samedi 15 juillet 2017

Méditation sur les défauts que l'on reproche dans le monde à ceux qui font profession de piété


Femme en prière (Meissonier)






1er point. Ces reproches ne sont pas toujours injustes. Car il est rare que les mondains osent décrier la piété quand ils la croient solide, sincère et véritable. Quand est-ce donc qu'ils en parlent avec mépris ? Quand ils voient ceux qui en font profession : 1°, aimer la vertu par humeur, au lieu d'appliquer leur vertu à vaincre et à corriger leur humeur ; 2°, aimer la retraite par un goût de paresse et d'oisiveté, non pour chercher Dieu, mais pour éviter le monde, et pour se dérober à ses devoirs ; 3°, porter la dévotion jusqu'à la superstition, sans examiner les bornes de l'une et de l'autre ; 4°, joindre à la dévotion des singularités, des affectations, des caprices, et des inégalités répréhensibles.


2e point.
On doit mépriser les reproches des mondains quand ils sont injustes, et en profiter quand ils ne le sont pas. Si le monde critique injustement votre piété, s'il ne vous attribue que des défauts imaginaires, vous devez dire comme Saint Paul : Je compte pour rien tous les jugements du monde, Dieu sera mon Juge. Mais si ces reproches sont fondés sur des défauts réels, ne vous regardez plus comme un Chrétien persécuté pour la justice, et ne songez qu'à réformer l'imperfection de votre justice, qui est l'unique objet de sa censure.



Reportez-vous à Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur les œuvres de piété faites par respect humain, Méditation sur le péché de ceux qui décrient la piété, Méditation sur la confiance qu'un Chrétien doit avoir dans les prières que l'on fait pour lui, Méditation sur le respect humain, Méditation sur la piété extérieure, Méditation sur la piété extérieure d'un homme du monde, De quels religieux respects nous devons entourer le Saint-Sacrement, Méditation sur la conscience timorée comparée à la conscience scrupuleuse, Méditation sur les moyens de guérir les illusions de la fausse conscience, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur les illusions de la fausse Conscience, Méditation sur la fausse conscience, Méditation sur les divers caractères de la Conscience et de l'Amour-propre, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur le repos de la conscience, Méditation sur la conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur les défauts d'autrui, Méditation sur la distinction de l'âme et du corps, Méditation sur le vrai bonheur, Méditation sur les moyens d'acquérir la connaissance de nos devoirs, Méditation sur les moyens d'acquérir la connaissance de Dieu, Méditation sur l'inquiétude de l'avenir, Méditation sur la crainte de la mort, Méditation sur l'amour de la vie, Méditation sur le détachement des biens de ce monde, Méditation sur le renoncement au monde, Méditation sur le péché de scandale, Méditation sur les affaires du monde comparées à celles du salut, Méditation sur l'affaire du salut, Méditation sur l'illusion des prétextes dont on s'autorise pour ne pas quitter l'occasion du péché, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur deux sortes d'occasions prochaines du péché, Méditation sur la recherche volontaire de l'occasion prochaine du péché, Méditation sur l’œil qui scandalise, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, et Méditation sur l'exemple de la multitude.