dimanche 2 février 2020

Méditation pour le Jour de la Purification



Extrait de "L'Esprit de l’Église dans le cours de l'année Chrétienne" :




Le temps de la Purification de Marie étant accompli selon la Loi de Moïse, ils portèrent l'Enfant à Jérusalem pour le présenter au Seigneur. (Luc, 2)


1er Point. Ce Mystère présente à nos yeux deux merveilles jusqu'alors inconnues sur la terre ; une Vierge qui se purifie, et un Dieu qui se sacrifie. Que de grandeur dans la Religion Chrétienne ! Que de prodiges pour rappeler l'homme de ses erreurs, et pour le remettre dans la voie du Ciel ! son penchant funeste depuis le péché est d'aspirer à l'indépendance, et de se livrer aux dérèglements de l'esprit, du cœur et des sens ; et voici que pour le confondre et pour l'instruire, les deux plus saintes Personnes du monde se soumettent volontairement à des Lois qui ne sont pas faites pour elles. C'est ainsi qu'il faut nous donner les plus grands exemples de surérogation et de perfection, pour nous engager à remplir nos obligations et nos devoirs.
C'est moi, ô mon Dieu ! qui ai un besoin extrême de me purifier de ma vie passée, des mauvaises impressions qui m'en restent, de mes négligences et de mes fautes de tous les jours. Que fais-je cependant pour me laver par une purification si nécessaire ? L'eau purifie, le feu purifie ; ai-je employé l'une et l'autre ? et ma conscience s'est-elle souvent lavée dans les larmes de la pénitence ? Ai-je soutenu courageusement le feu de la tribulation ? Mon orgueil a-t-il été jeté, selon la parole du Prophète, dans le fourneau d'une humiliation profonde. Si j'avais profité de cette grâce, je ne me trouverais pas aussi vif, aussi sensible aux moindres marques de mépris. Purifiez-moi donc de plus en plus, ô mon Dieu ! et ne cessez point de me purifier, jusqu'à ce que je ne sois plus souillé par mes péchés (Ps. 50)

2e Point. Quelle est la Victime qu'on porte au Temple aujourd'hui, et qu'on offre à la divine Majesté ? Jamais on n'en a offert une semblable. La Prophétie s'accomplit en ce jour. Vous n'avez plus voulu, Seigneur, les oblations imparfaites des Taureaux et des Béliers. Tous ces holocaustes anciens ne vous plaisent plus, parce qu'en effet il n'y a nulle proportion entre leur bassesse et votre souveraine Grandeur. Voici une Victime digne de vous, capable de vous honorer autant que vous méritez d'être honoré ; c'est votre propre Fils ; c'est l'objet de vos complaisances éternelles. Il a dit, me voici ; je viens moi-même me présenter, et suppléer à la faiblesse et à l'insuffisance de toutes les créatures ; tunc dixi, ecce venio. Si un tel exemple ne m'anime pas, où en trouverai-je qui fasse cet effet ? Car votre intention, ô mon Sauveur ! en suppléant à mon incapacité, n'a pas été de me décharger de l'obligation qui m'engage à me donner à vous sans réserve, et à vous immoler dans l'occasion mes biens, mes inclinations, ma réputation, ma vie. Vous avez prétendu au contraire que ce que vous faisiez pour moi sut un nouvel engagement à faire encore plus et encore mieux pour vous ; et que mes sacrifices, étant joints à celui que vous faites aujourd'hui de vous-même, acquissent par là une vertu et un mérite qu'ils ne peuvent avoir d'eux-mêmes. Eh bien ! Seigneur, vous êtes le Maître. Je vous remets librement tout ce que je suis, et tout ce que vous m'avez donné. Disposez-en selon votre bon plaisir. Faites-moi seulement la grâce de ne me jamais démentir, de ne pas reculer indignement dans l'occasion, et de vous être toujours fidèle.



Reportez-vous à La Fête de la Purification ou de la Chandeleur, Instruction sur la Fête de la Purification, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 23e Méditation : Il y avait à Jérusalem un homme juste et craignant Dieu, nommé SiméonDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 22e Méditation : Ils portèrent Jésus à Jérusalem, afin de l'offrir au SeigneurDiscours sur la purification de Marie, Le Saint Curé d'Ars dans ses homélies, Discours sur la Naissance de Marie, Discours sur la Visitation de Marie, Discours sur l'Assomption de Marie, Discours sur les douleurs de Marie, De l'humilité de Marie, Méditation sur la dévotion envers Marie, Pratiques de dévotion envers Marie : L'Ave Maria, Et le Dragon persécuta la femme qui enfanta le fils, Inimitiés entre les enfants de Marie et les esclaves du Diable, Ineffabilis Deus sur le Dogme de l'Immaculée Conception, et Méditation sur l'observation des Lois de Dieu.