mercredi 25 décembre 2019

Méditation pour la Fête de Noël : Vous trouverez un Enfant enveloppé de langes, et couché dans une Crèche


Extrait de "L'Esprit de l’Église dans le cours de l'année Chrétienne" :




Vous trouverez un Enfant enveloppé de langes, et couché dans une Crèche. (Luc. 2)


I. Point. Est-ce donc à de tels signes que nous devions reconnaître le Fils unique du Père Éternel, le Souverain Maître du monde, le Rédempteur d'Israël, l'attente des Nations, et l'objet de leurs Vœux, le Messie et le Dieu de gloire, lorsqu'il paraîtra sur la terre ? Que sont devenues sa grandeur et sa puissance ? Où est son Palais ? Où sont les Légions d'Anges qui l'environnent. Pourquoi s'est éclipsé l'éclat de sa Majesté ? Je ne vois qu'un Enfant, faible, tremblant de froid, poussant des soupirs, et versant des larmes. Je ne vois qu'une affreuse pauvreté, qu'une humiliation profonde, qu'une souffrance universelle. Ah ! mon Sauveur, est-ce l'amour que vous avez pour moi, qui vous a ainsi transformé, et qui vous a porté à vous anéantir volontairement vous-même, jusqu'à prendre la forme d'un Enfant, et d'un Enfant éprouvant toutes les misères humaines ? À ces marques, je vous reconnais pour mon Dieu sauveur. Tout en vous est parfait ; grand jusqu'à l'infini dans le Ciel, anéanti jusqu'à l'infini sur la terre. Partout vous méritez mes louanges et mes hommages, je vous les rends de tout mon cœur, ô Sagesse ! en tous lieux également incompréhensible. Je vous adore avec crainte, prosterné humblement au pied de votre Trône, je vous adore avec amour dans votre Crèche. Le Seigneur est grand, dit le Prophète, il est infiniment digne de louanges ; Magnus Dominus et laudabilis nimis ; Le Seigneur est petit, reprend saint Bernard, et il est infiniment digne d'amour ; Parvus Dominus et amabilis nimis.

II. Point. Quelle raison pourrait aujourd'hui me servir d'excuse, ô divin Enfant ! si je ne m'approchais pas de vous, ou si ma tiédeur ou mes attachements déréglés m'empêchaient de me mettre en état de vous recevoir ? Vous n'êtes plus maintenant sur le Mont Sinaï au milieu des foudres et des éclairs. Vous n'avez pas ordonné qu'on mît des bornes autour de votre Étable, qu'on n'ose passer sous peine de la vie. Il n'y a point de Chérubin, ni d'épée flamboyante qui en défende l'entrée. Vous ne tenez point d'armes vengeresses entre vos mains ; vous n'avez pas même la liberté de remuer vos mains innocentes, elles sont environnées et captives sous les langes qui vous environnent. Je le vois, ô mon Dieu ! vous vous laissez à ma discrétion. Je puis m'approcher de vous, je puis vous prendre, je puis vous emporter avec moi. La nuit même, où vous naissez, semble favoriser une si sainte entreprise. Je désire aussi, Seigneur, qu'elle favorise les mouvements de la piété que vous m'inspirez, et qu'elle cache aux yeux des créatures les larmes de ma pénitence, et les transports de mon amour ; il me suffit que vous les voyiez ; car ils ne sont que vous seul.
Ô nuit, heureuse nuit ! laissez-moi approcher, à la faveur de vos ombres, du plus précieux de tous les trésors. Je prendrai cet adorable Enfant, je le serrerai entre mes bras, je le presserai sur mon cœur, et je dirai, en détestant pour toujours le monde et le péché, j'ai trouvé celui que mon cœur aime, je le tiens, je l'ai en ma possession, et je ne le quitterai jamais.



Reportez-vous à Instruction sur la Fête de NoëlLitanies du Saint Enfant-JésusPratique de la Dévotion à l'enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 1re Méditation : Marie s'étant rendue avec Joseph à Bethléem, le temps de son divin enfantement arriva, Méditation pour la Veille de NoëlDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 2e Méditation : Je vous annonce un grand sujet de Joie, il vous est né aujourd'hui un SauveurSalutation à Marie et à Jésus naissantMéditation sur la Nativité, Dévotion au Saint Enfant-Jésus : Prière d'amour et Consécration, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages confessent Jésus-Christ devant les hommes, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages à Jérusalem, Méditation pour l’Épiphanie : La vocation des mages prédite et figurée, notre vocation à la foi de Jésus-Christ, Méditation sur l’Épiphanie : Les Rois-Mages, Remerciement, offrande et prière au Verbe de Dieu incarné, pour l'Octave de l'Épiphanie, et Méditation sur l’Épiphanie : Les Rois-Mages.