jeudi 28 janvier 2016

Litanie de Saint Thomas d'Aquin, Docteur de l’Église


Nous vous proposons la Litanie suivante (non officielle) :


Saint Thomas d'Aquin foudroyant l'hérésie
(Taleau de Michel Serre - Basilique de Saint-Maximin dans le Var)


Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Ô Christ, écoutez-nous.
Ô Christ, exaucez-nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez, pour nous.
Sainte Marie, Reine des Cieux, priez pour nous.

Saint Thomas d'Aquin, maître de la philosophie scolastique, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, prince des théologiens, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Docteur de l'Église, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Docteur Angélique, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Ange de l'école, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Patron des universités, des écoles et des académies catholiques, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, auteur de la Somme théologique, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Esprit de Sagesse, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Modèle de contemplation, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, parfait enseignant, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Lumière des étudiants, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Fidèle à l'appel de Dieu, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Ferme dans vos convictions, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Tenace dans l'épreuve, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Vainqueur dans les Tentations, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Pourfendeur de toutes les hérésies, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Soldat du Christ, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, dont le Seigneur fut l'unique désir, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Exemple d'humilité, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez achevé votre vie glorieusement, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, parvenu à la lumière de gloire, priez pour nous.

Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde, pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde, exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde, ayez pitié de nous.


V/ Priez pour nous, Saint Thomas d'Aquin,
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ.


PRIONS

Dieu Tout-Puissant, Sagesse éternelle, qui avez donné à Saint Thomas d'Aquin la lumière de l'intelligence, daignez répandre Votre clarté sur l’obscurité de notre intelligence, et chasser loin de nous les ténèbres du péché et de l’ignorance. Par Jésus le Christ, Notre Seigneur. Ainsi soit-il.



Litanie officielle


Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Ô Christ, écoutez-nous.
Ô Christ, exaucez-nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, Reine des Anges, priez pour nous.

Saint Thomas d'Aquin, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Docteur angélique, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Lumière éclatante de la Sainte Église, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Défenseur de la foi catholique, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Prédicateur de l'espérance chrétienne, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Séraphin de l'amour divin, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Chérubin de sagesse, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Ange de pureté, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Miroir d'humilité, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Exemple d'obéissance, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Guide éclairé dans la voie de la perfection, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Docteur des mystères divins, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Gloire de l'ordre de Saint Dominique, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez quitté le monde à l'âge de quatorze ans, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, pour embrasser la vie religieuse, avez méprisé votre illustre naissance, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez vaincu courageusement tous les obstacles venus de la part de votre mère et de votre soeur, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez patiemment souffert la persécution de vos frères et de vos proches, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez poursuivi avec persévérance la carrière que vous aviez commencée, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez rencontré des pièges incroyables contre la chasteté, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, en récompense de votre fidélité, avez mérité du ciel que deux anges vous ceignissent de la ceinture de pureté, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, depuis lors, n'avez plus senti la concupiscence de la chair, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, pour cette raison, êtes proposé par l’Église comme patron de la pureté, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, avant l'âge prescrit par les règlements, avez été honoré des insignes du doctorat, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez éclairé et soutenu l’Église d'une manière admirable, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, pendant toute votre vie, l'avez défendue contre toutes les erreurs, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui, par vos écrits, l'avez pour toujours rendue inattaquable aux hérétiques, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez été honoré par elle du glorieux titre de docteur de l’Église, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez été nommé par les souverains pontifes l'interprète de la volonté divine, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez reçu l'assurance du crucifix sur la vérité de votre doctrine, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, Propagateur fervent de la dévotion envers Jésus-Christ dans la sainte eucharistie, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez renoncé humblement à d'éminentes dignités, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez travaillé pour le bien de l’Église jusque sur votre lit de mort, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui avez été honoré de Dieu par beaucoup de miracles pendant votre vie et après votre trépas, priez pour nous.
Saint Thomas d'Aquin, qui brillez dans le ciel au milieu des docteurs comme une étoile resplendissante, priez pour nous.

Saint Thomas d'Aquin, obtenez-nous miséricorde.

Seigneur, écoutez-nous.
Seigneur, exaucez-nous.

Afin que, par l'intercession de Saint Thomas d'Aquin, nous devenions germes dans la foi, imperturbables dans l'espérance, et parfaits dans la charité divine, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que par ses prières, nous soyons à l'abri de l'esprit d'impureté, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que, par son exemple, nous soyons courageux dans les persécutions, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que nous ayons continuellement présente à la mémoire cette vérité : tout ce qui est dans le monde n'est que concupiscence de la chaire, concupiscence des yeux et orgueil de la vie, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que nous aimions mieux être méprisés avec les amis de Dieu, que de jouir des fausses douceurs de la vie mondaine, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que nous nous souvenions constamment de la brièveté de la vie et de la durée de l'éternité, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que, suivant ses traces, nous n'abandonnions pas le chemin de la vertu par égard pour nos amis ou nos proches, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que nous approchions dignement de l'auguste sacrement des autels, dont ce grand saint nous expose clairement la vérité, exaucez-nous, Seigneur.
Afin qu'à sa suite nous fuyions diligemment le péché, et nous avancions dans la vertu, exaucez-nous, Seigneur.
Afin que, par son secours, nous obtenions après cette vie l'héritage des enfants de Dieu, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

V/ Saint Thomas d'Aquin, priez pour nous,
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ.


PRIONS

Ô Dieu qui avez daigné éclairer votre Église par la science admirable du bienheureux Thomas, votre confesseur et votre docteur, et qui la fécondez par la sainteté de ses œuvres, accordez-nous de comprendre ses enseignements et d'imiter ses actions. Par Jésus-Christ, Notre Seigneur. Ainsi soit-il.





Je suis ton serviteur, donne-moi l'intelligence pour connaître tes vérités. (Ps 118, 125)





Lire
la Somme théologique de Saint Thomas d'Aquin ou une synthèse de la Somme théologique (ce texte n'étant pas à la portée de tout le monde), Père Lebrethon ("La petite somme théologique de Saint Thomas"), Père Pègues ("Initiation thomiste", "Catéchisme de la Somme théologique de Saint Thomas d'Aquin") et "Saint Thomas, Patron des écoles catholiques" de l'Abbé Joyau.



Lire cet article : Un séminaire évangélique qui produit des conversions à la religion catholique.



Reportez-vous à Aeterni Patris du Pape Léon XIII, Litanies des Saints Pères et Saints Docteurs de l’Église, et Notre-Dame du Bon Conseil.












vendredi 22 janvier 2016

Litanie de Sainte Jeanne d'Arc


Joan of Arc in Battle (Hermann Anton Stilke)


Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, priez pour nous.
Notre-Dame de l'Assomption, patronne principale de la France, priez pour nous.
Saint Michel Archange, patron et spécial protecteur de la France, priez pour nous.
Sainte Catherine d'Alexandrie, Vierge et Martyre, priez pour nous.
Sainte Marguerite d'Antioche, Vierge et Martyre, priez pour nous.
Saint Louis de France, priez pour nous.

Sainte Jeanne d'Arc, choisie par Dieu à Domrémy, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, avertie par Saint Michel archange et ses anges, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, docile à l'appel de Dieu, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, confiante et soumise à vos Voix, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, modèle de vie familiale et laborieuse, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, modèle de vos compagnes, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, fidèle dévote à Notre-Dame de Bermont, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, qui faisiez vos délices de la Sainte Eucharistie, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, modèle de générosité au service de Dieu, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, exemple de fidélité à la Vocation divine, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, modèle d'union dans l'action, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, vierge et guerrière, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, modèle de bravoure et de pureté dans les camps, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, modèle de nos soldats, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, compatissante envers tous ceux qui souffrent, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, salut d'Orléans, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, gloire de Reims, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, libératrice de la Patrie, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, trahie et prisonnière à Compiègne, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, pure et patiente en votre prison, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, héroïque et vaillante devant vos juges, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, seule avec Dieu à l'heure du supplice, priez pour nous.
Sainte Jeanne d'Arc, martyre de Rouen, priez pour nous.

Sainte Jeanne d'Arc et Sainte Thérèse de Lisieux, patronnes de la France, priez pour nous.
Tous les saints et saintes de France, intercédez pour nous.


Agneau de Dieu qui effacez le péché du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu qui effacez le péché du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu qui effacez le péché du monde, ayez pitié de nous.


V/ Priez pour nous Sainte Jeanne d'Arc,
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ.


PRIONS

Ô Dieu qui avez suscité d'une manière admirable la Vierge de Domrémy, Sainte Jeanne d'Arc, pour la défense de la Foi et de la Patrie, faites, nous vous en prions, que par son intercession, l’Église triomphe des assauts de ses ennemis et jouisse d'une paix durable. Par Jésus-Christ, Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.



Voir ces autres Litanies.




Pratique :
Dieu a formé pendant des années Sainte Jeanne d'Arc à l'esprit de prière et d'oraison avant de l'envoyer rejoindre l'armée française d'Orléans. Apprenez à faire oraison afin d'entendre la voix du Seigneur. Entretenez votre vie intérieure.

Écoutez ce sermon sur Sainte Jeanne d'Arc.



Jeanne d'Arc écoutant les voix (Eugène Thirion)


DIALOGUE AVEC LE CHRIST, EXTRAIT DE L'IMITATION DE JÉSUS-CHRIST


J'écoute ce que dit en moi le Seigneur mon Dieu (Ps 84, 9). Heureuse l'âme qui peut converser avec le Seigneur et qui reçoit de sa bouche une parole de réconfort !
Heureuses les oreilles toujours attentives à recueillir ce message divin, et qui ne prêtent nulle attention aux vanités du monde !
Heureux les yeux qui, fermés aux choses extérieures, ne contemplent que les réalités spirituelles !
Heureux ceux qui pénètrent à l'intime de leur cœur et qui, pour mieux comprendre les secrets divins, se recueillent chaque jour !
Heureux ceux dont la joie est de s'occuper de Dieu, et qui se dégagent de tout le reste !
Considère ces choses, ô mon âme, et ferme la porte aux appels du dehors afin que tu puisses entendre la voix du seigneur ton Dieu !




Et s'il peut sembler un moment que triomphent l'iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jeanne d'Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et sauver la foi
.
(Radio-message à la France de Sa Sainteté le Pape Pie XII, du 25 juin 1956, à l'occasion du cinquième centenaire de la réhabilitation de Jeanne d'Arc en la cathédrale de Rouen rendue au culte après sa restauration).







Reportez-vous à Message-radio du Pape Pie XII pour le Ve centenaire de la réhabilitation de Sainte Jeanne d'Arc, Diuturnum illud du Pape Léon XIII, sur le pouvoir civil, Litanies de Jésus-Christ Roi de France, Parle, Seigneur, ton serviteur écoute !, Vi ringrazio du Pape Pie X, La religion a été et sera toujours l'âme de la société, Combien sont mal fondées les plaintes de ceux qui se disent incapables de méditer, De quelques moyens de bien faire l'oraison mentale, Avis pour la lecture spirituelle, Méditation pour le jeudi de la première semaine de Carême, Par quelles armes battre le Tentateur ?, Jésus maudit ce que le monde estime, Le Vœu de Louis XIII et la consécration de la France à la Sainte Vierge Marie, L'IMITATION DE JÉSUS-CHRIST et Dévotion au Sacré-cœur de Jésus : Don de l'Esprit et Vie intérieure.





Lire
"Jeanne d'Arc sur les autels et la régénération de la France" du Père Ayroles (Lire), "La mission posthume de Sainte Jeanne d'Arc et le règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ" de Mgr Delassus (Lire), "La mission et la vocation de la France d'après le Cardinal Pie", "L'âme de tout apostolat" de Dom Chautard, "La vraie mission de sainte Jehanne d’Arc : le Christ Roi de France" de Louis-Hubert et Marie-Christine Remy, "Jeanne d'Arc, Histoire d'une âme" de l'abbé Olivier Rioult, "La bataille préliminaire" et "Réflexions sur les ennemis et la manœuvre" de Jean Vaquié, et Sainte Jeanne d'Arc du Père Petitot.




Écoutez le chant à Sainte Jeanne d'Arc (texte de Sainte Thérèse de Lisieux) et Cantate à l’Étendard.


Voir
cette vidéo sur Jeanne d'Arc et la triple donation.


Écoutez ces conférences :
Les principes régaliens de l’État, Le règne du Christ Roi, seule solution pour la France, cet autre sermon et cette émission : L'Histoire du Mont Saint-Michel, Le retour de l'anneau de Jeanne d'Arc, ainsi que Chronique du Royaume de France.


Écoutez
ce sermon pour le troisième Dimanche de Carême.


Consultez le site Les Amis du Christ Roi de France et lire Annonce des Amis du Christ Roy de France.












mercredi 6 janvier 2016

Méditation sur l’Épiphanie avec le R.P. D. JOACHIM VENTURA



Extrait de "L’Épiphanie" par le R.P. D. Joachim Ventura :



L'Adoration des Mages (El Greco)


Revenons maintenant aux Mages ; ces hommes fortunés, selon la tradition appuyée par les prophètes, étaient d'origine arabe. Et comme l’Éthiopie était anciennement comprise dans l'Arabie, l'Écriture les appelle Éthiopiens : « Coram Mo procident Æthiopes » (Psalm. LXXI, 9). Ils étaient même souverains de diverses contrées de l'Arabie, ils étaient des rois sages, des rois philosophes, et voilà pourquoi ils sont appelés Mages, du mot hébreu magim, qui signifie homme de méditation et d'études ; car la méditation est la clef de la science et de la philosophie.

Mais ce nom de Mages ou de Sages leur convient par un titre bien plus noble encore, puisque c'est par leur foi plutôt que par leurs études, par leur humilité plutôt que par leurs connaissances, qu'ils trouvèrent la vraie sagesse, la vraie philosophie qui est Jésus-Christ, dans lequel se trouvent réunis tous les trésors de la science du Père, la vraie science de Dieu et du salut, appelé par saint Paul « la vertu et la sagesse de Dieu : Dei virtus et Dei sapientia » (l Corinth., I, 18-21). Aussi, ce même apôtre protestait qu'il ne voulait entendre « parler d'aucune autre philosophie, ni d'aucune autre sagesse » hors celles qui sont établies sur les sublimes mystères de Jésus-Christ : Non enim judicavi me scire aliquid inter vos, nisi Jesum Christum » (I Cor., n, 2).

Avec ces dispositions d'un cœur droit, d'un esprit humble et désireux de trouver la vérité, les Mages la trouvèrent en effet. À peine virent-ils briller sur l'horizon l'étoile qui, par la singularité de son mouvement, par la beauté de sa forme et par l'immense clarté de sa lumière, paraissait manifestement miraculeuse, qu'ils la regardèrent comme l'étoile de Jacob que Balaam avait prédite comme le signe de la naissance du Messie : Orietur stella ex Jacob (Numer., XXIV, 17). Et quoi qu'ils eussent sans doute connaissance de cette belle prophétie qui était répandue par tout l'Orient, cependant ce qui leur aida à la reconnaître comme le signe de la naissance du Sauveur, comme son étoile par excellence : stellam ejus (Matth., II, 2), « ce ne fut pas tant, dit saint Léon, sa beauté ni l'éclat de sa lumière que la révélation divine qui illumina en même temps leurs esprits. Car ce Dieu de miséricorde, par une bonté toute gratuite, à laquelle nous devons l'inestimable bienfait de la foi, non-seulement leur fit voir le prodige, mais encore leur fit comprendre le mystère de ce qu'ils voyaient, leur donna le désir de chercher celui qu'ils avaient compris, et enfin leur accorda la grâce de trouver celui qu'ils avaient cherché : Dedit aspicientibus intellectum, qui prœstitit signum et quod fecit intelligi, fecit inquiri, et se inveniendum obtulit requisitus » (Serm. 4 de Epiph.).

Ainsi dociles à la voix du prodige, et bien plus encore à la voix intérieure de la grâce, ils ne doutent pas un instant de la naissance du Messie. Ce signe, pour eux, est plus que suffisant. Leur foi est complète, et aussitôt ils se mettent en chemin pour chercher celui dont ils croient déjà l'heureuse naissance : « Vidimus... et venimus » (Math., II, 2).

Alors s'accomplit la célèbre prophétie d'Aggée, par laquelle le Seigneur a dit : « Encore quelque temps, et je frapperai d'étonnement le ciel et la terre, et viendra le Désiré de toutes les nations : Adhuc unum modicum est, et ego commovebo cœlum, et terram, et mare, et aridam. Et movebo omnes gentes : et veniet Desideratus cunctis Gentibus » (II, 7-8). En effet, comme le dit un interprète, « l'étoile miraculeuse était le signe de l'admiration et de la stupeur des cieux pour l'excès de la bonté d'un Dieu fait homme par l'amour de l'homme, de même que l'éclipse funèbre arrivée à la mort du Sauveur fut le signe de l'horreur des cieux pour l'excès de la malice des hommes qui avaient crucifié le Fils de Dieu : In nova stella hac in coelo producta, cœlum quasi stuporem suum ostendit ad hanc Dei sui philantropiam ; sicut eadem de causa, in passione Christi obscuratus est sol et luna » (Cornelius a Lapide in II Matth.).

(...)

Enfin, comme la colonne des Hébreux les aida à sortir de l’Égypte, leur montra le chemin de la terre promise, de même l'étoile des Mages les tira des ténèbres du paganisme et leur montra le chemin de Bethléem, où ils trouvèrent Jésus et Marie : Et intrantes domum, invenerunt puerum cum Maria matre ejus (Matth., h, 11 ). C'est-à-dire qu'elle les conduisit à la vraie religion, à la véritable Église, vraie terre de promission, terre de la manne et du pain, puisque Bethléem signifie terre ou maison du pain, et que Jésus-Christ a daigné devenir, dans le sacrement de son amour, le vrai pain vivant descendu du ciel pour nourrir et fortifier ses pauvres créatures sur la terre : Ego sum panis viœ... quia descendi de cœlo (Joann., VI, 35-38 ).




Pratique : Après avoir adoré le Sauveur tant attendu, les Rois-Mages prirent un autre chemin. Nous devons en effet, après avoir trouvé la vérité, nous convertir, changer de vie, pour l'amour et la gloire de Dieu, pour le salut de notre âme, imiter les vertus de Jésus-Christ et de la Sainte Vierge Marie, puisqu'ils nous ont été donnés comme exemples. La Tradition de l’Église catholique nous apprend que les Rois-Mages ont fini martyrs.


















vendredi 1 janvier 2016

Le premier jour de l'année avec le Père Avrillon



Extrait : Esprit du R.P. Avrillon pour passer saintement l'Avent, le Carême...



Présentation de Jésus au Temple (Bellini)


LE PREMIER JOUR DE L'ANNÉE
Jour de rénovation.

PRATIQUE

Commencez l'année par une rénovation universelle et par une consécration entière de tout votre esprit, de tout votre cœur, de toute votre âme et enfin de toute votre personne à Jésus-Christ qui vient lui-même tout renouveler sur la terre par le sang qu'il commence à. répandre sous le couteau de la circoncision et par l'adorable nom de Jésus qu'il prend dans cette humiliante et douloureuse cérémonie. Prosternez-vous et faites, au nom de Jésus et du sang qu'il répand aujourd'hui, toutes vos demandes pour l'année, qui sera peut-être la dernière de votre vie. Demandez à Dieu, avec toute l'ardeur dont vous êtes capable, sa protection contre tous vos ennemis visibles, ses lumières pour vous conduire dans les voies du salut, la conservation et l'augmentation de la foi, sa grâce, son amour, la persévérance finale ; réitérez souvent ces demandes dans le cours de la journée.

MÉDITATION

Huit jours s'étant écoulés depuis la naissance de l'enfant, il fut nommé Jésus. (Luc 2, 21)

1er point. Voici le commencement de notre rédemption, un Dieu devenu enfant, un pur esprit revêtu de notre chair, souffrant et répandant du sang, et qui veut bien prendre un nom qui est celui de Jésus. Mettons-le donc dans notre cœur ce nom si doux de notre Sauveur, et invoquons-le dans tous nos besoins. Vous ne pouvez le prononcer en esprit et en chrétien sans vous représenter d'un côté un Dieu tout-puissant, dont la grandeur est infinie, et de l'autre un nouvel homme, un enfant de prodiges, humble, patient, aimable, plein de charité, qui éclipse en notre faveur tous les grands attributs de la divinité, qui souffre et qui commence à répandre son sang pour notre amour, qui nous invite à nous dépouiller du vieil homme et à nous revêtir du nouveau, qui est lui-même, par une rénovation universelle de vie, de mœurs, de conduite et d'amour.

2e point. Jésus-Christ est ce souverain des cœurs que le disciple bien-aimé vit sur son trône de grâce, et qui dit, je viens renouveler toutes choses. Au huitième jour, il commence à répandre du sang, dont une seule goutte aurait suffi pour racheter tous les hommes, parce qu'il était d'une valeur infinie. S'il répand ce sang si nouveau et si précieux pendant qu'on lui impose l'adorable nom de Jésus, il lui en coûtera jusqu'à la dernière goutte, quand il consommera notre rédemption sur la croix.
Transportez-vous du lieu où il est circoncis sur le Calvaire ; levez les yeux au-dessus de la tête toute sanglante de ce Dieu mourant ; lisez le titre de la croix : Jésus de Nazareth, roi des Juifs. Il ne meurt que parce qu'il est Jésus qui signifie Sauveur.
Le nom de Jésus qu'il prend aujourd'hui marque sa destination à la mort pour le salut des hommes.
Combien ce nom vous doit-il être précieux, puis qu'il renferme toute l'économie de votre bonheur ?
Courez donc, s'écrie saint Bernard, non à des nouveautés profanes, mais au nom de Jésus qui est à vous ; le salut est entre vos mains, puisqu'il est écrit que quiconque aura invoqué ce saint nom sera sauvé. Je trouve du goût et du plaisir, disait le même saint, à prononcer cet aimable nom; quand je suis lâche, il me renouvelle, et ma ferveur prend de nouvelles flammes ; cette délicieuse répétition m'enlève, loin de m'être ennuyeuse ; prononcez-le mille fois le jour, et vous sentirez un goût toujours nouveau, une joie innocente et un chaste plaisir.

SENTIMENTS


Je l'avoue, ô mon adorable Sauveur, disait Augustin pénitent, mes infidélités sans nombre méritent des châtiments éternels ; je n'ai que trop commis de péchés énormes sur lesquels vous pouvez justement me condamner : mais je respire, ô mon Jésus ; je reviens de ma frayeur, j'établis toute mon espérance sur votre nom, parce que c'est un nom que vous n'avez pris que pour me sauver, et ce nom de salut vous le portez encore et vous ne le perdrez jamais (D. Aug. conf.).

C'est par cet adorable nom de Jésus que je vous demande une vraie rénovation et la grâce de ne plus retomber dans les péchés que j'ai commis. Accordez-moi de nouvelles lumières, de nouvelles forces, de nouvelles grâces et une nouvelle ferveur ; je vous en conjure, et parmi les prémices du sang précieux que vous répandez aujourd'hui, et par votre adorable nom de Jésus, qui fait toute ma confiance.

Auguste nom qui réjouit le ciel, fait trembler les enfers, qui soutient les forts, fortifie les faibles! Soyez-moi donc Jésus, ô mon divin Sauveur, pendant le cours de cette année et de toute ma vie, pour me sauver de la corruption du siècle ; soyez moi Jésus au lit de la mort, pour me sauver de l'enfer ; mais soyez-moi Jésus dans le ciel, pour me faire goûter le fruit de ma rédemption dans la jouissance éternelle de mon Dieu sauveur, qui l'a porté pour mon amour. Ainsi soit-il.














Te Deum, chant d'action de grâce


En action de grâce, disons pieusement le Te Deum pour l'année écoulée :




C'est vous, Ô Dieu, que nous louons ; c'est vous qui êtes le Seigneur.
C'est vous que vénère toute la terre comme l’Éternel et le Père.
À vous tous les Anges, à vous les Cieux et toutes les Puissances.
À vous les Chérubins et les Séraphins redisent inlassablement : 
Saint, saint, saint est le Seigneur, Dieu des Forces célestes ;
Le ciel et la terre sont remplis de votre gloire.
À vous vont les acclamations du glorieux chœur des apôtres, 
De l'illustre cohorte des prophètes,
De la blanche armée des martyrs.
C'est vous que, sur toute l'étendue de la terre, la Sainte Église reconnaît pour son Dieu,
Ô Père d'infinie majesté,
Ainsi que votre unique et vrai Fils, adorable,
Avec le Sain-Esprit Paraclet.
Ô Christ, c'est vous le Roi de gloire !
C'est vous, le Fils éternel du Père !
C'est vous qui près d'entreprendre la rédemption de l'homme n'avez pas dédaigné le séjour d'un corps virginal.
C'est vous qui, triomphant de l'aiguillon de la mort, avez ouvert aux croyants le royaume des cieux.
C'est vous qui trônez à la droite de Dieu, dans la gloire du Père.
C'est vous que notre foi nous montre comme le Juge qui doit venir.

(On se met à genoux pour le verset suivant)

Aussi vous demandons-nous de secourir vos serviteurs, que vous avez rachetés par votre sang précieux.
Faites qu'ils soient comptés parmi vos saints dans la gloire éternelle.
Sauvez votre peuple, Seigneur, et bénissez ceux qui forment votre héritage.
Soyez leur guide et leur puissant soutien jusqu'aux siècles sans fin.
À chaque jour nous vous bénissons.
Et nous acclamons à jamais votre nom.

Daignez, Seigneur, aujourd'hui, nous garder du péché.
Ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.
Que votre miséricorde, Seigneur, soit sur nous, comme est en vous notre espérance.

C'est en vous, Seigneur, que j'espère ; je ne serai pas confondu à jamais.


V/
Bénissons le Père, le Fils, et le Saint-Esprit.
R/ Louons-le, exaltons-le à jamais.

V/ Vous êtes béni, Seigneur, au firmament du ciel.
R/ Digne d'être loué, glorifié, exalté à jamais.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/ Que mon appel parvienne jusqu'à vous.

V/ Le Seigneur soit avec vous.
R/ Et avec votre esprit.


PRIONS

DIEU dont la pitié est sans bornes et les trésors de bonté infinis, nous rendons grâces à la munificence de votre majesté pour les bienfaits que vous nous avez accordés, et nous vous supplions, toujours prêt à exaucer ceux qui vous invoquent, de ne point nous abandonner et de nous préparer aux récompenses de l'éternité. Par le Christ, Notre Seigneur.

R/ Ainsi soit-il.





Lire cet article.