samedi 19 décembre 2015

Le Démon et la folie


Jésus chasse les démons à Gérasa (Arcabas)


C'est un peu l'histoire de l'œuf et de la poule, lequel des deux vient le premier ?

Car le Démon est souvent cause de déséquilibres mentaux, et en même temps, aggrave les cas de désordres psychologiques ou psychiatriques puisqu'il profitera de la perte du raisonnement chez l'homme et du fait que les portes sont tout ouvertes à ses suggestions pour le manipuler, comme l'on dirige un pantin par ses fils, de manière à ce qu'il fasse ses quatre volontés.

Nous avons reçu des témoignages de possédés qui, en présence de malades mentaux, ont été intensément attaqués par des esprits démoniaques gravitant autour du malade. D'autres, rendant visite à un proche interné en milieu psychiatrique, ont été assaillis de démons dès qu'ils sont entrés dans le service concerné.

Ce sont des anecdotes qui pourront peut-être un jour vous aider à comprendre certains événements.

Par ailleurs, le Malin peut accentuer les défauts d'une personne qu'il persécute de façon à ce que, ayant un comportement excessif, celle-ci passe pour folle ou paranoïaque lorsqu'elle voudra parler de ces persécutions à quelqu'un. Le Démon se sert aussi bien des instabilités de sa proie que des jugements des hommes sur elle pour arriver à ses fins, c'est-à-dire, faire qu'elle soit persécutée dans l'indifférence générale, et la cerise sur le gâteau, la pousser à mettre un terme à ses jours.

L’Église (plutôt les hommes dans l’Église) est devenue insensible à l'action du Démon sur ses fidèles. Soit on ne parle plus du Diable, et l'on réduit les persécutions démoniaques à des désordres psychologiques, soit on y fait régulièrement référence lors des homélies, mais l'on ne donne pas aux fidèles les armes pour combattre.

Il est à déplorer que les prêtres (même les plus irréprochables en matière doctrinale) n'abordent le problème que d'une façon théorique, restant sur le domaine naturel, et sont dans l'incapacité d'aider les fidèles lorsqu'un cas de possession démoniaque se présente. Le démon est pour la plupart d'entre eux à l'origine de toutes les hérésies - ce qui est vrai -, mais ceux-ci (les prêtres) ne se penchent pas (ou pas assez) sur un phénomène telle que la possession démoniaque qu'ils pensent être rare, alors qu'elle touche énormément de monde.

Il vous faudra faire appel à la prudence et au discernement, beaucoup prier l'Esprit-Saint et la Sainte Vierge Marie afin qu'ils vous enseignent dans votre combat contre le démon, et vous appuyer sur les auteurs anti-libéraux qui ont scrupuleusement étudié la question. Reportez-vous à Kit de survie des victimes du Diable.

Si vous êtes dans une paroisse où les prêtres ne sont pas habitués ou au fait de ces phénomènes démoniaques, ne perdez pas espoir, prenez force en Jésus et en Marie, munissez-vous de livres de prières de délivrance, priez avec foi, approchez-vous des sacrements de l’Église catholique romaine, et orientez-vous vers un prêtre-exorciste (dans chaque diocèse un ou plusieurs prêtres-exorcistes ont été nommés).


Ils arrivèrent sur l’autre rive, de l’autre côté de la mer de Galilée, dans le pays des Géraséniens.
Comme Jésus sortait de la barque, aussitôt un homme possédé d’un esprit impur s’avança depuis les tombes à sa rencontre ; il habitait dans les tombeaux et personne ne pouvait plus l’attacher, même avec une chaîne ; en effet on l’avait souvent attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers, et personne ne pouvait le maîtriser.
Sans arrêt, nuit et jour, il était parmi les tombeaux et sur les collines, à crier, et à se blesser avec des pierres.
Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui et cria d’une voix forte : « Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu Très-Haut ? Je t’adjure par Dieu, ne me tourmente pas ! »
Jésus lui disait en effet : « Esprit impur, sors de cet homme ! »
Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L’homme lui dit : « Mon nom est Légion, car nous sommes beaucoup. »
Et ils suppliaient Jésus avec insistance de ne pas les chasser en dehors du pays.
Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.
Alors, les esprits impurs supplièrent Jésus : « Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux. »
Il le leur permit. Ils sortirent alors de l’homme et entrèrent dans les porcs. Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer : il y avait environ deux mille porcs, et ils se noyaient dans la mer.
Ceux qui les gardaient prirent la fuite, ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne, et les gens vinrent voir ce qui s’était passé.
Ils arrivent auprès de Jésus, ils voient le possédé assis, habillé, et revenu à la raison, lui qui avait eu la légion de démons, et ils furent saisis de crainte.
Ceux qui avaient vu tout cela leur racontèrent l’histoire du possédé et ce qui était arrivé aux porcs.
Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.
Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.
Il n’y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre à la maison, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. »
Alors l’homme s’en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l’admiration.
(Mc 5, 1-20)




N.B. Certains prêtres-exorcistes sont en lien avec des psychologues bien informés pour travailler ensemble.



Conseil : Dites régulièrement avec foi, pour vous-même et pour l’Église, l'Exorcisme de Léon XIII, et réciter le plus souvent, et lors des attaques, l'Acte de Charité.


Lire cet article.


Reportez-vous à Saint Mathurin, invoqué contre les possessions du démon et la folie, Histoire de la possession des Ursulines de Loudun, et des peines du Père Surin (1/4), Les possessions démoniaques sont rares uniquement pour ceux qui ne combattent pas le démon, Les murs ont des oreilles ou les démons espions, La réalité des apparitions démoniaques, La terre se couvrit de ronces et d'épines, Quand le démon se cache durant les exorcismes, Résultats du spiritisme : la folie et le suicide - Dernier obstacle à l'envahissement satanique : la papauté, Kit de survie des victimes du Diable, Le roi de la Cité du Mal, Les princes de la Cité du Mal, Symptômes de possession ou d'infestation démoniaques, Phénomènes possibles en cas de possession et signes de délivrance, Les embûches du Démon, Médiums et faux exorcistes, Lieux dits hantés ou comment le Démon se cache derrière la superstition, La puissance des démons réglée par la sagesse divine, Votre mémoire est une boîte à tentations dans laquelle le démon pioche, Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos et Prières de délivrance et coupure des liens maléfiques.





Après de longues prières à Notre Seigneur Jésus-Christ et à la Sainte Vierge Marie pour être guidé vers la vérité, notre groupe s'est par la suite tourné vers les Non una cum, et a pu par cette décision fondamentale avancer efficacement dans le combat spirituel et découvrir la véritable Église catholique. Ne brûlez pas les étapes, mais ayez toujours le désir de la vérité.