jeudi 31 octobre 2019

GRAND CATÉCHISME HISTORIQUE (pour adulte), contenant en abrégé l'Histoire Sainte et la Doctrine Chrétienne, Leçon XLVI : De la Fondation et de la Subordination des Églises



PREMIÈRE PARTIE


Contenant en abrégé l'Histoire Sainte et la Doctrine Chrétienne



LEÇON XLVI


De la Fondation et de la Subordination des Églises







Avant que de se séparer, les Apôtres composèrent le symbole, c'est-à-dire, le signe auquel on connaîtrait les fidèles pour les distinguer des Juifs et des imposteurs qui commencèrent dès lors à corrompre la doctrine de Jésus-Christ. Ce symbole contient le sommaire de toute la doctrine chrétienne en cette sorte. Je crois en Dieu le Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ son Fils unique, notre Seigneur. Qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie ; a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, et a été enseveli : Il est descendu aux enfers ; le troisième jour il est ressuscité des morts. Il est monté au Ciel, il est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant. De là il viendra juger les vivants et les morts. Je croix au Saint-Esprit, la sainte Église catholique, la communion des Saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair, la vie éternelle. Ainsi soit-il. La plupart des Apôtres prêchèrent dans des pays fort éloignés de nous, au levant et au midi. Saint Jacques, fils d'Alphée, demeura à Jérusalem, dont il fut l'Évêque et le Pasteur particulier. Saint Jean prêcha dans l'Asie mineure, principalement à Éphèse, où il demeura et vécut jusqu'à une extrême vieillesse. Saint Paul prêcha en Syrie, en Asie, en Macédoine et en Grèce. Saint Luc, qui l'accompagnait, a décrit ses voyages dans le livre des actes jusqu'à son arrivée à Rome ; mais ce fut Saint Pierre qui fonda les principales Églises. Il demeura d'abord à Jérusalem, où l'Église se formait sur le fondement de la synagogue des Israélites ; puis il établit son siège à Antioche, qui était la capitale de la Syrie et de tout l'Orient, et ce fut en cette ville que l'on commença à nommer chrétiens les disciples de Jésus-Christ. Saint Pierre alla ensuite à Rome, et établit son siège pour y demeurer. Il envoya son disciple Marc fonder l'Église d'Alexandrie, qui était la capitale de l'Égypte et des pays voisins, et la seconde ville du monde ; ainsi Saint Pierre fonda les Églises des trois premières villes de l'Empire Romain, Rome, Alexandrie et Antioche. De Rome il envoya ensuite ses disciples fonder des Églises dans toute l'Italie et la Sicile ; et les Papes, ses successeurs, continuèrent d'y envoyer des hommes apostoliques. Ils en envoyèrent aussi en Afrique, en Espagne et en Gaule, qui est la France, jusqu'à ce que l'Évangile fût prêché partout. Les Apôtres, en fondant les Églises, établirent dans les villes des Évêques, des Prêtres et des Diacres. L'on a nommé Évêque, c'est-à-dire, Inspecteur ou Intendant, celui qui est établi, suivant l'institution de Jésus-Christ, pour être le Chef d'une Église particulière, et y avoir toute la puissance spirituelle. On a nommé simplement Prêtres, c'est-à-dire, Anciens, ceux qui par la même institution sont établis pour soulager les Évêques dans leurs fonctions les plus saintes ; et Diacres, c'est-à-dire, Ministres, ceux qui doivent servir aux œuvres extérieures. On a donné le nom général de Clercs à tous les Ministres de l'Église, pour marquer qu'ils étaient la portion choisie de Dieu, et que Dieu était leur part et leur héritage, comme il était dit des Lévites de l'ancienne loi. Tout les Laïques, c'est-à-dire, le peuple fidèle, obéissaient aux Prêtres et aux Diacres ; les Prêtres et les Diacres obéissaient à leur Évêque, et les Évêques obéissaient aux Apôtres. Et comme Saint Pierre était le chef de tous les Apôtres établis par Jésus-Christ même, son successeur l'Évêque de Rome, que nous appelons aujourd'hui le Pape, a toujours été regardé comme le premier de tous les Évêques, ayant de droit divin sur les autres, une primauté de juridiction, et étant le chef visible de l'Église, et le Vicaire de Jésus-Christ, qui en est le chef principal mais invisible.



Reportez-vous à Leçon I : De la Création, Leçon II : Du péché, Leçon III : De la corruption du Genre humain et du déluge, Leçon IV : De la Loi de Nature, Leçon V : Du Patriarche Abraham, Leçon VI : Des autres Patriarches, Leçon VII : De la servitude d’Égypte, Leçon VIII : De la Pâque, Leçon IX : Du voyage dans le désert, Leçon X : Des dix Commandements, Leçon XI : De l'alliance de Dieu avec les Israélites, Leçon XII : Des infidélités du peuple dans le désert, Leçon XIII : Des derniers discours de Moïse, Leçon XIV : De l'établissement du peuple dans la terre promise, Leçon XV : De l'Idolâtrie, Leçon XVI : De David et du Messie, Leçon XVII : De Salomon et de sa sagesse, Leçon XVIII : Du Schisme des Tribus ou de Samarie, Leçon XIX : Des Prophètes, Leçon XX : Des Prophéties, Leçon XXI : De la captivité de Babylone, Leçon XXII : Du rétablissement des Juifs après la captivité, Leçon XXIII : De la persécution d'Antiochus et des Macchabées, Leçon XXIV : De l'état où était le monde à la venue du Messie, Leçon XXV : Comment le Messie était attendu des Juifs, Leçon XXVI : De la Naissance de Jésus-Christ, Leçon XXVII : De l'enfance de Jésus-Christ, Leçon XXVIII : De Saint Jean-Baptiste, Leçon XXIX : De la vocation des Apôtres, Leçon XXX : Des miracles de Jésus-Christ, Leçon XXXI : Des vertus de Jésus-Christ, Leçon XXXII : De la Doctrine de Jésus-Christ et premièrement de la Trinité et de l'Incarnation, Leçon XXXIII : De l'amour de Dieu et du prochain, Leçon XXXIV : Des Conseils, de la Grâce et de la Prière, Leçon XXXV : De l'état des Fidèles dans la vie présente, Leçon XXXVI : De la vie du siècle futur, Leçon XXXVII : Des ennemis de Jésus, Leçon XXXVIII : De la Cène de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Leçon XXXIX : De la Passion de Jésus-Christ, Leçon XL : De la mort de Jésus-Christ, Leçon XLI : De la Résurrection et de l'Ascension de Jésus-Christ, Leçon XLII : De la descente du Saint-Esprit, Leçon XLIII : De l’Église de Jérusalem, Leçon XLIV : De la Persécution des Juifs, et de la Conversion des Samaritains, Leçon XLV : De la Conversion des Gentils, Du dessein et de l'usage de ce Catéchisme, Première partie du Petit Catéchisme Historique, contenant en abrégé l'Histoire Sainte, Deuxième partie du Petit Catéchisme Historique, contenant en abrégé l'Histoire Chrétienne.


Reportez-vous également à Celui qui est saint ne peut être en dissentiment avec le Pape.