dimanche 24 juin 2018

Oraison universelle du Pape Clément XI





Mon Dieu, je crois en vous, mais affermissez ma foi ; j'espère en vous, mais assurez mon espérance ; je vous aime, mais redoublez mon amour ; je me repens d'avoir péché, mais augmentez mon repentir.

Je vous adore comme mon premier principe, je vous désire comme ma dernière fin, je vous remercie comme mon bienfaiteur perpétuel, je vous invoque comme mon souverain défenseur.

Mon Dieu, daignez me diriger par votre sagesse, me contenir par votre justice, me consoler par votre miséricorde, et me protéger par votre puissance.

Je vous consacre mes pensées, mes paroles, mes actions, mes souffrances, afin que désormais je ne pense qu'à vous, je ne parle que de vous, je n'agisse que selon vous et je ne souffre que pour vous.

Seigneur, je veux ce que vous voulez, parce que vous le voulez, comme vous le voulez, et autant que vous le voulez.

Que je ne sois point infecté par l'orgueil, ni séduit par la flatterie ni trompé par le monde, ni circonvenu par Satan.

Que votre grâce purifie ma mémoire, réfrène ma langue, retienne mes yeux, réprime mes sens.

Aidez-moi Seigneur à déplorer mes fautes passées, à surmonter dans l'avenir mes tentations, à corriger mes penchants vicieux, à pratiquer les vertus de mon état.

Remplissez mon cœur d'amour pour votre bonté d'aversion pour mes défauts, de zèle pour mon prochain, de mépris pour le monde pervers.

Que j'aie à cœur d'obéir à mes supérieurs, de prêter assistance à mes inférieurs, d'être utile à mes amis, de pardonner à mes ennemis.

Que je surmonte la sensualité par la mortification, l'avarice par l'aumône, la colère par la douceur, la tiédeur par la dévotion.

Rendez-moi prudent dans les conseils, constant dans les périls, patiente dans les épreuves, humble dans les succès.

Faites, Seigneur, que je sois attentif dans la prière, tempérant dans les repas, zélé dans mon emploi, constant dans mes résolutions.

Que je m'applique à avoir un cœur pur, un extérieur modeste, une conversation édifiante et une conduite régulière.

Que je veille à dompter la nature, à seconder la grâce, à observer votre loi et à mériter le salut.

Que j'apprenne de vous, ô mon Dieu, combien est petit tout ce qui est de la terre, combien grand ce qui est du ciel, combien court ce qui est du temps, combien durable ce qui est de l'éternité.

Faites que je sois prêt à la mort, que je redoute votre Jugement, que j'échappe à l'Enfer, et que j'obtienne le paradis. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.














mercredi 20 juin 2018

Méditation sur la nécessité de la Prière








1er point. Cette nécessité est fondée ; 1°, sur la nécessité de la grâce. Point de salut à espérer sans la prière. Dieu ne nous doit rien par justice ; n'est-il pas convenable que nous lui adressions nos prières, pour attirer sur nous ses bienfaits ? La grâce et la prière sont deux choses indivisibles, dit Saint Jérôme ; ôter ou établir la nécessité de la grâce, c'est ôter ou établir celle de la prière. Trouvez-moi un homme qui n'ait pas besoin de grâce, et je vous avouerai qu'il n'a pas besoin de prière.


2e point.
2°, Sur l'hommage que nous devons rendre à la grandeur, à la puissance et à la bonté de Dieu. Nous honorons sa divinité pas nos sacrifices ; sa justice, par nos pénitences ; sa souveraineté, par notre obéissance ; sa providence, par notre résignation ; sa grandeur, sa puissance et sa bonté par nos prières. Prier Dieu, c'est reconnaître qu'il est grand, puissant, bon, miséricordieux, libéral et magnifique ; c'est lui dire qu'on attend tout de lui, qu'on ne peut rien sans lui.



Reportez-vous à Méditation sur l'abandon de la prière, Méditation sur l'inefficacité de nos prières, Méditation sur les Prières de Jésus-Christ, Méditation sur l'attention que l'on doit à Dieu dans la Prière, Méditation sur les Prières des pécheurs, Méditation sur l'efficacité de la Prière, Méditation sur la présence de Dieu, Méditation sur l'oubli de la présence de Dieu, Méditation sur l'attention continuelle à la présence de Dieu, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur le mensonge, Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.













Méditation sur l'attention continuelle à la présence de Dieu


Suzanne au bain (Gustave Doré)






1er point. Cette attention est le vrai moyen de sanctifier toutes nos actions. Osera-t-on pécher en présence de son maître et de son juge, d'un maître et d'un juge tout puissant ? J'aime mieux mourir, disait la chaste Susanne, que de pêcher en présence de mon Dieu... Le Seigneur était sans cesse présent à mes yeux, disait le Prophète ; parce que je sais qu'il est toujours à ma droite pour me soutenir. Quel respect, quelle soumission, quelle retenue n'inspire pas la vue d'un monarque redouté de ses sujets ! Quelle impression, ne doit donc pas faire sur un cœur chrétien la présence d'un Dieu !


2e point.
Cette attention est le vrai moyen de prier toujours. Jésus-Christ et ses Apôtres nous ordonnent de prier sans cesse, sans relâche et sans interruption. Or, qui s'acquittera mieux de ce devoir, que celui qui sera continuellement attentif à la présence de Dieu ? Un Chrétien prie sans cesse, dit Saint Hilaire, lorsque, par des œuvres agréables à Dieu, toujours faites pour sa gloire, et sanctifiées par sa présence, toute sa vie devient une suite perpétuelle de louanges, de bénédictions, de prières et d'actions de grâces : tout ce que la Religion et le devoir lui prescrit, il le fait sous les yeux de Dieu ; il le fait peur Dieu ; il le fait avec le secours et la protection de Dieu ; et par là, il est toujours en prière et en union avec Dieu.



Reportez-vous à Méditation sur la présence de Dieu, Méditation sur l'oubli de la présence de Dieu, Méditation sur la nécessité de la Prière, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur le mensonge, Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.













dimanche 17 juin 2018

Méditation sur l'oubli de la présence de Dieu


Dieu crée la lumière (Gustave Doré)






1er point. Cet oubli est une des principales causes de nos égarements. D'où viennent les iniquités d'Israël, demande le Prophète ? C'est qu'il a oublié la présence de son Dieu : Iniquitas Israël magna est nimis ; dicebant enim : Deus non videt. On se perd, on s'égare, on se plonge sans honte et sans remords dans l'abîme du péché, parce que l'on vit comme s'il n'y avait point de Dieu qui fût le Juge et le témoin de nos actions, comme si l'on était loin de ses regards.


2e point.
Cet oubli volontaire qui a pour principe un défaut d'amour pour Dieu, est une disposition très-funeste. Si je vous aimais sincèrement, ô mon Dieu, si votre amour profondément gravé dans mon cœur y dominait sur tout autre sentiment, ne penserais-je pas continuellement à vous ? Oublierais-je si aisément que je fuis en votre présence ? Cet oubli n'est-il pas une marque du peu de respect et du peu d'attachement que j'ai pour vous ? Vous êtes au-dessus de moi, et je ne vous adore pas ; vous êtes autour de moi, et je ne vous aperçois pas ; vous êtes au dedans de moi, et je ne vous sens pas.



Reportez-vous à Méditation sur la présence de Dieu, Méditation sur l'attention continuelle à la présence de Dieu, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur le mensonge, Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.













Méditation sur la présence de Dieu








1er point. Nous ne pouvons éviter la présence de Dieu. Partout où je suis, le Seigneur est avec moi : c'est dans lui que nous vivons, que nous marchons, que nous existons. Je ne l'aperçois point, ce Dieu invisible ; mais je sais par la Loi, qu'il est partout, et que je suis comme enveloppé dans l'immensité de sa présence. Où irais-je, Seigneur, disait le Prophète, pour me cacher à vous ! J'aurais beau m'ensevelir dans les ténèbres ; quand vous voudrez me découvrir, la nuit la plus sombre deviendra lumineuse : vous êtes présent à tous mes pas ; et avant que ma parole soit formée sur ma langue, vous avez déjà pénétré ma pensée. Ô Souverain Juge ! qui oserait, qui pourrait même se résoudre à commettre le péché, pour peu qu'il voulût faire la moindre attention à votre présence terrible !


2e point.
Nous ne pouvons rien dérober à la connaissance de Dieu. Le Seigneur, dit le Prophète, a regardé du haut des Cieux sur la terre, et d'un seul regard il a vu tous les enfants des hommes : il éclaire toutes leurs démarches, et il compte tous leurs pas : il n'y a pour lui ni obscurités, ni ténèbres, ni éloignement, ni distance. Partout où je suis, Dieu me voit, Dieu m'écoute : sa vue n'est pas bornée, comme celle des créatures, à ce qui paraît au dehors : il lit dans mon cœur ; il en sonde tous les replis ; il en découvre tous les sentiments : Omnia nuda et aperta sunt oculis ejus.



Reportez-vous à Méditation sur l'oubli de la présence de Dieu, Méditation sur l'attention continuelle à la présence de Dieu, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur le mensonge, Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.













lundi 11 juin 2018

Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain








1er point. Ayez soin de votre réputation, dit le Sage ; et par conséquent de celle de vos frères, puisque vous devez les aimer comme vous-même. On pèche contre ce devoir de charité ; 1°, par rapport au mal qu'on en peut dire, en quatre manières différentes : la première et la plus criante, est d'imputer faussement au prochain, le mal qui n'est pas; c'est ce qui s'appelle proprement calomnie : la seconde est de découvrir le mal qui est, à ceux qui ne le connaissent pas, et qui n'ont aucun droit de le connaitre ; c'est ce qui s'appelle proprement médisance : la troisième est de grossir et d'exagérer le mal connu et public ; c’est une autre espèce de médisance : la quatrième est d'en augmenter la publicité en affectant de le répéter et de l'inculquer dans l'esprit des autres ; c'est une troisième espèce de médisance.


2e point.
On pèche, 2°, contre ce devoir de charité, par rapport au bien que l'on en peut dire, en cinq manières différentes. La première, est d'interpréter le bien en mal : la seconde, est de nier le bien, et d'ôter la connaissance du mérite d'un homme à ceux qui doivent l'avoir : la troisième, est d'y mettre des restrictions malignes et affectées, et de ne rendre à ses bonnes qualités qu'un témoignage imparfait, et par-là peu fidèle : la quatrième, est de taire et de dissimuler le bien lorsqu'il convient de le dire : la cinquième, est de le dire avec une froideur et une indifférence qui en diminue le prix.



Reportez-vous à Méditation sur la présence de Dieu, Méditation sur le mensonge, Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.














GRAND CATÉCHISME HISTORIQUE (pour adulte), contenant en abrégé l'Histoire Sainte et la Doctrine Chrétienne, Leçon XXXIII : De l'amour de Dieu et du prochain



PREMIÈRE PARTIE


Contenant en abrégé l'Histoire Sainte et la Doctrine Chrétienne



LEÇON XXXIII


De l'amour de Dieu et du prochain



   
Arrivée du bon Samaritain à l'hôtellerie (Gustave Doré)


Jésus-Christ nous montre que sa venue est la preuve de l'amour que Dieu nous porte ; car, dit-il, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Il est donc bien juste de l'aimer ; aussi déclare-t-il que notre unique affaire, et la seule chose nécessaire, est de nous attacher à Dieu. Que toute la Loi de Dieu, et tout ce qu'il nous enseigne dans ses écritures, se rapporte à ces deux Commandements : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, de toute ta force. Voilà le plus grand et le premier Commandement. Le second lui est semblable : Tu aimeras le prochain comme toi-même : Or tout homme est notre prochain, même un étranger et un infidèle. Aimant ainsi le prochain, nous le traiterons comme nous voulons que l'on nous traite nous-mêmes ; et nous emploierons la même mesure pour lui que pour nous. Nous lui pardonnerons ses fautes comme nous voulons que l'on nous pardonne les nôtres : nous ne reprendrons point ses défauts, tandis que nous en aurons de pareils, ou de plus grands. Nous ne le jugerons point, comme nous ne voulons point qu'il nous juge. En un mot, nous ne ferons à personne ce que nous ne voudrions point qu'un autre nous fît ; aussi il enseigne qu'il ne suffit pas de pratiquer la Loi extérieurement et à la lettre, comme faisaient les Juifs charnels. Ce n'est pas assez de ne pas tuer, il faut même combattre la colère qui produit les haines, les querelles et les meurtres. Ce n'est pas assez d'aimer nos amis, il ne faut haïr personne, et aimer même ceux qui nous haïssent et nous persécutent. Il ne suffit pas de ne point commettre d'adultère, il ne faut pas même regarder une femme avec mauvais désir, et le mariage doit être réduit à sa première institution, d'une seule femme à un seul homme, qui ne doivent se séparer que par la mort. Il ne faut pas se contenter de ne pas prendre injustement le bien d'autrui, il ne faut pas même se faire justice à la rigueur, il faut céder et relâcher de ses intérêts, perdre ou souffrir quelque chose plutôt que de blesser la charité ; n'avoir nulle inquiétude pour la nourriture, le vêtement et les autres nécessités de la vie ; s'abandonner à la providence, et chercher avant toutes choses le royaume de Dieu et la vertu.




Reportez-vous à Leçon I : De la Création, Leçon II : Du péché, Leçon III : De la corruption du Genre humain et du déluge, Leçon IV : De la Loi de Nature, Leçon V : Du Patriarche Abraham, Leçon VI : Des autres Patriarches, Leçon VII : De la servitude d’Égypte, Leçon VIII : De la Pâque, Leçon IX : Du voyage dans le désert, Leçon X : Des dix Commandements, Leçon XI : De l'alliance de Dieu avec les Israélites, Leçon XII : Des infidélités du peuple dans le désert, Leçon XIII : Des derniers discours de Moïse, Leçon XIV : De l'établissement du peuple dans la terre promise, Leçon XV : De l'Idolâtrie, Leçon XVI : De David et du Messie, Leçon XVII : De Salomon et de sa sagesse, Leçon XVIII : Du Schisme des Tribus ou de Samarie, Leçon XIX : Des Prophètes, Leçon XX : Des Prophéties, Leçon XXI : De la captivité de Babylone, Leçon XXII : Du rétablissement des Juifs après la captivité, Leçon XXIII : De la persécution d'Antiochus et des Macchabées, Leçon XXIV : De l'état où était le monde à la venue du Messie, Leçon XXV : Comment le Messie était attendu des Juifs, Leçon XXVI : De la Naissance de Jésus-Christ, Leçon XXVII : De l'enfance de Jésus-Christ, Leçon XXVIII : De Saint Jean-Baptiste, Leçon XXIX : De la vocation des Apôtres, Leçon XXX : Des miracles de Jésus-Christ, Leçon XXXI : Des vertus de Jésus-Christ, Leçon XXXII : De la Doctrine de Jésus-Christ et premièrement de la Trinité et de l'Incarnation, Leçon XXXIV : Des Conseils, de la Grâce et de la Prière, Leçon XXXV : De l'état des Fidèles dans la vie présente, Leçon XXXVI : De la vie du siècle futur, Leçon XXXVII : Des ennemis de Jésus, Du dessein et de l'usage de ce Catéchisme, Première partie du Petit Catéchisme Historique, contenant en abrégé l'Histoire Sainte, Deuxième partie du Petit Catéchisme Historique, contenant en abrégé l'Histoire Chrétienne.














dimanche 10 juin 2018

Méditation sur les mensonges officieux


Saint Augustin (Botticelli)






1er point. Ils ne sont pas contraires à la charité que l'on doit au prochain ; puisque loin de vouloir lui faire aucun tort par ces sortes de mensonges, on ne cherche au contraire à le tromper que pour son avantage ; soit en le délivrant par un faux récit, d'une inquiétude qui le dévore, soit en lui déguisant un événement capable de lui causer un chagrin mortel. J'avoue, dit Saint Augustin, qu'il y a des circonstances où la vérité est si dure et si fâcheuse, où elle peut être si funeste au repos et à la vie même du prochain, qu'il en coûterait beaucoup à mon cœur pour la dire ; je tâcherais alors de sauver les droits de la charité par le silence ; mais s'il fallait parler, j'aimerais mieux encore dire la vérité, que de me tirer d'embarras par le mensonge.


2e point.
Le mensonge, même officieux, est toujours condamnable, en ce qu'il est contraire à la vérité. Tenez pour certain et indubitable, dit encore Saint Augustin, qu'il n'est jamais permis à un Chrétien de mentir, dans quelque occasion que ce puisse être. Je dois tout à mon prochain, quand je puis être charitable sons violer la Loi de Dieu ; mais s'il m'est impossible de le servir, sans blesser la vérité et par conséquent ma conscience, je ne lui dois plus rien.



Reportez-vous à Méditation sur le mensonge, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.












Méditation sur le mensonge


Eve tentée par le serpent (Gustave Doré)






1er point. Le mensonge a été introduit dans le monde par le démon. La nature avait été créée simple, naïve et ingénue ; et le premier mensonge qui ait été commis sur la terre fut celui qu'employa cet Ange de ténèbres pour tromper nos premiers parents, en leur promettant des biens et des avantages qu'il n'avait ni le désir ni le pouvoir de leur procurer. Ce premier mensonge a été la source et l'origine de tous les autres ; et si quelque chose était capable de nous donner de l'horreur de ce vice, ce serait sans doute de considérer quel en fut le premier auteur : nous le verrions sortir immédiatement du démon, à qui nous donnons par cette raison le titre odieux de père du mensonge.


2e point.
Tout mensonge est défendu par la Loi de Dieu. Quelques-uns pensent que cette défense est comprise dans celle du faux témoignage ; puisque par le mensonge, on rend témoignage contre sa propre pensée, en disant ce que l'on sait être faux, dans le dessein de tromper ceux qui nous écoutent. Et afin qu'on ne prétende pas éluder la défense en distinguant le mensonge du faux témoignage, l'Apôtre Saint Paul, en exhortant les Fidèles à se dépouiller du vieil homme, c'est-à-dire, de l'homme de péché, met d'abord le mensonge à la tête des actions qui le caractérisent : Commencez donc, dit-il, par renoncer au mensonge, et dites toujours la vérité.



Reportez-vous à Méditation sur les mensonges officieux, Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les caractères de la colère passionnée, Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.