dimanche 5 janvier 2020

Instruction sur la Fête des Rois




Extrait de "L'Esprit de l’Église dans le cours de l'année Chrétienne" :


Cette Fête, qui se nomme Épiphanie, c'est-à-dire, manifestation de JÉSUS-CHRIST, a toujours été regardée dans l'Église comme une des plus grandes solennités qui s'y célèbre, et elle est au même rang que la Fête de Pâques, de Noël et de la Pentecôte. On y honore les trois occasions principales où Jésus-Christ s'est manifesté au monde, et s'est fait connaître pour ce qu'il était ; savoir, l'Adoration des Mages ; le jour de son Baptême, lorsque le Saint-Esprit descendit visiblement sur lui ; et les Noces de Cana, où il fit le premier de ses miracles. Cependant l'Église s'arrête spécialement à la première de ces trois Manifestations, parce qu'elle y découvre une circonstance singulière, qui nous doit être bien chère, puisqu'elle nous regarde personnellement, c'est la vocation des Gentils dont les Mages étaient les prémices.
Ces Mages étaient des hommes recommandables par leur rang, et par leur capacité, principalement dans la science des Astres. Il y a apparence qu'ils habitaient l'Arabie heureuse, qui est à l'Orient de la Judée, et c'est pour cette raison qu'il est dit dans l'Évangile qu'ils vinrent de l'Orient. Dieu fit paraître une nouvelle Étoile, qui les avertissait de la Naissance de Jésus-Christ, soit que cette Étoile fut nouvellement créée pour augmenter le nombre de celles qui l'étaient déjà, soit que ce fut un phénomène extraordinaire et passager, ou une espèce de Comète, que la Sagesse divine avait destinée à l'instruction, et à la conduite des Mages. Elle était le Symbole de la Grâce qui les éclairait, et les attirait à la connaissance de Jésus-Christ.
Ils furent fidèles à la suivre. Elle disparut sur Jérusalem, en signe de la réprobation de ce Peuple ingrat, et parce qu'alors les Mages étaient à la compagnie des méchants. Elle se remontra à eux, dès qu'ils en furent sortis, et elle s'arrêta sur le lieu où était le divin Enfant. Ils l'adorèrent, et lui offrirent des présents ; de l'Or, comme à un Roi ; de l'Encens, comme à un Dieu, et de la Myrrhe, comme à un Homme, qui devait être embaumé après sa mort. Ils s'en retournèrent dans leur pays, mais par un autre chemin ; non seulement pour éviter de tomber entre les mains d'Hérode, mais pour marquer qu'ils s'en retournaient bien différents de ce qu'ils étaient venus.
Que de Mystères renfermés dans un seul pour notre instruction ! Célébrons la Fête de notre vocation à la connaissance de Jésus-Christ. Renouvelons les promesses de notre Baptême. Suivons l'étoile de la grâce pour arriver jusqu'où elle veut nous mener. Approchons-nous de Jésus-Christ, et rendons-lui nos plus profonds hommages. Offrons-lui nos présents dans la personne des pauvres, qu'il a substitués à sa place ; et faisons à lui-même le seul présent qui puisse le contenter, c'est notre cœur. Il est permis et même utile de se réunir dans les familles, pourvu que ce soit pour y goûter une joie pure et innocente, et que l'on en bannisse tout ce qui siérait mal à des Chrétiens.


Reportez-vous à Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 18e Méditation : Voici que l'étoile qu'ils avaient vue en Orient parut, allant devant eux, jusqu'à ce qu'elle vint s'arrêter sur le lieu où était l'enfant, Discours aux jeunes époux, du Pape Pie XII, durant l'Octave de l’Épiphanie, le 10 janvier 1940, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 17e Méditation : À la nouvelle de la naissance du saint Enfant, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec luiDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 16e Méditation : Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorerDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 15e Méditation : Voici que les Mages vinrent de l'Orient à JérusalemMéditation pour le Jour des Rois : Que votre Règne arrive, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages confessent Jésus-Christ devant les hommes, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages à Jérusalem, Méditation pour l’Épiphanie : La vocation des mages prédite et figurée, notre vocation à la foi de Jésus-Christ, Méditation sur l’Épiphanie : Les Rois-Mages, Méditation sur l’Épiphanie : Ministère que Marie a exercé dans l'Adoration des Mages, Méditation sur l’Épiphanie : Du ministère de Marie dans la vocation des Gentils à la Foi, et Remerciement, offrande et prière au Verbe de Dieu incarné, pour l'Octave de l'Épiphanie.