lundi 28 mai 2018

Méditation sur les discours immodestes






1er point. Il y en a de deux sortes, les uns qui blessent ouvertement la pudeur, et que Saint Paul défendait aux Fidèles de ne jamais prononcer, quand il disait : Que la fornication, ni aucune sorte d'impureté ne soit pas même nommée parmi vous, comme il est convenable aux Saints. Puisque la bouche parle toujours de l'abondance du cœur, de telles paroles ne peuvent partir que d'un cœur corrompu ; et le vôtre doit être pur et sanctifié par la grâce. Braver dans ses discours les lois de la modestie, c'est profaner une langue et des oreilles qui ont été consacrées à Dieu par le Baptême ; c'est commettre un péché scandaleux ; c'est contribuer à la perte des âmes que Jésus-Christ a rachetées de son sang, puisque celui qui prend plaisir à entendre des discours licencieux ne se rend pas moins coupable que celui qui les prononce.


2e point.
Il y en a d'autres qui blessent la pudeur avec plus de ménagements, et qui n'en sont que plus dangereux, parce que, 1°, l'on s'en fait moins de scrupule ; 2°, ils sont souvent plus propres à faire impression. On enveloppe les plus grossières images, d'un voile assez épais, pour qu'elles ne se montrent pas à découvert, mais assez délié peur qu'on puisse les apercevoir. Gardez-vous de pratiquer jamais cet art funeste ; et par une sage retenue, sachez réprimer la licence de ceux qui voudraient en faire usage pour vous familiariser avec le vice, et vous dégoûter de la vertu.



Reportez-vous à Du Silence, par Saint Vincent Ferrier, VIE CHRÉTIENNE : Repas, Récréations, Conversations et Visites, Méditation sur les discours impies, Des amitiés, par le R.-P. Jean-Joseph Surin, Méditation sur la Médisance, Méditation sur les péchés de la langue, Méditation sur la curiosité, Méditation sur la colère, Méditation sur les moyens d'éviter les jugements téméraires, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les Prières que l'on adresse à Dieu pour ses besoins temporels, Méditation sur les dispositions où doit être un Chrétien quand il demande à Dieu des grâces temporelles, Méditation sur les Prières que l'on fait à Dieu pour ses besoins spirituels, Méditation sur la soumission à la volonté de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur les divers sentiments des hommes à l'égard de la vérité, Méditation sur les divertissements du monde, Méditation sur la grandeur d'âme, Méditation sur l'humilité des Saints, Méditation sur la pratique de l'humilité Chrétienne, Méditation sur l'ignorance de l'homme à l'égard de l'état de grâce, Méditation sur les petites actions de Vertu, Méditation sur l'habitude des fautes légères, Méditation sur l'attache au péché véniel, Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel, Méditation sur la différence des devoirs, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur les dangers du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, et Méditation sur l’œil qui scandalise.