mercredi 9 octobre 2019

Méditation pour le Mercredi suivant le dix-septième Dimanche d'après la Pentecôte : Le Commandement d'aimer le prochain est semblable au Commandement d'aimer Dieu


Extrait de "La Couronne de l'année chrétienne et méditations sur les principales et plus importantes vérités de l’Évangile de Jésus-Christ" :




Il y a un second Commandement qui est semblable au premier, c'est à savoir celui-ci : vous aimerez votre prochain comme vous-même. (En S. Matthieu, chap. 22)


1. Considérez que Notre-Seigneur non content d'avoir répondu à ce qu'on lui avait demandé et d'avoir enseigné quel est l'amour qu'on doit avoir pour Dieu, passe encore plus avant, et que sans qu'on lui demande, il déclare comment il faut aimer le prochain : c'est ainsi qu'il faisait ordinairement en toutes sortes de rencontres, donnant toujours plus qu'on ne lui demandait, et c'est ce qu'il fait encore à l'égard de ceux qui ont recours à sa bonté, avec une vraie Foi, et une parfaite confiance.
Pensez un peu combien grande a été la libéralité de ce divin Sauveur envers vous et ayez confusion de votre ingratitude envers lui : méditez un peu combien de grâces et de bienfaits vous avez reçus de lui depuis que vous êtes au monde, et le peu de chose que vous avez faites pour lui, mais plutôt combien d'offenses avez-vous commises contre lui.

2. Considérez que le Commandement d'aimer le prochain est semblable au Commandement d'aimer Dieu : Premièrement en ce que l'un et l'autre vient de Dieu, et l'un et l'autre porte notre cœur en Dieu, puisque la vraie charité qui nous oblige d'aimer Dieu pour l'amour de lui-même, nous oblige aussi d'aimer le prochain pour l'amour de Dieu, et il a mis une telle liaison entre ces deux préceptes, que comme nous ne saurions parfaitement aimer le prochain sans aimer Dieu, aussi ne saurions-nous manquer à l'amour du prochain que nous ne manquions à celui que nous devons à Dieu.
Admirez la bonté infinie de Dieu, qui a voulu que son amour nous unisse, non seulement avec lui, mais aussi les uns avec les autres.
Respectez ce sacré lien, qui doit vous joindre, et vous unir avec votre prochain, gardez-vous bien de le violer par aucune action, parole, ou pensée contraire à la charité.

3. Considérez que ces deux Commandements sont encore semblables, en ce qu'ils regardent non seulement le temps de cette vie, mais aussi toute l'étendue de la bienheureuse éternité ; car tout ainsi que les Bienheureux aimeront éternellement Dieu d'un amour plus excellent et plus noble qu'ils n'ont fait en ce monde ; De même ils s'entraimeront les uns les autres d'une charité encore plus pure et plus parfaite qu'ils n'ont fait ici-bas ; et même dès à présent les Saints qui sont dans la gloire du Ciel, ont une très grande charité envers nous qui sommes encore voyageurs et pèlerins sur la terre ; ils prennent connaissance de nos besoins, ils compatissent à nos misères autant que leur félicité leur peut permettre ; ils nous soulagent par leurs intercessions, et nous rendent toutes sortes de bons offices auprès de Dieu.
Commencez donc à pratiquer dès cette vie la charité envers votre prochain, afin que vous vous rendiez digne de la pratiquer plus saintement et plus heureusement dans l'éternité de la gloire.



Reportez-vous à De la Charité à l'égard du prochain : Du mérite et de l'excellence de cette vertu, Charité de Marie envers le prochain, Préceptes sur la charité envers le prochain, Méditation pour le Mardi suivant le dix-septième Dimanche d'après la Pentecôte : Aimez Dieu comme il veut être aimé de vous au temps et en l'éternité, Méditation pour le Lundi suivant le dix-septième Dimanche d'après la Pentecôte : Aimez Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit, Soupir d'amour vers Jésus, Prière de Sainte Gertrude, Élan d'amour, Prière, Acte d'amour parfait, de Sainte Thérèse d'Avila, Prière de Saint Augustin, pour demander l'amour divin, Du premier, second et troisième degré de l'Amour, Du quatrième degré de l'Amour, par lequel l'homme ne s'aime plus que pour Dieu, Qui sont ceux qui trouvent du plaisir à penser à Dieu et qui sont plus capables de son amour, Litanies de l'amour de Dieu, Composées par le Souverain Pontife Pie VI, Catéchisme du Saint Curé d'Ars : Sur l'amour de Dieu, Prière au Saint dont on porte le nom, Litanies de l'Amour de Marie, Méditation pour le dix-septième Dimanche d'après la Pentecôte : Faites un bon usage de tous les moyens extérieurs ou intérieurs que Dieu voudra vous donner pour votre avancement à la vertu, Méditation pour le seizième Dimanche d'après la Pentecôte : Que c'est une chose dangereuse que de résister au Saint-Esprit, Méditation pour le Samedi suivant le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : Voyez de quel esprit vous êtes incité et poussé, quand vous entendez quelque chose d'extraordinaire et de grand que Dieu opère en ses véritables serviteurs, Méditation pour le Vendredi suivant le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : Prenez garde que votre cœur ne se laisse aller à un certain état d'endurcissement, Méditation pour le Jeudi suivant le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : Jésus s'approcha du cercueil, et le toucha, et aussitôt ceux qui le portaient s'arrêtèrent, Méditation pour le Mercredi suivant le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : La parfaite charité n'attend pas qu'on la recherche, Méditation pour le Mardi suivant le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : Il n'y a que la vertu qui n'est point mise en oubli, Méditation pour le Lundi suivant le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : Souvenez-vous qu’il faut mourir, Méditation pour le quinzième Dimanche d'après la Pentecôte : Voici que l'on portait à la sépulture le corps d'un défunt, et Méditation pour le quatorzième Dimanche d'après la Pentecôte : Choisissez aujourd'hui quel Maître vous voulez servir.