samedi 16 octobre 2021

Raisons qui nous obligent à servir Dieu avec joie



Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, dit l'Apôtre : je vous le dis encore, réjouissez-vous. Le Psalmiste nous recommande aussi très souvent la même chose. Que les justes, dit-il, se réjouissent dans le Seigneur, et soient ravis de joie, et que tous ceux qui ont le cœur droit, se glorifient en lui.... Que tous ceux qui vous cherchent, ô mon Dieu, se plaisent et se réjouissent en vous.... Que toute la terre se réjouisse en Dieu ; qu'elle serve le Seigneur avec plaisir, et qu'elle se présente devant lui avec joie.... Que le cœur de ceux qui cherchent le Seigneur, se réjouisse. Il nous exhorte encore en plusieurs autres endroits de servir Dieu avec joie. Quand l'Ange Raphaël salua Tobie, il ne lui dit autre chose, sinon : Que la joie soit toujours avec vous. Saint François d'Assise avait coutume de dire qu'il appartenait au démon et aux méchants d'être tristes ; mais que les véritables Chrétiens devaient être toujours dans une sainte joie : On ne doit entendre dans la demeure des Justes, que des cris de réjouissance pour leur salut.
Voici les raisons qui doivent nous porter à cette espèce de joie. La première est que Dieu veut être servi de cette sorte : Car Dieu aime, dit Saint Paul, celui qui donne avec joie, et non pas avec chagrin, ou par contrainte. C'est aussi ce que nous marque le Sage par ces paroles : Que tout ce que vous donnerez soit toujours accompagné d'un visage gai.
La seconde raison est, que quand on sert Dieu avec joie, on procure à Dieu plus d'honneur et de gloire, parce qu'on témoigne alors qu'on agit avec affection, et que tout, ce qu'on fait n'est encore rien au prix de ce que l'on voudrait être en état de faire.
La troisième raison est, que non-seulement Dieu en est plus honoré, mais que le prochain en est aussi plus édifié, et la vertu plus estimée : car l'exemple de ceux qui servent Dieu de cette sorte, a une grande force pour persuader, que dans le chemin de la vertu on ne rencontre point les peines et les difficultés que les méchants craignent d'y trouver ; et comme les hommes aiment naturellement la joie, celle qu'ils se promettent d'y goûter, les porte plus facilement à marcher dans cette route.
La quatrième raison pour laquelle nous devons servir Dieu avec joie, c'est que nos bonnes œuvres en ont plus de mérite devant lui, et en sont plus saintes et plus parfaites. Car c'est une maxime de Philosophie, que la joie perfectionne ce que l'on fait, et que la tristesse le gâte. Ajoutez à cela ce que dit Saint Chrysostôme, que le contentement et la joie donnent du courage et des forces pour la pratique des bonnes œuvres. c'est dans cet esprit que le Prophète Royal disait à Dieu : J'ai couru dans la voie de vos commandements, lorsque vous avez dilaté mon cœur. Or c'est la joie qui dilate le cœur ; et c'est encore la joie qui fait que rien ne cause de la peine aux Justes : Ils courront sans se fatiguer, et ils marcheront sans jamais se lasser.

(Abrégé de la Pratique de la Perfection Chrétienne)


Reportez-vous à Que les fautes légères où l'on tombe ne doivent pas faire perdre la joie du cœur, Comment Saint François voulait que le Serviteur de Dieu montrât toujours un visage joyeux, Des maux réels et considérables que cause la Tristesse, Méditation sur la tristesse, Méditation sur deux sortes de tristesse, et De la réformation de la tristesse.