vendredi 8 février 2019

Méditation sur les différentes manières de prier







1er point. On distingue quatre sortes de prières : 1°, la prière de l'esprit : 2°, celle du cœur : 3° celle de la parole : 4°, celle des œuvres. La première se fait par la réflexion, ou ce qui revient au même, par la méditation des vérités du salut : c'est prier que d'appliquer son esprit à Dieu, et à tout ce qui se rapporte à son service et à sa gloire. La seconde se fait par l'affection et par le sentiment : c'est prier que d'attacher son cœur à Dieu par des actes de foi, d'espérance et de charité ; par des actes de confiance en sa miséricorde, et de soumission à sa volonté. La troisième se fait par des discours articulés ; c'est ce qu'on appelle prière vocale : on ne doit l'employer que pour soutenir l'attention de l'esprit et les sentiments du cœur : si cette attention manque, on parle sans prier. La quatrième enfin, se fait par les œuvres, quand elles sont faites pour plaire à Dieu.


2e point.
 Excellence de la prière des œuvres. Saint Augustin disait : Que celui qui sait bien prier, sait bien vivre. Et l'on peut dire également, que quiconque saura bien vivre saura bien prier ; puisque ces occupations extérieures que Dieu nous prescrit, loin d'être des obstacles au saint exercice de la prière, qui sollicitent en notre faveur la miséricorde de Dieu, et qui l’engagent à nous être propice. Le Royaume de Dieu ne consiste pas dans les paroles ; mais dans les effets ; et l'Ange disait à Tobie, qu'il avait présenté au Trône de Dieu ses œuvres de charité comme un encens agréable.



Reportez-vous à Méditation sur le succès de nos prières, Petits exercices de piété, Méditation sur le Sacrifice de la Messe, Méditation sur le respect que l'on doit à Dieu dans ses Temples, Méditation sur les distractions involontaires, Méditation sur l'attention que l'on doit à Dieu dans la Prière, Méditation sur la nécessité de la Prière, Méditation sur les Prières des pécheurs, Méditation sur l'efficacité de la Prière, Méditation sur l'abandon de la prière, Méditation sur l'inefficacité de nos prières, Méditation sur les Prières de Jésus-Christ, Méditation sur la présence de Dieu, Méditation sur l'oubli de la présence de Dieu, Méditation sur l'attention continuelle à la présence de Dieu, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur le mensonge, Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.