samedi 31 décembre 2016

Méditation pour le dernier jour de l'année





Marie-Madeleine pénitente (Murillo)


LE DERNIER JOUR DE L'ANNÉE

Jour de réparation


PRATIQUE

Faites aujourd'hui une sincère et humble réparation pour tous les péchés que vous avez commis dans tout le cours de l'année : examinez toutes les infidélités, gémissez-en de tout votre cœur, demandez à Dieu qu'il vous les pardonne, faites-en des actes d'une douloureuse contrition, et imposez-vous quelque pratique de pénitence. Accompagnez cette réparation d'actions de grâces de tous les bienfaits dont Dieu vous a comblé pendant l'année.


MÉDITATION

1er point. Pensez avec amertume aux infidélités multipliées de toute cette année, et dites souvent à Dieu dans la journée, avec le prophète Isaïe : Seigneur, je penserai en votre présence et avec amertume de cœur aux péchés que j'ai commis dans les années précédentes (Isaïe 38). Que votre cœur conçoive une vraie douleur de vos infidélités passées, et forme une généreuse résolution de les expier et de les réparer jusqu'à ce que la justice de Dieu soit satisfaite ; que votre bouche prononce souvent des actes qui expriment la sincérité et l'amertume de votre douleur, et punissez-vous vous-même pour prévenir la sévérité des jugements de Dieu.

2e point. Être fidèle à Dieu, persévérer et augmenter en piété et en amour jusqu'à la fin, c'est l'assurance du salut, c'est la couronne de la vie, parce que ce n'est qu'une heureuse fin qui nous met en possession du bonheur éternel. Finissez donc l'année comme vous voudriez finir votre vie, finissez-la par une réparation sincère. Purifiez et rectifiez toutes les vues imparfaites qui se sont glissées dans les actions de l'année. Examinez ce que vous avez acquis, ou ce que vous avez perdu; humiliez-vous de vous trouver le même ; gémissez de votre peu d'avancement, pendant que la mort s'avance à grands pas ; communiez aujourd'hui en réparation de toutes les communions tièdes, imparfaites et inutiles que vous avez faites dans l'année, et finissez par une action de grâce des bienfaits que vous y avez reçus.


RÉPARATION

Prosterné humblement aux pieds de votre adorable majesté, j'implore, ô mon Sauveur, votre divine miséricorde pour tous les péchés de ma vie, et en particulier pour tous ceux que j'ai commis dans le cours de cette année. Pardon, ô mon adorable Sauveur, de mes révoltes, de mes infidélités, de mes négligences et des délais que j'ai apportés aux grâces et aux inspirations dont vous m'avez favorisé ; pardon de toutes mes irrévérences et de toutes mes lâchetés dans le culte que je vous dois, de mes délicatesses, des recherches de moi-même, et de toutes les lâches complaisances que j'ai eues pour le monde que je savais être votre ennemi et le mien.
Apprenez-moi donc, Seigneur, à réparer tant d'infidélités; vous voulez que je vous consacre et que je vous sacrifie en réparation tout mon esprit, tout mon cœur, tous mes désirs, toute ma volonté, tous mes sens, tout ce que je possède et tout ce que je suis. J'y consens, ô mon divin Sauveur, je vous les offre de toute mon âme, heureux si vous voulez bien les accepter !
Mais, ô adorable Jésus, qui êtes mon sauveur, soyez aussi mon réparateur ; je vous offre à vous-même avec tous vos mérites, toutes vos souffrances et tout votre sang ; ils sont à moi, vous me les avez donnés et vous ne pouvez pas les refuser. Ah ! si j'ai le malheur de trouver en vous un Dieu offensé, j'ai aussi la consolation de trouver en vous un Dieu sauveur, un Dieu médiateur et un Dieu réparateur.






Reportez-vous à Te Deum, chant d'action de grâce, Le premier jour de l'année, Méditation sur l’Épiphanie et Méditation sur la Nativité.