lundi 21 mai 2018

Méditation sur les discours impies


Saint George (Raphaël)






1er point. Ils sont souvent partie des conversations du monde. La médisance ne les remplit pas tellement, que l'on ne trouve encore le secret d'y semer à tous propos des traits d'irréligion. Vous êtes, dites-vous, fort éloigné d'approuver de pareils discours ; mais vous n'avez pas le courage d'imposer silence à ceux qui les tiennent en votre présence : vous les détestez au fond de votre âme, vous les avez en horreur ; mais vous cachez vos sentiments, dans la crainte de passer pour un esprit faible ; vous redoutez la censure des impies, et vous voulez conserver l'estime et l'affection de ceux mêmes que vous méprisez le plus. Hélas ! peut-être avez-vous quelquefois la faiblesse de leur applaudir, du moins tacitement, par des signes de complaisance et d'approbation.


2e point.
Il n est pas permis à un Chrétien d'écouter tranquillement des discours qui attaquent les vérités de la Foi. C'est dans ces occasions qu'il faut, 1°, qu'il défende ces vérités par ses paroles ; 2°, que sa Religion éclate en imposant silence à ceux qui l'attaquent s'il en a le pouvoir ; et s'il ne l'a pas, il faut que du moins sa peine et son mécontentement paraissent sur son visage. Il faut que l'on lise en quelque sorte dans ses yeux, les grandes vérités dont son âme est remplie, et qu'on aperçoive une horreur religieuse, une douleur amère et profonde, qui dise à ces impies : Je suis Chrétien, et je ne rougis pas de l'Évangile.



Reportez-vous à Méditation sur le soin qu'un Chrétien doit avoir de la réputation du prochain, Méditation sur les discours immodestes, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur les Prières que l'on fait à Dieu pour ses besoins spirituels, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur la différence des devoirs, Méditation sur les obligations attachées aux Charges et aux Dignités du monde, Méditation sur la gloire de Dieu, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur les dangers du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.