jeudi 16 septembre 2021

Les tentations servent à nous mieux faire connaître notre faiblesse, et à nous faire sentir le besoin de recourir à Dieu



Un autre avantage qui résulte encore de la tentation, c'est qu'elle fait que l'on se connaît mieux soi-même. Nous ne savons souvent ce que nous pouvons, dit Thomas a Kempis ; mais la tentation découvre ce que nous sommes : cette connaissance de nous-mêmes est la pierre fondamentale de tout édifice spirituel, sans laquelle on ne saurait rien élever qui soit solide et durable : par ce moyen, l'âme venant à mettre son seul appui en Dieu, en qui elle peut tout, elle est capable de s'élever jusqu'au comble de la perfection chrétienne. Ce qu'opère donc la tentation c'est qu'elle nous ouvre les yeux sur notre faiblesse et sur notre ignorance. Avant ce temps d'épreuve, l'homme ne connaît point assez sa misère ; et comme il ne l'a point encore éprouvée, il n'a pas conçu aussi une assez basse opinion de lui-même. Mais quand il voit par sa propre expérience que le moindre souffle peut le renverser ; qu'il ne faut que le moindre effort à l'ennemi du salut pour lui faire perdre courage ; qu'une légère tentation le déconcerte, et lui fait une plaie dangereuse, que le jugement et la fermeté l'abandonnent au besoin, et que les ténèbres l'environnent de toutes parts ; alors il commence à modérer sa présomption et sa vanité ; il s'humilie, et n'a pour lui-même que des sentiments conformes à sa bassesse. Si ce n'était la tentation, dit Saint Grégoire, nous aurions une trop avantageuse opinion de notre courage et de nos forces ; mais quand nous nous voyons sur le point de succomber, et que nous sentons que nous sommes menacés d'un prochain naufrage, alors nous reconnaissons sincèrement notre faiblesse, et nous entrons dans de véritables sentiments d'humilité et d'anéantissement. C'est ce qui faisait dire à Saint Paul en parlant de lui-même : Dans la crainte que la grandeur des révélations que j'ai eues, ne m'élevât trop, l'aiguillon de ma chair, de l'ange de Satan, m'a été donné pour me tourmenter.
Il suit encore de là un autre avantage ; C'est que la connaissance de notre faiblesse nous fait connaître le besoin pressant que nous avons d'être secourus de Dieu, la nécessité de recourir à lui dans la prière, et de nous attacher uniquement à lui, suivant ces paroles du Psalmiste : Mon âme s'est attachée à vous... Il m'est avantageux d'être attaché à Dieu. Ainsi qu'une mère qui veut que son enfant ne s'écarte pas d'elle, qu'il ne vienne qu'à sa voix, a soin de lui faire craindre les autres hommes, afin de l'obliger à se réfugier toujours entre ses bras ; de même aussi, le Seigneur permet que le démon nous effraie par les tentations, afin que ces attaques nous fassent revenir plus promptement à notre Père céleste.
Un autre fruit que produit encore la tentation, c’est qu'elle apprend à l'homme à ne s'enorgueillir d'aucun avantage, mais à rapporter tout à Dieu, et à lui donner la gloire de tout ; et le bien qu'on retire de cette considération, est d'autant plus précieux, qu'il est en même temps un remède très-efficace contre les tentations, et un moyen très-propre pour obtenir de Dieu de nouvelles grâces.

(Abrégé de la Pratique de la Perfection Chrétienne)


Reportez-vous à Que les tentations sont une leçon salutaire, et pour nous et pour les autres, Pourquoi Dieu permet que l'on soit tenté ; Avantages réels qui résultent de ces tentations, Que les uns sont tentés au commencement de leur conversion ; et les autres après leur retour à Dieu, Les Tentations sont inévitables en cette vie mortelle, Des tentations, Conduite à tenir à l'égard des tentationsDes tentations et des illusions, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Avis le plus utile de tous : Priez !, Aspiration dans les tentations, De quelques remèdes contre les tentations de l'impureté, et Quelques autres remèdes contre les tentations d'impureté.