samedi 18 janvier 2020

Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 26e Méditation : Hérode voyant que les mages l'avaient trompé, entra dans une grande colère


Extrait de "Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, ou Nouveau Mois de Jésus" par C.-L. Faucher, prêtre du Diocèse de Clermont :




26e JOUR

Hérode voyant que les mages l'avaient trompé, entra dans une grande colère. (Matth., II, 16)


1er Point. Après avoir attendu plusieurs jours le retour des Mages, Hérode, reconnaissant qu'il avait été trompé ; en devint furieux, et ordonna que l'on fît mourir tous les enfants de Bethléem et des environs, pensant bien que le saint Enfant ne lui échapperait pas ; il porta même la cruauté jusqu'à faire égorger son propre fils. Ses ordres ayant été exécutés avec la plus affreuse barbarie, son ambition et sa jalousie furent satisfaites ; il se persuada facilement qu'ayant fait périr l'enfant que l'on disait être né pour devenir le roi des Juifs, il avait mis sa couronne hors d'atteinte, et qu'il n'avait plus de rival à craindre. Hélas ! que la malice des hommes est aveugle et insensée, quand elle se prend à Dieu ! Le Seigneur sait bien, quand il veut, déjouer tous les projets de la prudence et de la sagesse humaine. Oui, c'est en vain que les puissances de la terre se réuniraient pour renverser l'empire du Christ ; le Père éternel lui a donné le sceptre des nations ; et, s'il ne règne sur elles par la douceur de sa loi, il y régnera par la sévérité de sa justice. Car, que peut être l'homme quand il se révolte contre le Tout-puissant ? C'est le vase d'argile entre les mains de l'ouvrier qui l'a façonné ; il peut le briser et le réduire en poudre quand il voudra.
Insensés, vous voulez secouer le joug du Seigneur ! Vous dites avec audace : Nous ne voulons pas qu'il règne sur nous. Le Seigneur se rit de ces impuissantes bravades ; le souffle de sa colère peut, quand il voudra, vous faire rentrer dans le néant. Ah ! cessez de vous élever contre votre Dieu ; sa patience et sa miséricorde vous ont en vain attendus jusqu'à ce jour ; prenez garde qu'à sa bonté méprisée ne succède une juste vengeance que rien ne pourra apaiser.

2e Point. Le sang innocent coulait à grands flots dans tout le territoire de Bethléem ; on n'entendait de tous côtés que les lamentations des mères éplorées, qui se désolaient sur le massacre de leurs enfants. Les cris de ces tendres victimes avaient retenti au loin, sans émouvoir le cœur ambitieux d'Hérode ; ni leur innocence ni leur faiblesse n'avaient pu arrêter sa fureur. Alors furent accomplies ces paroles du prophète Jérémie : On a entendu une voix dans Rama, de grandes lamentations, de grands cris ; Rachel qui pleure ses enfants et qui est inconsolable parce qu'ils ne sont plus. En effet, en voyant le cruel massacre de ces tendres enfants, qui ne s'apitoierait sur leur sort ? qui ne se lamenterait sur leurs maux ? Oh ! cependant qu'ils sont heureux de verser ainsi leur sang pour leur Dieu ! Ô saintes victimes, dont la vie a été immolée pour conserver la vie du Sauveur, si vos mères, en ce jour de désolation et de douleur, connaissaient le profond mystère de la sagesse divine, au lieu de gémissements et de pleurs, elles pousseraient des cris de joie et d'allégresse ; elles béniraient le Seigneur qui vous a choisies pour lui rendre un témoignage aussi éclatant. Ô mères désolées, levez les yeux vers le ciel, voyez cette troupe innocente reposant dans le sein d'Abraham et se jouant avec leurs palmes et leurs couronnes sur la montagne du Seigneur. Ô saint enfant Jésus ! quand pourrons-nous aussi vous donner le témoignage de notre amour, et vous rendre sans pour sang, vie pour vie ?


ORAISON JACULATOIRE

Infans Jesu, fortitudo martyrum, miserere nobis.
Enfant Jésus, qui êtes la force des martyrs, ayez pitié de nous.


PRIÈRE

Ô saint Enfant ! qui avez voulu nous nourrir de votre corps adorable et de votre sang précieux, pour nous rendre forts contre les ennemis de notre salut, vous voyez notre faiblesse, vous connaissez notre infirmité ; vous savez combien de fois nous avons succombé aux attaques de nos ennemis ; donnez-nous donc une toi plus vive, un amour plus ardent, afin que nous cessions de craindre ceux qui ne peuvent nuire qu'au corps, pour ne craindre et n'aimer que vous, qui pouvez perdre et le corps et l'âme dans un feu éternel.


EXEMPLE

Julien l'apostat, en haine de la religion chrétienne, voulut convaincre de faux la prédiction de Notre-Seigneur sur le temple de Jérusalem. Il entreprit donc de le rebâtir environ trois cents ans après sa démolition par Titus. Alype d'Antioche fut chargé de l'exécution de l'entreprise, et le gouverneur de la province reçut ordre de le seconder. À cette nouvelle inespérée, les Juifs accoururent de tous côtés ; ils n'épargnèrent ni dépenses ni travaux ; ils s'empressèrent d'abord d'arracher les anciens fondements, afin d'en jeter de nouveaux. Les insensés ! ils ne voyaient pas qu'en abolissant ainsi jusqu'aux premières traces du temple, ils ne faisaient que concourir à vérifier encore mieux ce que Jésus-Christ avait dit : Qu'il n'y resterait pas même pierre sur pierre ; car, à peine eurent-ils creusé ces nouveaux fondements, que la terre se soulevant, laissa sortir de ses entrailles des tourbillons de flammes, dont l'intelligente activité dispersa les pierres, brûla les ouvriers et tous les matériaux que l'on avait rassemblés. En vain s'opiniâtra-t-on à reprendre l'ouvrage à plusieurs reprises : tous ceux qui osèrent s'approcher périrent brûlés par ce feu allumé par la vengeance du Seigneur. À ce prodige si éclatant, on fut obligé de reconnaître la toute-puissance de Dieu et la vérité de la prédiction de Notre-Seigneur. On renonça donc à cette folle entreprise, et on fut forcé d'avouer que la sentence était partie d'en haut, et qu'en luttant contre elle, l'homme ne faisait que mettre à découvert sa faiblesse et son impuissance.


PRATIQUE

Ayons un attachement inébranlable à notre sainte foi ; nous savons que les puissances de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle.



Reportez-vous à La Fête des Saints InnocentsDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 27e Méditation : Joseph, prenant la nuit même l'Enfant et sa Mère, se retira en ÉgypteDévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 25e Méditation : L'ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et lui dit : Levez-vous, prenez l'enfant et sa mère, et fuyez en Égypte, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 24e Méditation : L'enfant que voilà est au monde pour la perte et le salut de plusieurs, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 23e Méditation : Il y avait à Jérusalem un homme juste et craignant Dieu, nommé Siméon, Discours sur la purification de Marie, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 22e Méditation : Ils portèrent Jésus à Jérusalem, afin de l'offrir au Seigneur, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 21e Méditation : Cependant Marie ne perdait rien de toutes ces choses et les méditait dans son cœur, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 20e Méditation : Ayant été averti en songe de ne point aller trouver Hérode, ils retournèrent en leur pays par un autre chemin, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 19e Méditation : Se prosternant, ils l'adorèrent ; puis ayant ouvert leurs trésors, ils lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe, Discours aux jeunes époux, du Pape Pie XII, durant l'Octave de l’Épiphanie, le 10 janvier 1940, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 18e Méditation : Voici que l'étoile qu'ils avaient vue en Orient parut, allant devant eux, jusqu'à ce qu'elle vint s'arrêter sur le lieu où était l'enfant, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 17e Méditation : À la nouvelle de la naissance du saint Enfant, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 16e Méditation : Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 15e Méditation : Voici que les Mages vinrent de l'Orient à Jérusalem, Méditation pour le Jour des Rois : Que votre Règne arrive, Instruction sur la Fête des Rois, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages confessent Jésus-Christ devant les hommes, Méditation sur l’Épiphanie : Les Mages à Jérusalem, Méditation pour l’Épiphanie : La vocation des mages prédite et figurée, notre vocation à la foi de Jésus-Christ, Méditation sur l’Épiphanie : Les Rois-Mages, Méditation sur l’Épiphanie : Du ministère de Marie dans la vocation des Gentils à la Foi, Remerciement, offrande et prière au Verbe de Dieu incarné, pour l'Octave de l'Épiphanie, Méditation sur l’Épiphanie, Méditation sur la Nativité, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 14e Méditation : On lui donna le nom de Jésus, Litanies du Saint Nom de Jésus, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 13e Méditation : On lui donna le nom de Jésus, nom qui lui avait été donné par l'ange, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 12e Méditation : Après huit jours, le saint Enfant fut circoncis, Instruction sur la Circoncision, Méditation sur la Circoncision, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 11e Méditation : Les bergers revinrent en glorifiant et en louant Dieu de tout ce qu'ils avaient vu et entendu, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 10e Méditation : Les bergers se disaient les uns aux autres : Allons jusqu'à Bethléem, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 9e Méditation : Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 7e Méditation : Tout à coup l'Ange du Seigneur parut auprès d'eux, Salutation à Marie et à Jésus naissant, Litanies du Saint Enfant-Jésus, Méditation pour la Fête de Noël : Vous trouverez un Enfant enveloppé de langes, et couché dans une Crèche, Instruction sur la Fête de Noël, Pratique de la Dévotion à l'enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 1re Méditation : Marie s'étant rendue avec Joseph à Bethléem, le temps de son divin enfantement arriva, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 2e Méditation : Je vous annonce un grand sujet de Joie, il vous est né aujourd'hui un Sauveur, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 3e Méditation : Marie mit au monde son fils premier-né, et l'enveloppa de langes, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 4e Méditation : Marie, après avoir enveloppé de langes le saint Enfant, le coucha dans la crèche, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 5e Méditation : Voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche, Dévotion à la Sainte Enfance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, 6e Méditation : Il y avait là aux environs des bergers qui veillaient et se relevaient les uns les autres pendant la nuit, pour la garde de leurs troupeaux, Litanies du Saint Enfant-Jésus, et Dévotion au Saint Enfant-Jésus : Prière d'amour et Consécration.