POUR LE LUNDI D'APRÈS L'ASCENSION



Et vous aussi, qui avez été dès le commencement en ma compagnie, vous rendrez témoignage de moi
. (S. Jean, ch. 15)



I. Considérez combien grand a été le bonheur des Apôtres, d'avoir été appelés par Jésus-Christ, et d'avoir eu l'honneur de l'accompagner en tous les voyages et en tous les travaux qu'il a entrepris pour opérer la rédemption du monde ; pensez combien de grâces et de bénédictions ils ont reçues dans la société de ce divin Maître ; combien de salutaires instructions il leur a données ; combien il leur a dit de paroles de vie. Il est vrai que vous n'avez pas la consolation de converser de la sorte avec Jésus-Christ ; mais il ne tiendra qu'à vous d'être toujours en sa très sainte compagnie, et de participer à ces mêmes faveurs, soit en communicant avec lui par l'oraison, soit en le recevant dans vous par la très sainte communion, soit en marchant en sa divine présence, ou en faisant tout ce que vous faites par le motif de son amour, pour lui plaire et pour le glorifier.

II. Considérez l'amour et le courage avec lequel les Apôtres ont rendu témoignage à la divinité de Jésus-Christ et de toutes les vérités de son Évangile : combien de travaux ont-ils soufferts pour ce sujet ! combien ont-ils enduré de persécutions ! et bien loin d'être détournés de leur sainte entreprise, c'était pour eux un sujet de joie quand ils rencontraient quelque occasion de souffrir pour l'honneur et pour l'amour d'un si bon Maître.
Oh ! que vous êtes éloigné de cet esprit apostolique, puisque souvent un indigne respect humain, une légère difficulté, une faible répugnance, sont capables de vous faire désister de quelque bonne œuvre, par laquelle vous pourriez rendre gloire à Jésus-Christ ! Priez ces grands saints de vous obtenir quelque étincelle de ce zèle dont ils ont été animés.

III. Considérez que non-seulement on rend témoignage à Jésus-Christ quand on le confesse devant les tyrans, ou qu'on prêche les vérités aux Infidèles, mais aussi quand on lui rend un fidèle service dans son Église, et qu'on tâche de procurer qu'il soit connu, honoré, aimé, obéi et servi par les autres.
Pensez quelle consolation recevra une âme vertueuse, lorsqu'après avoir rendu pendant cette vie un fidèle témoignage à Jésus-Christ, tant par ses paroles que par ses œuvres, elle entendra ce divin Sauveur qui, en présence de Dieu le Père et des Anges, rendra témoignage à sa fidélité et à tout ce qu'elle aura fait et souffert pour son amour et pour son service. Voyez de quelle manière vous voulez rendre un glorieux témoignage à Jésus-Christ, pour obliger ce divin Sauveur de rendre un jour témoignage en votre faveur.


PRATIQUES

L'Esprit-Saint rend à Jésus-Christ un témoignage de gloire par la voie des miracles.
Rendez-lui un témoignage de fidélité par la pratique des vertus.


(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)



Reportez-vous à Je vous ai dit toutes ces choses, afin que vous ne vous scandalisiez pointMéditation pour le Jour de l'Ascension de Notre-Seigneur, Le Seigneur Jésus fut élevé dans le ciel, et il est maintenant assis à la droite de Dieu, Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem, Quand le Consolateur que je vous enverrai de la part de mon Père, l'Esprit de vérité qui procède de mon Père, sera venu, il rendra témoignage de moi, Méditation pour la Fête de l'Ascension, Instruction sur la Fête de l'Ascension, Méditation pour le Lundi d'après l'Ascension, Méditation pour le Mardi d'après l'Ascension : Jour de recueillement, Méditation pour le Mercredi d'après l'Ascension, Méditation pour le Jeudi d'après l'Ascension, Instruction sur le Saint-Esprit, Mission du Saint-Esprit, Instruction sur la Fête de la Pentecôte, Méditation sur la Fête de la Pentecôte : ils furent tous remplis du Saint-Esprit Méditation pour la veille de la Pentecôte, Méditation pour le Jour de la Pentecôte, Preuves directes de la divinité du Saint-Esprit : noms, attributs et œuvres, Le Dogme de l'unité de Dieu et de la Sainte Trinité, Preuves directes de la Trinité et de la divinité du Saint-Esprit, Le Saint-Esprit dans l'Ancien Testament, promis et figuré, Le Saint-Esprit prédit, Le Saint-Esprit dans le Nouveau Testament, première création : La Sainte Vierge Marie, Seconde création du Saint-Esprit : Notre Seigneur Jésus-Christ, Troisième création du Saint-Esprit : l’Église, Méditation pour le Dimanche de la Sainte Trinité, Neuvaine préparatoire à la Fête de la Pentecôte : Prière pour demander les sept Dons du Saint-Esprit, Méditation pour le Mercredi après la Pentecôte, Méditation pour le Mardi après la Pentecôte, Méditation pour le Lundi de Pentecôte, XIe Dimanche après la Pentecôte : Réflexions pratiques, Accueillir le Saint Esprit de Dieu, Litanie du Saint-Esprit, Catéchisme, Leçon II : De la Trinité, Leçon VI : Du Saint-Esprit, et Leçon XXIII : De la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres.















Deuxième Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : Surnaturelle


La douleur doit être surnaturelle, c'est-à-dire conçue en vue de Dieu et par le mouvement de la grâce : car, tout motif qui naîtrait du fond de la nature et des réflexions d'un esprit purement philosophe, serait insuffisant. Être fâché d'avoir offensé Dieu, parce qu'on s'est déshonoré au jugement des personnes sages, parce qu'on a consumé son bien en folles dépenses, parce qu'on a ruiné sa santé, parce qu'on s'est attiré de fâcheuses affaires ; ces divers motifs, à la vérité, ne sont pas condamnables, mais ils ne suffisent point pour réconcilier l'homme avec Dieu : ils ne sont bons que pour rendre le retour vers lui plus aisé.




DEUXIÈME CONDITION


SURNATURELLE


Mon Dieu, ce n'est point un motif naturel qui opère en moi le repentir ; ce n'est ni une crainte, ni une considération humaine qui me fait concevoir le regret de mes fautes. Ces motifs pourraient bien rendre mon retour vers vous plus aisé ; mais ils seraient insuffisants pour ma réconciliation. C'est la foi et la religion, c'est votre grâce, c'est surtout votre divin Esprit, qui, en m'inspirant des motifs plus nobles, excite dans mon âme un repentir plus vrai et une plus amère douleur de vous avoir offensé ; ce qui met le comble à mes regrets, c'est votre bonté infinie, et tous les biens dont je vous suis redevable, c'est votre amour même. Avant tous les siècles, et avant même que j'eusse reçu l'être de vous, vous pensiez à moi, et vous n'y pensiez que pour me faire du bien : ce que vous aviez médité, dans l'éternité, vous l'avez exécuté dans le temps : votre main bienfaisante a répandu sur moi toutes sortes de biens : mes infidélités même, et mes ingratitudes, presque aussi nombreuses que vos faveurs, n'ont pu encore tarir la source de vos dons, ni arrêter le cours de vos grâces. Ô amour sans commencement, qui m'avez aimé durant des siècles infinis, et lors même que je ne pouvais ni le ressentir, ni le reconnaître ! Ô amour sans mesure, qui m'avez fait ce que je suis, qui m'avez donné ce que j'ai, et qui me promettez encore infiniment davantage ! Ô amour sans interruption et sans inconstance, que toutes les eaux amères de mes iniquités n'ont pu éteindre ! Ai-je un cœur, ô mon Dieu, si je ne suis pas pénétré de reconnaissance et de tendresse pour vous ?


(Extrait de Manuel du Pénitent ou conduite pour la Contrition)



Reportez-vous à Troisième Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : SouverainePremière Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : Intérieure, Méditation sur la pénitence du cœur, Première Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Acte de Foi, Deuxième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Sentiments de Crainte de Dieu, Troisième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Sentiments de Confiance en Dieu, Quatrième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Acte d'Amour de Dieu, Cinquième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Détestation du péché, Sixième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Résolution de devenir meilleur, Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (1/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (2/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (3/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (4/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (5/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (6/6), Conduite pour la Contrition, Premier Motif de Contrition : La Majesté de Dieu, Deuxième Motif de Contrition : La Justice de Dieu, Instruction sur la Contrition, Prière pour obtenir de Dieu miséricorde, Instruction sur la Grâce, De l'examen de conscience, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Cinq points dans l'examen général de la conscience, Trois temps pour l'examen particulier, Prière à Saint Louis de Gonzague pour demander la contrition, Bien choisir le sujet sur lequel on doit faire l’examen particulier, Combien l'examen de notre conscience est important, Méditation pour la Fête de Sainte Marie-Madeleine, Prière pour obtenir la persévérance dans le jeûne et la pénitence, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur le souvenir des jours que l'on a passé dans l'oubli de Dieu et de ses devoirs, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Méditation sur la pénitence du cœur, Psaumes de la Pénitence, Méditation sur la mort dans le péché, Méditation sur la confiance qu'un Chrétien doit avoir en la miséricorde de Dieu, Hymne du Carême, Méditation sur la réparation du péché, Méditation sur l'expiation du péché, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Exercice pour la confession, Litanies de Sainte Marie-Madeleine, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur la vraie pénitence, Catéchisme du Saint Curé d'Ars : Sur la confession, Réponse à quelques doutes touchant la Pénitence, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Qu'il est très-utile d'ajouter quelques pénitences à l'examen particulier, Les peines du Purgatoire conformes aux fautes commises La conversion renvoyée au soir de la vie conduit l'âme à la cruelle faim du Purgatoire, Troisième méditation de préparation à la mort : Que me présenteront le passé, le présent et l'avenir ?, Instruction sur la Prière, Explication du premier commandement de Dieu, Explication du deuxième commandement de Dieu, Explication du quatrième commandement de Dieu, et Explication du cinquième commandement de Dieu.















dimanche 24 mai 2020

Quand le Consolateur que je vous enverrai de la part de mon Père, l'Esprit de vérité qui procède de mon Père, sera venu, il rendra témoignage de moi




MÉDITATION POUR LE DIMANCHE DE L'OCTAVE DE L'ASCENSION



Quand le Consolateur que je vous enverrai de la part de mon Père, l'Esprit de vérité qui procède de mon Père, sera venu, il rendra témoignage de moi. (S. Jean, ch. 15)


I. Considérez le grand aveuglement des Juifs qui, après tant de prophéties annonçant la venue du Fils de Dieu, après le témoignage que saint Jean-Baptiste leur avait rendu, après avoir eux-mêmes entendu les paroles de grâce qui sortaient de la bouche de ce divin Messie, et après avoir vu les grands miracles par lui opérés pour confirmer sa doctrine, restaient encore dans leur infidélité : tout cela n'a pas été capable de vaincre leur incrédulité : il faut que ce divin Seigneur cherche encore d'autres témoignages pour persuader leur esprit et convertir leur cœur.
Craignez d'être atteint d'un tel aveuglement ; mais admirez en même temps la miséricorde et la bonté de Jésus-Christ, qui, au lieu d'abandonner ces misérables, veut employer de nouveaux moyens pour les convertir. Suppliez ce divin Sauveur de vous donner un cœur docile pour croire parfaitement toutes les vérités qu'il vous enseigne par son Église, et pour suivre fidèlement tous les mouvements de son esprit.

II. Considérez que Jésus-Christ promettant d'envoyer son Saint-Esprit pour éclairer l'esprit des hommes et pour convertir leurs volontés, déchire deux qualités de ce divin Esprit, qui sont très propres à produire ces deux effets : il dit qu'il est Esprit de vérité et qu'il est Paraclet, c'est-à-dire Consolateur : comme esprit de vérité, il éclaire et il enseigne ; comme consolateur, il dispose doucement les cœurs par sa grâce pour les délivrer des misères et de la servitude du péché, et les faire entrer dans la liberté des enfants de Dieu. Pensez combien de fois vous avez été prévenu des lumières de ce divin Esprit, et combien de fois il vous a fait ressentir la douceur de sa grâce : soyez confus d'avoir si mal correspondu à sa bonté, et proposez-vous de lui être à l'avenir plus fidèle.

III. Considérez que le Saint-Esprit rend témoignage à Jésus-Christ en tant qu'il éclaire intérieurement notre esprit, et qu'il nous excite à croire, avec une foi parfaite, toutes les vérités de l'Évangile de Jésus-Christ, et à diriger notre vie et nos actions selon les maximes et les exemples du même Jésus-Christ.
Mais comme ces lumières et ces grâces nous laissent dans une entière liberté de les suivre ou de les rejeter, il arrive souvent que, par une étrange perversité, les hommes aiment mieux les ténèbres que la lumière, adhérant plutôt à l'esprit d'erreur et de mensonge, qu'à l'esprit de vérité.
Concevez une sainte horreur d'un tel désordre : prenez garde d'y tomber, et qu'il ne vous arrive jamais de suivre plutôt les mouvements de votre propre volonté, que ceux de l'esprit de Dieu, ou de préférer votre propre jugement à celui des personnes que Dieu a mises au-dessus de vous pour vous conduire.


PRATIQUES

Défiez-vous de vos lumières, elles peuvent séduire votre esprit.
Suivez les lumières de Dieu, elles dirigeront votre cœur.


(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)



Reportez-vous à Et vous aussi, qui avez été dès le commencement en ma compagnie, vous rendrez témoignage de moiMéditation pour le Jour de l'Ascension de Notre-Seigneur, Le Seigneur Jésus fut élevé dans le ciel, et il est maintenant assis à la droite de Dieu, Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem, Méditation pour la Fête de l'Ascension, Instruction sur la Fête de l'Ascension, Méditation pour le Lundi d'après l'Ascension, Méditation pour le Mardi d'après l'Ascension : Jour de recueillement, Méditation pour le Mercredi d'après l'Ascension, Méditation pour le Jeudi d'après l'Ascension, Instruction sur le Saint-Esprit, Mission du Saint-Esprit, Instruction sur la Fête de la Pentecôte, Méditation sur la Fête de la Pentecôte : ils furent tous remplis du Saint-Esprit Méditation pour la veille de la Pentecôte, Méditation pour le Jour de la Pentecôte, Preuves directes de la divinité du Saint-Esprit : noms, attributs et œuvres, Le Dogme de l'unité de Dieu et de la Sainte Trinité, Preuves directes de la Trinité et de la divinité du Saint-Esprit, Le Saint-Esprit dans l'Ancien Testament, promis et figuré, Le Saint-Esprit prédit, Le Saint-Esprit dans le Nouveau Testament, première création : La Sainte Vierge Marie, Seconde création du Saint-Esprit : Notre Seigneur Jésus-Christ, Troisième création du Saint-Esprit : l’Église, Méditation pour le Dimanche de la Sainte Trinité, Neuvaine préparatoire à la Fête de la Pentecôte : Prière pour demander les sept Dons du Saint-Esprit, Méditation pour le Mercredi après la Pentecôte, Méditation pour le Mardi après la Pentecôte, Méditation pour le Lundi de Pentecôte, XIe Dimanche après la Pentecôte : Réflexions pratiques, Accueillir le Saint Esprit de Dieu, Litanie du Saint-Esprit, Catéchisme, Leçon II : De la Trinité, Leçon VI : Du Saint-Esprit, et Leçon XXIII : De la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres.














Première Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : Intérieure


Les conditions que doit avoir la contrition, soit qu'elle soit parfaite, soit qu'elle soit imparfaite, se réduisent à quatre : elle doit être intérieure, surnaturelle, souveraine et universelle.
Je dis intérieure, c'est-à-dire, venir du fond du cœur. En effet, la contrition est un sentiment de l'âme qui nous détache du péché ; or, ce n'est point par les larmes, les gémissements, les longues prières et les protestations qu'on se détache du péché, puisqu'avec tout cela on peut encore y être attaché : il faut que le cœur agisse, et rien de tout cela n'est une opération du cœur. Aussi Dieu, invitant les pécheurs à la pénitence, par la bouche des prophètes, ne leur recommandait rien autre chose que de revenir à lui, du fond du cœur ; de se faire un cœur nouveau, parce que, tant qu'ils n'étaient point à lui de cœur, ils n'y étaient point du tout. Sondez donc les sentiments du vôtre ; ne vous contentez pas de parcourir, de bouche, des actes dont la formule ne fait aucune impression sur vous, par l'habitude de les prononcer ; appliquez-les aux péchés que vous pleurez, en sorte que vous puissiez vous répondre à vous-même de votre changement.


CONDITIONS QUE DOIT AVOIR LA CONTRITION, SOIT PARFAITE, SOIT IMPARFAITE, RÉDUITES EN ACTES





PREMIÈRE CONDITION


INTÉRIEURE


Ô Dieu qui avez dit par votre Prophète ! Déchirez vos cœurs et non vos vêtements (Joel. 2, 12), je ne viens point me présenter devant vous pour vous donner des marques d'une douleur simulée, ni pour vous offrir une soumission feinte ; je viens vous offrir un cœur brisé de douleur. Oui, Seigneur, si ma bouche vous atteste mon repentir, mon cœur est d'intelligence avec mes lèvres ; il ressent vivement le malheur qu'il a eu de vous offenser. Ô vous qui pénétrez le fond des cœurs, voyez, non mes larmes, qui pourraient être un signe équivoque de ma contrition ; mais voyez la douleur dont mon cœur est pénétré, et l'horreur qu'il a de l'offense qu'il vous a faite. Je déteste le péché du fond du cœur ; j'y renonce pour toujours ; il n'aura plus d'accès dans mon âme ; ce n'est plus du bout des lèvres que je veux vous honorer ; je reviens à vous de coeur et sans réserve. Vous exigez, ô mon Dieu, ces sentiments pour vous réconcilier avec moi, et les hommes eux-mêmes les exigent de leurs semblables, pour leur pardonner les offenses qu'ils en ont reçues : quoi de plus juste ! quoi de plus conforme à l'équité naturelle que d'être fâché de vous avoir offensé ! Mais, mon Dieu, avoir horreur du péché parce qu'il vous déplaît, c'est vous aimer ; je vous aime donc, et je ne veux plus aimer que vous, et je vous aime sans partage comme sans retour.


(Extrait de Manuel du Pénitent ou conduite pour la Contrition)



Reportez-vous à Deuxième Condition que doit avoir la Contrition, soit parfaite, soit imparfaite : SurnaturelleMéditation sur la pénitence du cœur, Première Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Acte de Foi, Deuxième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Sentiments de Crainte de Dieu, Troisième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Sentiments de Confiance en Dieu, Quatrième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Acte d'Amour de Dieu, Cinquième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Détestation du péché, Sixième Disposition pour recevoir la grâce de la Justification : Résolution de devenir meilleur, Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (1/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (2/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (3/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (4/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (5/6), Troisième Motif de Contrition : La Bonté de Dieu (6/6), Conduite pour la Contrition, Premier Motif de Contrition : La Majesté de Dieu, Deuxième Motif de Contrition : La Justice de Dieu, Instruction sur la Contrition, Prière pour obtenir de Dieu miséricorde, Instruction sur la Grâce, De l'examen de conscience, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Cinq points dans l'examen général de la conscience, Trois temps pour l'examen particulier, Prière à Saint Louis de Gonzague pour demander la contrition, Bien choisir le sujet sur lequel on doit faire l’examen particulier, Combien l'examen de notre conscience est important, Méditation pour la Fête de Sainte Marie-Madeleine, Prière pour obtenir la persévérance dans le jeûne et la pénitence, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur le souvenir des jours que l'on a passé dans l'oubli de Dieu et de ses devoirs, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Méditation sur la pénitence du cœur, Psaumes de la Pénitence, Méditation sur la mort dans le péché, Méditation sur la confiance qu'un Chrétien doit avoir en la miséricorde de Dieu, Hymne du Carême, Méditation sur la réparation du péché, Méditation sur l'expiation du péché, Méditation sur la miséricorde de Dieu, Exercice pour la confession, Litanies de Sainte Marie-Madeleine, Méditation sur la promptitude et la vivacité de la vraie pénitence, Méditation sur la vraie pénitence, Catéchisme du Saint Curé d'Ars : Sur la confession, Réponse à quelques doutes touchant la Pénitence, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Qu'il est très-utile d'ajouter quelques pénitences à l'examen particulier, Les peines du Purgatoire conformes aux fautes commises La conversion renvoyée au soir de la vie conduit l'âme à la cruelle faim du Purgatoire, Troisième méditation de préparation à la mort : Que me présenteront le passé, le présent et l'avenir ?, Instruction sur la Prière, Explication du premier commandement de Dieu, Explication du deuxième commandement de Dieu, Explication du quatrième commandement de Dieu, et Explication du cinquième commandement de Dieu.















samedi 23 mai 2020

Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem




MÉDITATION POUR LE SAMEDI D'APRÈS L'ASCENSION



Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem, où ils étaient toujours dans le temple, louant et bénissant Dieu. (S. Luc, ch. 24)


I. Considérez que les Apôtres et les Disciples ayant perdu de vue leur divin Maître qu'une nuée avait ravi à leurs yeux, ils se prosternèrent en terre, et lui rendirent de nouveau leur adoration, baisant les sacrés vestiges de ses pieds qui étaient restés sur la terre ; ensuite, il s'en retournèrent à Jérusalem, ayant le cœur tout rempli d'une sainte joie et d'une grande, allégresse.
Comme vous les avez accompagnés en esprit sur cette sainte montagne des Oliviers, suivez-les aussi dans leur route à Jérusalem, et apprenez de leur exemple ce que vous devez faire quand Dieu vous communique quelque faveur ou quelque consolation spirituelle ; c'est de vous appliquer avec une nouvelle ferveur au service qu'il veut que vous lui rendiez.

II. Considérez que cette joie des Apôtres provenait du grand amour qu'ils avaient pour Jésus-Christ, étant bien plus joyeux et plus contents de ses grandeurs et de sa gloire, que de tous les biens qui eussent pu leur arriver ; préférant les intérêts de ce divin Sauveur à leurs avantages, et même à leur propre vie.
Combien peu entrent dans ces sentiments ! et que ce qu'a dit saint Paul, est bien véritable, que tous cherchent leurs intérêts et non pas ceux de Jésus-Christ !
Examinez-vous sur ce point ; voyez ce qui vous touche et vous intéresse le plus : est-ce que Jésus-Christ soit glorifié ? qu'il soit de plus en plus connu, aimé, obéi et servi ? quelle joie ressentez-vous quand vous pensez que ce divin Sauveur est dans sa gloire ? Offrez-lui votre cœur, afin qu'il vous inspire les sentiments et les affections qui lui sont les plus agréables.

III. Considérez qu'après l'Ascension du Fils de Dieu, les saints Apôtres et les Disciples étaient presque toujours dans le temple, louant et bénissant Dieu. Apprenez de là qu'un dès principaux fruits que vous devez recueillir de la considération de ce mystère, c'est une nouvelle résolution de vous adonner à l'exercice de la prière et de la méditation, afin que par ce moyen vous éleviez plus souvent et plus parfaitement votre esprit et votre cœur vers le séjour où Jésus est monté, et que vous le suiviez d'affection et de désir, en attendant que vous ayez le bonheur de le suivre en effet.
Proposez-vous donc de vaquer à ce saint exercice avec plus de ferveur et de fidélité que vous n'avez encore fait ; demandez à ce divin Sauveur le secours de sa grâce ; et pour l'obtenir plus facilement et plus abondamment, implorez le secours de sa très sainte Mère, qui a possédé en un très parfait et très sublime degré l'esprit d'oraison et de prière : suppliez-la de vous obtenir le bonheur d'y avoir part.


PRATIQUES

Donnez à vos occupations temporelles le temps qu'elles vous demandent.
Mais ne négligez pas l'exercice de la prière pour attirer les bénédictions du Ciel.


(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)



Reportez-vous à Méditation pour le Jour de l'Ascension de Notre-SeigneurQuand le Consolateur que je vous enverrai de la part de mon Père, l'Esprit de vérité qui procède de mon Père, sera venu, il rendra témoignage de moiLe Seigneur Jésus fut élevé dans le ciel, et il est maintenant assis à la droite de Dieu, Méditation pour la Fête de l'Ascension, Instruction sur la Fête de l'Ascension, Méditation pour le Lundi d'après l'Ascension, Méditation pour le Mardi d'après l'Ascension : Jour de recueillement, Méditation pour le Mercredi d'après l'Ascension, Méditation pour le Jeudi d'après l'Ascension, Instruction sur le Saint-Esprit, Mission du Saint-Esprit, Instruction sur la Fête de la Pentecôte, Méditation sur la Fête de la Pentecôte : ils furent tous remplis du Saint-Esprit Méditation pour la veille de la Pentecôte, Méditation pour le Jour de la Pentecôte, Preuves directes de la divinité du Saint-Esprit : noms, attributs et œuvres, Le Dogme de l'unité de Dieu et de la Sainte Trinité, Preuves directes de la Trinité et de la divinité du Saint-Esprit, Le Saint-Esprit dans l'Ancien Testament, promis et figuré, Le Saint-Esprit prédit, Le Saint-Esprit dans le Nouveau Testament, première création : La Sainte Vierge Marie, Seconde création du Saint-Esprit : Notre Seigneur Jésus-Christ, Troisième création du Saint-Esprit : l’Église, Méditation pour le Dimanche de la Sainte Trinité, Neuvaine préparatoire à la Fête de la Pentecôte : Prière pour demander les sept Dons du Saint-Esprit, Méditation pour le Mercredi après la Pentecôte, Méditation pour le Mardi après la Pentecôte, Méditation pour le Lundi de Pentecôte, XIe Dimanche après la Pentecôte : Réflexions pratiques, Accueillir le Saint Esprit de Dieu, Litanie du Saint-Esprit, Catéchisme, Leçon II : De la Trinité, Leçon VI : Du Saint-Esprit, et Leçon XXIII : De la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres.