mardi 30 mai 2017

PETIT CATÉCHISME HISTORIQUE, 2e partie, contenant en abrégé l'Histoire Chrétienne, Leçon XIX : Des autres Commandements de l'Église



SECONDE PARTIE


Contenant en abrégé l'Histoire Chrétienne



LEÇON XIX


Des autres Commandements de l’Église




Saint Jérôme, pénitent (Murillo)



Outre les dimanches, il y a plusieurs jours consacrés à Dieu, que nous appelons fêtes. On y fait mémoire des mystères de la religion, ou de quelques Saints. Les deux principales fêtes sont Pâques, et la Pentecôte. Pâques est le jour de la résurrection de Jésus-Christ. La Pentecôte, le jour de la descente du Saint-Esprit. Noël est le jour de la naissance de Jésus-Christ. Les Rois ou l'Épiphanie, le jour qu'il fut adoré par les Mages, que nous appelons les trois Rois. Il y a aussi plusieurs fêtes en l'honneur de la Sainte Vierge, de Saint Jean-Baptiste, des Apôtres, et de quelques autres Saints, suivant les coutumes des Églises. Il faut être fort soigneux à chaque fête de s'instruire du mystère ou de l'histoire du Saint. Le cinquième commandement de l'Église est de jeûner le carême entier, les quatre-temps et les vigiles. Le carême est de quarante jours avant la fête de Pâques pour nous y préparer. Les quatre-temps sont les quatre saisons de l'année, en chacune desquelles nous jeûnons trois jours en une semaine. Les vigiles sont les veilles de certaines fêtes. Le jeûne consiste à ne point manger avant midi, et ne faire qu'un repas. Le sixième commandement est de ne point manger de chair le vendredi ni le samedi (l'abstinence le samedi a été par la suite supprimée, mais recommandée par ailleurs pour les âmes consacrées à la Sainte Vierge Marie) en mémoire de la passion et de la sépulture de Notre-Seigneur. On observe la même abstinence tous les jours de jeûne (Rappelons que ce Catéchisme historique est une seconde édition parue en 1791. L'Église a apporté des modifications, et par la suite, sous Pie XII, a allégé les prescriptions sur le jeûne et l'abstinence, Cf. également Christus Dominus, Constitution apostolique concernant le jeûne eucharistique, 1953, et le Motu proprio Sacram Communionem, 1957).



Demande.
Qu'est-ce que les fêtes ?
Réponse.
Des jours consacrés à Dieu.

Demande.
À quelle occasion ?
Réponse.
En mémoire des mystères ou des Saints.

Demande.
Quelles sont les deux principales ?
Réponse.
Pâques et la Pentecôte.

Demande.
Qu'est-ce que Pâques ?
Réponse.
Le jour de la Résurrection de Notre Seigneur.

Demande.
Et la Pentecôte ?
Réponse.
Le jour de la descente du Saint-Esprit.

Demande.
Qu'est-ce que Noël ?
Réponse.
La naissance de Notre Seigneur.

Demande.
Et l'Épiphanie ?
Réponse.
L'Adoration des Mages ou des Rois.

Demande.
De quoi se doit-on instruire aux jours de fêtes ?
Réponse.
Du mystère ou de l'histoire du Saint.

Demande.
À quoi sert le carême ?
Réponse.
À nous préparer à la Pâque.

Demande.
Qu'est-ce que les Quatre-temps ?
Réponse.
Trois jours de jeûne en chacune des quatre saisons de l'année.

Demande.
Comment doit-on jeûner ?
Réponse.
En ne faisant qu'un repas, et après midi.

Demande.
Pourquoi garde-t-on l'abstinence de la viande des vendredis et des samedis ?
Réponse.
En mémoire de la Passion de Notre Seigneur.




Reportez-vous à Leçon I : De la Foi, de l'Espérance et de la Charité, Leçon II : De la Trinité, Leçon III : De l'Incarnation du Verbe et de la rédemption du genre humain, Leçon IV : De la descente de Jésus-Christ aux enfers, de sa Résurrection et de son Ascension, Leçon V : Du jugement, Leçon VI : Du Saint-Esprit, Leçon VII : De l’Église, Leçon VIII : De la Communion des Saints, Leçon IX : De la Rémission des péchés, Leçon X : De la Résurrection et de la vie éternelle, Leçon XI : De l'Oraison Dominicale, Leçon XII : Suite de l'Oraison Dominicale, Leçon XIII : Des autres prières, Leçon XIV : Du Décalogue, Leçon XV : Des trois premiers Commandements, Leçon XVI : Quatrième, cinquième et sixième Commandements, Leçon XVII : Des quatre derniers Commandements, Leçon XVIII : Des trois premiers Commandements de l’Église, Leçon XX : Des Sacrements, Leçon XXI : Du Baptême, Leçon XXII : De la Confirmation, Leçon XXIII : De l'Eucharistie, Leçon XXIV : De la Communion, Leçon XXV : Du Sacrement de Pénitence, Leçon XXVI : Suite de la Pénitence, Leçon XXVII : De l'Extrême-Onction, Leçon XXVIII : De l'Ordre, Leçon XXIX : Du Mariage, Du dessein et de l'usage de ce Catéchisme et Première partie du Petit Catéchisme Historique, contenant en abrégé l'Histoire Sainte.

Reportez-vous également à La Confrérie Réparatrice des Blasphèmes de la Profanation du Dimanche, L'institution du Carême et la manière dont les premiers Chrétiens le passaient.




***



Quelques précisions sur les Fêtes d'obligation,
le jeûne et l'abstinence





La fête d’obligation est un jour de sanctification pour se tourner davantage vers Dieu par la prière, l'étude religieuse, la vie de famille.

Jeûne et abstinence sont interdits les dimanches et fêtes d’obligation. Le jeûne est interdit le temps de Pâques (jusqu’à l’Ascension).


Tous les dimanches et fêtes ci-dessous, obligent sous peine de péché mortel.

En France, selon le calendrier liturgique :

- Immaculée-Conception (8 décembre),
- Noël (25 décembre),
- Circoncision (1er janvier),
- Épiphanie (6 janvier),
- Saint Joseph (19 mars),
- Jeudi de l’Ascension (40 jours après le Dimanche de Pâques et 10 jours avant le Dimanche de la Pentecôte)
- Jeudi de la Fête Dieu (après la Sainte Trinité qui est le dimanche après la Pentecôte),
- Saints Pierre et Paul (29 juin),
- Assomption (15 août),
- Toussaint (1er novembre).

Code de Droit Canon 1917, Can. 1247 :  Les jours de fête de précepte pour toute Église sont seulement : tous les dimanches et chacun d’eux, les fêtes de Noël, Circoncision, Épiphanie, Ascension, Fête-Dieu, Immaculée-Conception, et Assomption de la Sainte Vierge Marie, Saint Joseph son époux, les saints apôtres Pierre et Paul, la Toussaint.


Ces jours là, nous devons :

- Assister à la messe s’il y a une messe catholique disponible (messe traditionnelle dite de Saint Pie V, non una cum, célébrée par un prêtre valide fidèle à la foi catholique de toujours) et accessible géographiquement. Dans l'impossibilité d'assister à la messe, il nous faut davantage de prière, de lecture spirituelle, étudier les Pères de l’Église, l'enseignement des Papes (jusqu'à Pie XII inclus), etc.
- Sanctifier ce jour (prière, Chapelet, lecture spirituelle, etc.)
- Ne pas jeûner ce jour,
- Ne pas travailler (sauf nécessité de l’emploi ou nécessité de travailler),
- Ne pas faire de travaux serviles comme le bricolage, les courses, etc. (sauf nécessité, réparation d’urgence, achat de nécessité, etc.),

Si vous n'avez pas de messe non una cum à proximité, vous pouvez participer chez vous, avec un missel (édité avant 1958), au Saint Sacrifice, grâce à cette messe non una cum célébrée en direct tous les dimanches en Italie. Le sermon est dit en plusieurs langues à la fin de la messe, dont le français (en seconde position). Faites tout votre possible pour pouvoir vous recueillir avec piété, et lors de la communion eucharistique, communiez spirituellement (Cf. La communion spirituelle et Consolations pour les fidèles en temps de persécutions, de schismes et d'hérésies). Vous pouvez cependant, lors du sermon en italien durant la messe, couper le son et lire les commentaires de Dom Guéranger pour l'année liturgique, le sermon d'un Saint (Saint Curé d'Ars, Saint Alphonse de Liguori, etc.), ou utilisez ces ouvrages : Les Saints Évangiles des Dimanches et principales Fêtes de l'année, avec des notions liturgiques, un commentaire littéral, des réflexions pratiques et des prières, "Esprit" du R.P. Avrillon pour passer saintement l'Avent, le Carême, l'Ascension, l'Assomption..., Le Mois de Novembre consacré au Souvenir des Âmes du Purgatoire, etc..

Code de Droit Canon 1917, Can. 1248 : Aux jours de fête de précepte, la messe doit être entendue ; et on doit s’abstenir des œuvres serviles, des actes judiciaires, de même que, sauf coutumes contraires légitimes ou indult particulier, de marchés publics, de foires, et d’autres ventes publiques aux enchères.


Modifications de la loi ecclésiastique par Sa Sainteté le Pape Pie XII (Motu proprio Sacram Communionem, du 19 mars 1957) :

- Les jours de jeûne, un seul repas complet est permis, au cours duquel de la viande peut être prise.
- Deux autres repas sans viande, qui, ensemble, sont moins que le repas complet, sont également autorisés.
- Seuls les liquides peuvent être pris entre les repas.
- La loi du jeûne doit être observée par tous entre l’âge de 21 ans et 59 ans inclusivement (entièrement révolus), sous peine de péché mortel.
- Les adolescents, personnes âgées, et les personnes privées de l’usage de la raison ne sont pas tenus au jeûne.
- Les malades, convalescents, femmes enceintes ou allaitantes, travaux fatiguant de corps ou d’esprit sont dispensés.
- Si le jeûne pose un risque grave pour la santé ou entrave la capacité de faire le travail nécessaire, il ne fait pas obligation.
- Les jours d’abstinence complète, comme tous les vendredis, la viande ou soupe ou sauce à base de viande (ou quoi que ce soit à base de viande) ne peut être prise à aucun repas, sous peine de péché mortel.
- Les jours d’abstinence partielle ou de jeûne sans abstinence de viande, la viande ou soupe ou sauce à base de viande peut être consommée une seule fois ou à un seul repas. La loi de l’abstinence doit être respectée par tous, 7 ans et plus, sous peine de péché mortel.
- Les personnes handicapées sans l’usage de la raison sont dispensées.
- Il n’y a aucune obligation de jeûne ou d’abstinence pour un jour saint d’obligation, même s’il tombe un vendredi (comme Noël). (Sa Sainteté le Pape Pie XII, Sacram Communionem, 19 mars 1957)


Loi ecclésiastique de jeûne avant le 19 décembre 1941 :

Jeûne et abstinence de viande :

Mercredi des cendres ;
Vendredis et samedis de carême ;
Mercredis, vendredis, et samedis des quatre-temps :
Quatre-temps de l’Avent : Mercredi, vendredi et samedi après le 3e dimanche de l’Avent ;
Quatre-temps de carême : Mercredi, vendredi et samedi après le 1er dimanche de carême ;
Quatre-temps de la pentecôte : Mercredi, vendredi et samedi après la Pentecôte ;
Quatre-temps de septembre : Mercredi, vendredi et samedi après le 14 septembre.
Vigile de Noël.
Vigile de la Toussaint ;
Vigile de l’Immaculée-Conception (décret du 25 juillet 1957 transférant l’obligation de jeûne et abstinence de la vigile de l’Assomption) ;
Vigile de la Pentecôte ;

Jeûne sans abstinence de viande (ou abstinence partielle) :

Lundis, mardis, mercredis et jeudis de carême.
Abstinence de viande tous les vendredis de l’année.
Carême (loi ecclésiastique de jeûne avant le 19 décembre 1941)


Cette loi ecclésiastique (Code de Droit canonique de 1917, can 1250 à 1254) fut suspendue le 19 décembre 1941 en raison de la guerre et Pie XII accorda aux évêques de pouvoir en dispenser.


Possibilité d’adoucissement du jeûne et de l’abstinence par dispense d’Indult depuis le 28 janvier 1949 :

Le 28 janvier 1949, le pape Pie XII rétablit l’ancienne loi ecclésiastique d’avant le 19 décembre 1941, avec des possibilités d’adoucissements, par le décret de dispense du 28 janvier 1949.

Pape Pie XII, décret de dispense du 28 janvier 1949 : Les ordinaires qui se serviront de ce nouvel adoucissement du jeûne et de l’abstinence ne manqueront pas d’exhorter les fidèles, spécialement le clergé séculier, les religieux et les religieuses, à vouloir, dans ces temps très difficiles, ajouter des exercices de perfection chrétienne et des œuvres de charité, particulièrement à l’égard des pauvres et de ceux qui souffrent, et à prier selon les intentions du Souverain Pontife.


Abstinence de viande tous les vendredis de l’année.


Jeûne et abstinence de viande :

- Mercredi des cendres,
- Vendredi-Saint,
- Vigile de l’Immaculée Conception (décret du 25 juillet 1957 transférant l’obligation de jeûne et d’abstinence de la vigile de l’Assomption),
- Vigile de Noël : obligation avancée au 23 décembre, ou au 22 si le 23 tombe un dimanche.





En ces temps de châtiments où le peuple de Dieu ne fait plus pénitence, ceux qui le peuvent sont appelés à plus de mortifications, et donc à suivre les prescriptions sur le jeûne et l'abstinence faites par Saint Pie X. (Reportez-vous à Jeûner aux jours commandés)


Lire cet article sur le jeûne.