mercredi 27 décembre 2017

Méditation sur les défauts de l'examen de conscience








1er point. 1°, Par rapport à sa durée. Les uns le font trop rarement : ils laissent écouler de longs intervalles d'un examen à l'autre, et par-là ils ne pensent plus au bien et au mal qu'ils ont pu faire ; ils ne se connaissent plus, et leur cœur devient pour eux un abîme impénétrable, qu'il leur est impossible d'approfondir. Cet examen, qui doit être si exact et si sévère, n'est plus qu'une revue superficielle et précipitée, qui ne sert qu'à étourdir la conscience, et qui n'est nullement capable de l'éclairer. Souvent on le diffère jusqu'à des moments, où l'accablement du sommeil appesantit également les yeux du corps et de l'âme. Quel fruit pouvez-vous attendre d'un examen fait avec tant de tiédeur et de négligence.


2e point.
Par rapport à son objet. On se justifie soi-même à ses propres yeux ; on a recours à mille faux prétextes, pour excuser ses fautes. Tantôt on s'autorise de la bonté du motif qui nous a fait agir ; tantôt on les rejette sur une malheureuse et inévitable nécessité. On reconnaît les péchés que l'on a commis ; mais on se persuade qu'il y a une impossibilité réelle ; qu'il y aurait même une espèce de scandale dans tout ce que l'on ferait pour le réparer.




Reportez-vous à Méditation sur la sévérité de l'examen de conscience, Méditation sur l'objet de l'examen de conscience, Bien choisir le sujet sur lequel on doit faire l'examen particulier, Cinq points pour l'examen général de conscience, Trois temps pour l'examen particulier, Combien l'examen de notre conscience est important, Degrés des vertus qu'on se propose d'acquérir, Méditation sur la Foi, Méditation sur le fondement de l'espérance Chrétienne, Méditation sur la gloire de Dieu, Méditation sur les jugements du monde, Méditation sur la gloire du monde, Méditation sur les dangers du monde, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur la fidélité que la Religion nous inspire à l'égard des devoirs de notre état, Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les obstacles que le monde oppose à notre salut, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur l'Espérance Chrétienne, Méditation sur les caractères de la vraie et de la fausse pénitence, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur le crime du respect humain, Méditation sur la piété extérieure, Méditation sur les moyens de guérir les illusions de la fausse conscience, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur le repos de la conscience, Méditation sur la conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur l'amour de la vie, Méditation sur le détachement des biens de ce monde, Méditation sur le renoncement au monde, Méditation sur le péché de scandale, Méditation sur les affaires du monde comparées à celles du salut, Méditation sur l'affaire du salut, Méditation sur l'illusion des prétextes dont on s'autorise pour ne pas quitter l'occasion du péché, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur la recherche volontaire de l'occasion prochaine du péché, Méditation sur l’œil qui scandalise, et Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel.