dimanche 10 décembre 2017

Méditation sur le mérite attaché à la pratique des devoirs de son état








1er point. Cette pratique est une source abondante de mérite. Car, en quoi consiste le vrai mérite de l'homme ? N'est-ce pas à faire continuellement ce que Dieu veut, ce que Dieu ordonne ? Or, qui est-ce qui le fait, si ce n'est celui qui accomplit fidèlement les devoirs son état ? Le travail entrepris dans un temps où il nous est prescrit par le devoir est donc une occupation plus sainte et plus méritoire que la prière.


2e point.
Jésus-Christ, notre maître et notre modèle, semble avoir fait de cette pratique un des principaux fondements de son mérite. II n'employa que les trois dernières années de sa vie à faire ces grandes actions et ces grands sacrifices qui nous étonnent ; et que faisait-il donc pendant les trente années qui les précédèrent ? Il accomplissait les devoirs de son état ; il obéissait à ses parents ; il vivait du travail de ses mains : le monde roulait sur ses principes et sur ses préjugés ordinaires. II y avait à Jérusalem des sectes nombreuses et austères de Pharisiens, qui ajoutaient à la Loi mille observances nouvelles. Le monde admirait leur sainteté. Où était cependant le vrai mérite et la plus parfaite vertu ? N'était-ce pas sous ce toit rustique, où Jésus-Christ, soumis aux volontés de son Père, était uniquement occupé des devoirs de son état ?




Reportez-vous à Prière de Saint Pie X au glorieux Saint Joseph modèle des travailleurs, Méditation sur l'application aux devoirs de son état, Méditation sur la fidélité que la Religion nous inspire à l'égard des devoirs de notre état, Méditation sur le motif qui doit nous conduire dans la pratique des devoirs de notre état, Méditation sur les dangers propres de chaque état, Méditation sur les vertus qu'on exerce en pratiquant les devoirs de son état, Méditation sur les prétendus avantages de la naissance, Méditation sur la dévotion des Grands, Méditation sur les obligations attachées aux Charges et aux Dignités du monde, Méditation sur la fausseté des jugements téméraires, Méditation sur les prétextes qu'on emploie pour justifier le jugement téméraire, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut d'équité, Méditation sur les jugements téméraires, par le défaut de connaissance, Méditation sur les jugements téméraires, par défaut d'autorité, Méditation sur les défauts qui rendent un jugement téméraire, Méditation sur les bornes que l'on doit mettre à la défiance et aux soupçons, Méditation sur les soupçons, Méditation sur la défiance, Méditation sur la défense de juger le prochain, Méditation sur les obstacles que le monde oppose à notre salut, Méditation sur la connaissance des vertus et des vices, Méditation sur l'Espérance Chrétienne, Méditation sur les caractères de la vraie et de la fausse pénitence, Méditation sur la vraie pénitence, Méditation sur le respect humain, Méditation sur le crime du respect humain, Méditation sur la piété extérieure, Méditation sur les moyens de guérir les illusions de la fausse conscience, Méditation sur les péchés d'ignorance, Méditation sur l'aveuglement de la Conscience, Méditation sur le repos de la conscience, Méditation sur la conscience, Méditation sur la passion dominante, Méditation sur les moyens de connaître les passions dominantes, Méditation sur l'amour de la vie, Méditation sur le détachement des biens de ce monde, Méditation sur le renoncement au monde, Méditation sur le péché de scandale, Méditation sur les affaires du monde comparées à celles du salut, Méditation sur l'affaire du salut, Méditation sur l'illusion des prétextes dont on s'autorise pour ne pas quitter l'occasion du péché, Méditation sur la fuite des occasions prochaines du péché, Méditation sur la recherche volontaire de l'occasion prochaine du péché, Méditation sur l’œil qui scandalise, et Méditation sur la distinction du péché mortel et du péché véniel.