jeudi 1 novembre 2018

1re Méditation pour la Fête de Tous les Saints (1er novembre) : Bienheureux les pauvres d'esprit, parce que le royaume des cieux est à eux...




1re MÉDITATION


Pour la Fête de Tous les Saints


(1er novembre)






Bienheureux les pauvres d'esprit, parce que le royaume des cieux est à eux.... Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu'ils verront Dieu.... Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, parce que le royaume du ciel leur appartient.


Oraison préparatoire. — Faites, Ô mon Dieu, que pendant cette méditation, toutes les pensées de mon esprit, toutes les affections de mon cœur, toutes les opérations de mon âme, tendent purement et pleinement au service et à la gloire de votre divine Majesté.

Venez, Esprit-Saint, remplissez les cœurs de vos fidèles, et allumez en eux le feu sacré de votre amour.
V/ Envoyez votre Esprit-Saint, Seigneur, et tout sera crée.
R/ Et vous renouvellerez la face de la terre.


I. Prélude.
— Me figurer voir le ciel ouvert au-dessus de, ma tête, et tous les Saints qui me tendent les bras, m'invitant à venir partager leur bonheur et leur gloire.


II. Prélude.
— Ô saints amis de Dieu ! obtenez-moi la grâce de marcher sur vos traces dans la voie sainte du renoncement à moi-même et de la perfection chrétienne.


I. Point. — L'Évangile de ce jour m'indique trois principaux moyens de sanctification.

Une multitude de Saints de tous les âges et de toutes les conditions m'ont précédée dans le séjour de la gloire éternelle : je suis appelée à les suivre ; il est donc pour moi de la dernière importance de considérer attentivement par quels moyens ils y sont parvenus. L’Évangile assigné à cette solennité me remet sous les yeux les huit principales vertus que je dois pratiquer, si je veux être bienheureuse ; mais il en est trois surtout auxquelles le royaume des cieux est plus directement promis. Ces trois vertus sont celles qui combattent directement la triple concupiscence que nous apportons tous en venant au monde : la pauvreté d’esprit est la destruction de l'avarice ; la pureté du cœur rejette toute sensualité, tout amour déréglé des plaisirs de la vie ; et le courage à soutenir la persécution du monde et de l'enfer, est le remède de l'orgueil. Il n'y a donc pas d'autre voie pour moi que la pratique de ces trois vertus, si je veux dompter la nature, me rendre conforme à Jésus, et parvenir au bonheur éternel.


Il. Point.
— Il y a différents degrés dans la pratique des vertus.

Que dois-je faire pour remplir parfaitement les trois grandes conditions auxquelles Jésus attache la promesse du bonheur éternel ? Bienheureux les pauvres d'esprit, dit ce divin Sauveur, parce que le royaume du ciel est à eux. La pauvreté d'esprit a trois degrés, dont le premier est de détacher ses affections des biens de cette vie ; le deuxième, de se soumettre de bon cœur à la conduite de la Providence, lorsqu'elle permet qu'on nous prive des biens de l'esprit et du cœur, la réputation, l'estime des créatures, l'affection de nos amis ; le troisième, et le plus parfait, consiste à être détaché même des biens d'un ordre supérieur, lorsqu'ils ne sont point nécessaires pour avancer dans la vertu. Ainsi une âme vraiment pauvre renonce aisément aux goûts spirituels et aux consolations intérieures, quand le Seigneur juge à propos de les lui refuser. La pureté de cœur a également trois degrés : elle consiste 1° à être pénétré d'horreur pour le péché mortel ; 2° à avoir une horreur égale pour toute faute vénielle, et à n’en jamais commettre de propos délibéré, car elles blessent la sainteté de Dieu ; 3° enfin à conformer si parfaitement ses affections à celles du Cœur de Jésus, qu’on aime ce qu'il a aimé : la croix, l'humiliation, la souffrance ; et qu’on ait en horreur ce qu'il a détesté : l’esprit du monde, les satisfactions de la nature, et tout ce qui est compris dans ces trois mots : plaisir, honneurs, richesses. La troisième béatitude engage l'âme fidèle à soutenir courageusement les combats, les contradictions de l'enfer, les travaux pénibles de la vertu ; à les estimer et à les aimer comme les moyens les plus propres pour devenir conforme au grand modèle des prédestinés, et parvenir sur ses pas au terme de la bienheureuse éternité. Telle est la voie qui m'est tracée : elle est étroite et difficile ; mais de puissants secours me sont offerts par le Cœur de mon divin Maître : car Jésus est un Dieu juste et bon, qui ne peut demander la fin sans donner les moyens.


COLLOQUE avec Notre-Seigneur.
— Le remercier de la grâce qu’il m'a faite de naître dans la vraie religion, et de tous les moyens de sanctification qu’il multiplie autour de moi. — Lui demander le véritable esprit du Christianisme, la grâce de m'attacher par le cœur à la pratique des trois grandes vertus auxquelles il promet le royaume des cieux, et de les acquérir quoi qu’il puisse m'en coûter.


RÉSOLUTIONS.
— Veiller avec soin sur soi-même, pour immoler toutes les inclinations de la nature, et suivre toutes les impressions de la grâce.


Offrande des Résolutions.
— Je vous offre, ô mon Dieu, ces résolutions ; je ne puis y être fidèle, si vous ne daignez les bénir ; mais j'espère de votre bonté cette bénédiction que je vous demande au nom et en vue des mérites de Jésus, mon divin Sauveur.
Vierge Sainte, mère de mon Dieu, qui êtes aussi ma mère, mon bon ange, mes saints patrons, obtenez-moi la grâce de garder ces résolutions avec une fidélité parfaite.


BOUQUET SPIRITUEL.
Bienheureux les pauvres d'esprit, parce que le royaume du ciel est à eux.... Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu'ils verront Dieu.... Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, parce que le royaume du ciel est à eux.


PRIÈRE.
— Âme de mon Jésus, sanctifiez-moi.
Cœur de mon Jésus, embrasez-moi.
Corps de mon Jésus, sauvez-moi.
Sang de mon Jésus, enivrez-moi.
Eau qui sortîtes du côté de mon Jésus, lavez-moi...
Passion de mon Jésus, fortifier-moi.
Mon bon Jésus, exaucez-moi ;
Cachez-moi dans vos plaies ;
Ne permettez pas que je me sépare jamais de vous ;
Défendez-moi des pièges de l’ennemi du salut ;
Appelez-moi à l'heure de ma mort,
Et ordonnez que j'aille à vous,
Afin que je vous loue avec vos saints,
Dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.




Extrait de "Méditations sur les principaux mystères de la Très Sainte Vierge, et pour les fêtes des Saints..." (Imprimatur, 1840).





Reportez-vous à Instruction sur la Fête de tous les Saints, Les Attributs de Dieu qui font la Béatitude des Saints dans le Ciel, 2e Méditation pour la Fête de Tous les Saints : J’entendis dans le ciel comme la voix d'une grande multitude, 3e Méditation pour la Fête de Tous les Saints : Application des sens, Le Jour de la Toussaint : Méditation sur le bonheur du cielPensons souvent à notre destinationMéditation sur la Fête de tous les Saints : Vous devez être Saints, parce que moi-même je suis Saint, L'erreur qui consiste à croire que la vie d'ici-bas c'est la vie, est de toutes les erreurs la plus radicale, la plus cruelle, la plus désastreuse et malheureusement la plus répandue de nos jours, Défendre le Cimetière, Tu es poussière et tu retourneras en poussière, Enseignement de l'Église sur le Purgatoire, Méditation pour le jour des morts, Litanies de la bonne mort, La Sainte Vierge Marie, Mère de Miséricorde, Dévotion en faveur des âmes du Purgatoire, Les indulgences pour les fidèles défunts, Offrir sa journée pour les âmes du Purgatoire, La pensée du Purgatoire doit nous inspirer plus de consolation que d'appréhension, Nous devons secourir tous les morts, même ceux que nous croyons déjà au Ciel, Méditation sur la durée des souffrances du purgatoire et l'oubli des vivants à l'égard des morts, Nous devons secourir tous les morts, même ceux que nous croyons déjà au Ciel, Être en état de grâce pour que nos prières soient utiles aux âmes du Purgatoire, Les différents moyens de soulager les morts, Quelles sont les âmes qui vont en purgatoire, La pensée du Purgatoire nous instruit sur la gravité du péché véniel, De la méditation de la mort, La pensée du purgatoire nous prouve la folie de ceux qui ne travaillent pas à l'éviter, Pour éviter le purgatoire endurons nos afflictions en esprit de pénitence, Le Purgatoire, motif de patience dans les maladies, Méditation sur les motifs qui doivent nous engager à secourir les âmes du purgatoire (1/4), Les indulgences, troisième moyen propre à secourir les âmes du Purgatoire, Languentibus in Purgatorio, prose à la Sainte Vierge Marie pour les défunts, Vision de l'Enfer de Sainte Thérèse d'Avila, La voie qui conduit au Ciel est étroite, et Litanie pour les âmes du Purgatoire.