lundi 6 janvier 2020

Méditation pour le Jour des Rois : Que votre Règne arrive


Extrait de "L'Esprit de l’Église dans le cours de l'année Chrétienne" :




Adveniat Regnum tuum. Que votre Règne arrive. (Luc, 6)

1er Point. Je suis saisi d'étonnement et d'admiration, ô divin Enfant ! à la vue des merveilles que vous opérez pour attirer les Mages à votre Berceau, et pour commencer à régner sur eux. Quelle condescendance à vous prêter à la curiosité qu'ils avaient pour les Astres ! Quelle charité à dissiper les ténèbres de leurs erreurs ! Quel courage de leur part à rompre les liens qui étaient capables de les arrêter dans leur pays, et à mépriser la fausse sagesse dont ils étaient idolâtres. Quelle protection ne leur accordez-vous pas dans Jérusalem ! Quel soin également merveilleux quand vous faites disparaître l'Étoile pour les éprouver, et quand vous la faites reparaître pour les consoler ! La délivrance du Peuple d'Israël, que vous tirâtes de la servitude d'Égypte au travers de la Mer Rouge, ne fut pas accompagnée de plus de miracle. Mais avez-vous moins fait pour régner sur moi, et pour établir votre empire dans mon cœur infidèle ? Que de démarches ! que de douces inspirations ! que de recherches prévenantes ! que de sollicitations ! que de salutaires corrections ! que de reproches intérieurs ! Ah ! je meurs de honte, et je ne me comprends pas moi-même d'avoir pu résister si longtemps. Car, hélas ! Seigneur, vous n'avez attiré qu'une fois les Mages à votre Berceau, et vous avez recommencé cent fois, mille fois à mon égard les mêmes poursuites. Est-ce donc vous, ô mon Dieu ! qui avez besoin de moi, et n'est-ce pas moi au contraire qui ne puis me passer de vous ? Pardonnez-moi, Seigneur, mes égarements, et continuez-moi vos grâces et vos miséricordes.

2e Point. Que peut-il m'arriver de plus avantageux, ô mon Dieu ! si non que vous régniez sur moi. Vous êtes un si grand bien, dit saint Augustin, que de quelque manière qu'on vous possède, on est toujours véritablement heureux. Il est vrai que le règne de votre grâce et de votre amour ne se peut établir que sur les ruines du péché et de l'amour-propre ; mais le règne de l'amour-propre et du péché doit-il m'assujettir ? Ah ! périsse le péché pour jamais ; et périssent aussi tous les appuis de l'amour-propre, pourvu, mon Sauveur, que votre règne arrive. Plutôt la pauvreté, le mépris, l'ingratitude, et l'oubli des créatures, plutôt les maladies, les adversités, les revers de fortune ; plutôt la retraite, la vie cachée et inconnue, toutes les privations, le combat continuel contre mes passions, le renoncement entier à moi-même, que de dire avec le Juif rebelle et impie : nous ne voulons pas que celui-ci règne sur nous. Tout au contraire, ô règne bienheureux ! je vous désire de toute mon âme, mes entrailles crient vers vous. Tous mes os vous le disent, et je vous le dis encore du fond de mon cœur, adveniat regnum tuum, que votre règne arrive. Je veux faire tout ce qui dépendra de moi pour l'établir. J'aime bien mieux être dans l'Étable auprès de vous dans la compagnie des Mages, que d'être dans des Palais magnifiques, et sur le Trône avec Hérode.



Reportez-vous à La conduite réciproque de Ruth et de Noémi figure celle de Marie et de l'Église des GentilsDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 18e Méditation : Voici que l'étoile qu'ils avaient vue en Orient parut, allant devant eux, jusqu'à ce qu'elle vint s'arrêter sur le lieu où était l'enfant, Discours aux jeunes époux, du Pape Pie XII, durant l'Octave de l’Épiphanie, le 10 janvier 1940, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 17e Méditation : À la nouvelle de la naissance du saint Enfant, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec luiDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 16e Méditation : Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorerDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 15e Méditation : Voici que les Mages vinrent de l'Orient à JérusalemInstruction sur la Fête des Rois, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages confessent Jésus-Christ devant les hommes, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages à Jérusalem, Méditation pour l’Épiphanie : La vocation des mages prédite et figurée, notre vocation à la foi de Jésus-Christ, Méditation sur l’Épiphanie : Les Rois-Mages, Méditation sur l’Épiphanie : Ministère que Marie a exercé dans l'Adoration des Mages, Méditation sur l’Épiphanie : Du ministère de Marie dans la vocation des Gentils à la Foi, et Remerciement, offrande et prière au Verbe de Dieu incarné, pour l'Octave de l'Épiphanie.