dimanche 17 décembre 2017

Méditation pour le troisième Dimanche de l'Avent : Jour d'humilité










LE TROISIÈME DIMANCHE DE L'AVENT


Jour d'humilité



PRATIQUE

Adorez la suprême grandeur de Dieu sur son trône céleste, environné de tous ses séraphins : allez ensuite à la crèche adorer avec les anges cette même grandeur humiliée pour votre amour ; faites un acte de la plus profonde humiliation devant cette majesté suprême. Dans la journée, ne laissez échapper aucune occasion de vous humilier, et ne vous pardonnez pas la plus petite saillie d'orgueil et de vanité dans vos pensées et dans vos actions.


MÉDITATION

Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droite la voie du Seigneur. (Jean, I).


1er point. C'est l'admirable réponse que fit le grand Précurseur à des Pharisiens, envoyés de la part des Juifs de Jérusalem pour lui demander raison de sa mission, de ses prédications et de son baptême. Quelle prodigieuse humilité, et quelle est glorieuse quand elle est jointe à la vraie grandeur ! Il dit qu'il n'est qu'une seule voix, qu'un son qui se perd dans les airs aussitôt qu'il est formé ; peut-on se mettre à plus bas prix ? Il suivait bien le conseil du sage, qui dit : Plus vous êtes grand, plus aussi vous devez vous humilier en toutes choses ; c'est en cela que vous trouverez grâce auprès du Seigneur ; toute grandeur comparée à la sienne n'est rien ; il est grand lui seul, et il n'est honoré que par ceux qui sont véritablement humbles (Ecclés.)
Que cette sentence soit la règle de votre conduite : ne passez pas de jour sans vous humilier profondément devant ce Dieu de majesté ; reconnaissez sa grandeur et votre néant : cette louable pratique vous attirera sa grâce et sa protection, et vous y puiserez des motifs pour vous humilier devant les hommes et pour être toujours petit à vos yeux.


Celui qui doit venir après moi a été fait avant moi, et je ne suis pas digne de délier les cordons de ses souliers. (Jean, I).


2e point. Jean-Baptiste est l'excellent modèle que l'Église nous propose aujourd'hui pour nous préparer à recevoir un Dieu et un Sauveur humilié dans la crèche, qui a voulu éclipser toutes ses grandeurs pour guérir notre orgueil et pour nous sauver par l'humilité. Le ciel, en effet, qu'il nous a promis et qu'il nous a mérité par ses souffrances et par ses prodigieux abaissements, est bien élevé, dit saint Augustin ; mais la voie qui y conduit est bien basse ; si vous y aspirez, pourquoi n'en prenez-vous pas le chemin (Aug. in Joan.) ?
Demandez-vous à vous-même quel progrès vous avez fait dans l'humilité : elle doit être dans l'esprit, formée par la vérité, et dans le cœur, formée par la charité, dit saint Bernard. Votre esprit est-il persuadé que vous n'êtes rien qu'un pécheur fragile, capable des plus honteuses faiblesses sans la grâce. Vous serez un jour la pâture des vers, de la pourriture, de la poussière et de la cendre ; et sûrement la proie des flammes éternelles, si vous n'êtes humble d'esprit, si vous ne l'êtes aussi de cœur, en aimant votre état humilié, par obéissance à Jésus-Christ, qui s'est abaissé pour l'amour de vous.


SENTIMENTS


Vous me préparez par l'exemple de l'humble Jean-Baptiste, à vous rendre visite dans l'étable pour y adorer un humble Jésus-Christ sur une pauvre crèche ; un Dieu tout-puissant, le créateur des anges et des hommes, le souverain du ciel et de la terre, humilié à la condition de la chair. Quoi de plus fort pour faire cesser toutes les rébellions de mon esprit, et pour guérir mon orgueil et ma vanité, moi, qui ne suis qu'une vile créature toute remplie de misères, de faiblesses, de corruption et de péchés ? Ah ! je comprends avec le grand saint Augustin, que c'est une imprudence insupportable qu'un ver de terre veuille s'élever et s'enfler d'orgueil, quand il voit un Dieu de majesté s'anéantir (D. Aug., Ser. 1. de Nativ. Dei).
Humilité prodigieuse de mon Dieu, étable abandonnée, pauvres langes, crèche incommode, naissance obscure, apprenez-moi à m'humilier : adorable Jésus, divinité cachée dans ma chair, Sauveur plein de bonté, instruisez-moi, abaissez mon esprit, réformez mon cœur, guérissez mon orgueil, donnez-moi l'humilité, et avec elle votre grâce, votre amour et votre gloire.


SENTENCES

Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos et la paix dans vos âmes (Matth. 11).

Un cœur humble est la demeure du Saint-Esprit, il y reposa, il le remplit, et il n'en sort jamais (idem in Joan.).


RÉFLEXIONS

Le Dieu que nous adorons est le roi des rois, le seigneur des seigneurs et le souverain de toute la terre (Apoc. 19). Mais ce souverain du ciel et de la terre s'est laissé vaincre par l'amour des hommes ; de souverain il est devenu serviteur en se faisant homme : il s'est chargé de tous nos péchés et en a voulu porter la peine qui est la servitude ; aussi dit-il qu'il n'est pas venu pour être servi, mais pour servir (Matth. 20). Il s'abaisse aux pieds des Apôtres et remplit les plus humiliantes fonctions d'un serviteur ; il meurt par le supplice honteux des esclaves. Cependant dès qu'il est sur la croix il reprend les fonctions de souverain : il convertit un voleur, lui donne un royaume ; il règne par la croix, et il tire ainsi sa gloire du sein de l'opprobre et de l'infamie.


ORAISON JACULATOIRE

Ô Dieu ! seigneur de toutes choses, ayez pitié de nous, regardez-nous favorablement, et faites-nous voir la lumière de vos miséricordes (Eccl. 36) !





Reportez-vous à Méditation pour le premier Jeudi de l'Avent : Jour de ferveur, Méditation pour le Premier Mercredi de l'Avent : Jour de fidélité, Méditation pour le Premier Mardi de l'Avent : Jour de vigilance, Méditation pour le Premier Lundi de l'Avent : Jour de confiance, Méditation pour le Premier Dimanche de l'Avent, Méditation de l'Avent : la vertu de patience, Méditation pour le premier Vendredi de l'Avent, Méditation pour le deuxième Mercredi de l'Avent, Méditation pour le troisième Mardi de l'Avent : l'esprit de prière, Méditation pour le troisième Mercredi de l'Avent, Méditation pour le troisième Jeudi de l'Avent : la modestie, Méditation pour le seizième jour de décembre, Méditation pour le dix-septième jour de décembre, Méditation pour le dix-huitième jour de décembre, Méditation pour le dix-neuvième jour de décembre, Méditation pour le vingtième jour de décembre, Méditation pour le vingt-deuxième jour de décembre, Méditation pour le vingt-troisième jour de décembre, Pour la direction spirituelle : quel chrétien êtes-vous ?, La perfection consiste en des choses si aisées, Degrés des vertus qu'on se propose d'acquérir, Méditation sur l’Épiphanie, Méditation sur la Nativité, et Méditation pour la Veille de Noël.