jeudi 28 septembre 2017

Soeur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Décalogue de la Miséricorde (7/9)





DÉCALOGUE DE LA MISÉRICORDE

Vive le Sacré-Cœur de Jésus, fontaine de toute miséricorde !



Je suis le Dieu de toute miséricorde.

Il n’est rien que je ne cherche autant que d’user toujours de miséricorde.

Pour moi, user de la justice, c’est aller contre le courant ; il faut me faire violence.

La porte de ma miséricorde n’est pas fermée à clef ; elle est seulement entrebâillée. Pour peu qu’on la touche, elle s’ouvre. Même un petit enfant peut l’ouvrir, même un vieillard qui a perdu ses forces.

Au contraire, la porte de ma justice est fermée à clef, et je l’ouvre seulement à celui qui m’y contraint ; mais spontanément, je ne l’ouvrirais jamais.

Une fois que l’âme a franchi le seuil de ma miséricorde, elle tombe au pouvoir de l’Amour qui ne songe plus qu’à l’empêcher de fuir et qui la charme par tous les moyens, pour lui faire aimer sa nouvelle demeure.

Lorsqu’elle est devenue l’heureuse prisonnière de l’Amour, celui-ci lui donne la liberté, mais seulement dans l’enceinte de l’Amour, parce que si elle sortait de cette enceinte, elle trouverait la mort. L’Amour ne l’empêche pas de sortir, parce qu’elle est libre ; mais il l’avertit, et c’est là le frein qu’il lui met.

Lorsque l’âme entre dans les domaines de l’Amour, plus elle est réduite en mauvais état par suite de maux que les désordres et les passions lui ont fait souffrir dans le passé, plus l’Amour jouit d’avoir tant à faire.

Les âmes les plus misérables, les plus débiles, les plus infirmes sont les meilleures clientes de l’Amour, celles que la miséricorde divine aime le plus.

Ces âmes, ainsi objets des prédilections divines, deviendront comme autant de monuments vivants pour magnifier la multitude des miséricordes de Dieu. Elles projetteront sur lui les reflets de la très vive lumière qu’elles en reçurent au cours de leur vie mortelle, dans la multitude des délicatesses dont il usa pour les conduire au salut éternel. Ces âmes resplendiront comme des pierres précieuses et seront la couronne de la divine miséricorde.





Reportez-vous à Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu (1/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu (2/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Décalogue de l'Amour (3/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Décalogue de l'Humilité (4/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Décalogue de la plus haute perfection (5/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Décalogue de la Confiance (6/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Prières (8/9), Sœur Benigna, petite secrétaire de l'amour de Dieu : Défi pour le Carême (9/9), Neuvaine au Sacré-Cœur, Miserentissimus Redemptor du Pape Pie XI sur notre devoir de réparation envers le Sacré-Cœur de Jésus, Acte de consécration du genre humain et de réparation au Sacré-cœur, Litanie de Sainte Marguerite Marie Alacoque, et Litanie du Sacré-Coeur de Jésus.