lundi 10 juillet 2017

Méditation sur l’aveuglement de la Conscience








1er point. Cet aveuglement est plus ordinaire qu'on ne pense.

Il y a, dit le Sage, une voie qui parait droite à l'homme et dont les issues aboutissent à la mort. Tous ceux qui ont quelque sentiment de Religion et quelque désir de leur salut, ne se perdent pas par l'habitude des grands crimes ; ils ne voudraient pas imiter ceux qui violent sans scrupule et sans remords toutes les Lois divines à la fois. Ils prennent donc une voie qui leur parait droite, parce que leur conscience aveuglée sur les fautes qu'ils y commettent habituellement leur en cache le désordre et les suites. Cet aveuglement est si commun qu'on en aperçoit souvent les effets dans des personnes qui paraissent avoir une piété non commune. Elles observent à la vérité une grande partie des Lois de Dieu ; mais la seule voie qui conduise à la vie est celle où l'on les observe toutes sans aucune exception.


2e point.
Quels sont les péchés sur lesquels il est plus facile et plus ordinaire de s'aveugler ?

Remarquez, 1°, que l'on s'aveugle plus aisément sur les petites fautes que sur les grandes, pour ne pas voir le danger évident des fautes légères, quand elles sont continuelles et multipliées : 2°, que l'on s'aveugle avec la même facilité sur la qualité de ses fautes, que nous croyons quelquefois légères, lorsqu'elles sont très grandes aux yeux du Seigneur : 3°, qu'il y a même de très grandes fautes et connues pour telles, sur lesquelles on s'aveugle, parce qu'il en coûterait trop à notre amour-propre pour s'en détacher.




Reportez-vous à En quoi consiste la perfection chrétienne : pour l'acquérir il faut combattre, et pour sortir victorieux de ce combat, quatre choses sont nécessaires, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vigilance chrétienne, Méditation sur la Conscience timorée comparée à la Conscience scrupuleuse, Méditation sur les moyens de guérir les illusions de la fausse conscience, Méditation sur les illusions de la fausse conscience, Méditation sur la fausse conscience, Méditation sur les divers caractères de la Conscience et de l'Amour-propre, Méditation sur le repos de la conscience, Méditation sur la conscience, Méditation sur la piété extérieure, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur les défauts d'autrui, Méditation sur la distinction de l'âme et du corps, Méditation sur le bonheur des Pécheurs comparé à celui des Justes, Méditation sur le vrai bonheur, Méditation sur les moyens d'acquérir la connaissance de nos devoirs, Méditation sur les moyens d'acquérir la connaissance de Dieu, Méditation sur la science du salut, Méditation sur l'application personnelle que l'on doit se faire à soi-même des maximes évangéliques, Méditation sur les murmures, Méditation sur l'inquiétude de l'avenir, Méditation sur le désir de la mort, Méditation sur la crainte de la mort, Méditation sur l'amour de la vie, Méditation sur le détachement des biens de ce monde, Méditation sur le renoncement au monde, Méditation sur le péché de scandale, Méditation sur les péchés d'habitude considérés dans leur origine, Méditation sur deux règles qu'un Chrétien doit toujours observer pour faire son salut dans le monde, Méditation sur les affaires du monde comparées à celles du salut, Méditation sur l'affaire du salut, Méditation sur l'illusion des prétextes dont on s'autorise pour ne pas quitter l'occasion du péché, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur deux sortes d'occasions prochaines du péché, Méditation sur la recherche volontaire de l'occasion prochaine du péché, Méditation sur l’œil qui scandalise, Méditation sur la pureté du cœur, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur l'exemple de la multitude, Méditation sur la nécessité des progrès dans la vertu, et Méditation sur la crainte de Dieu.