mercredi 30 mai 2018

Méditation sur les caractères de la colère passionnée







1er point. C'est un vice contraire à toutes les lois de l'humanité. L'homme est né pour être guidé dans toutes ses actions par les vues d'une raison éclairée ; et la colère passionnée en est l'obscurcissement. L'homme est né pour la société ; et la colère passionnée en est le supplice. L'homme est né pour se faire aimer ; et la colère passionnée n'est propre qu'à le faire haïr. L'homme est né pour faire du bien à ses semblables, des liens mutuels nous attachent les uns aux autres ; la colère passionnée rompt ces doux liens, ces liens nécessaires. Elle ne porte qu'à faire le mal ou à le souhaiter ; et souvent elle nous rend indignes, et même incapables de recevoir le bien.


2e point.
C'est un vice qui nous fait violer toutes les règles de la prudence. Vous voulez vous faire craindre par les bruits, et les emportements de votre colère ; vous vous faites mépriser : vous voulez ensuite vous faire aimer ; mais vous n'y pouvez réussir ; la haine a pris les devants, on connaît votre humeur : on sait qu'à la première occasion, vous vous livrerez encore aux mêmes transports ; on ne vous fait plus aucun gré de vos bienfaits ; vous les vendez trop cher : cette passion inquiète et turbulente rend à la vérité ceux qui dépendent de vous plus soigneux de cacher leurs fautes et plus timides à les découvrir ; mais elle ne les rend pas plus retenus à les commettre.



Reportez-vous à Méditation sur les caractères de la colère de zèle, Méditation sur la colère, Méditation sur la sainteté de Dieu, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur les discours impies, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.