vendredi 14 avril 2017

Méditation pour le Vendredi Saint : Jour de sacrifice





James Tissot



LE VENDREDI SAINT

Jour de sacrifice


PRATIQUE

Montez en esprit sur le Calvaire ; placez-vous au pied de la croix. Attachez vos yeux sur Jésus mourant ; entendez ses tristes plaintes, et voyez-le souffrir et mourir. Faites-vous victime avec Jésus-Christ ; offrez votre sang avec le sien. Sacrifiez sans réserve tout ce que vous avez et tout ce que vous êtes. Privez-vous de tout autre plaisir que de celui de penser à Jésus crucifié sur la croix pour votre amour.


MÉDITATION

II est mort. (Luc, 23)


1er point. Voici enfin le dernier acte du plus douloureux, du plus sanglant, du plus cruel, mais en même temps du plus auguste, du plus important et du plus efficace de tous les sacrifices. Montez en esprit avec Jésus-Christ sur le calvaire ; voyez-le dépouillé par les bourreaux ; entendez les coups de marteaux qui enfoncent les clous dans ses mains et dans ses pieds ; voyez avec une sainte horreur le sang qui en découle ; levez les yeux à mesure qu'on élève la croix, pour voir expirer la victime ; c'est votre Dieu, votre sauveur, qui va mourir pour vous donner la vie.
Il avait dit à son père céleste, par un de ses prophètes: Seigneur, les victimes et les holocaustes ne vous ont pas plu, alors j'ai dit : Me voici en qualité de victime pour faire votre volonté. Le Sauveur réunissait en sa personne deux qualités jusqu'alors incomparables, celles de prêtre et de victime tout ensemble. Enfin, Jésus expirant incline la tête en signe de réconciliation et de tendresse, et pour nous marquer que son sacrifice avait apaisé la colère de Dieu, et qu'il nous accorderait par les mérites de sa mort toutes les demandes que nous pourrions lui faire.

2e point. Il est mon ce divin Sauveur ! son esprit était accablé de tristesse, son cœur était percé de douleur, sa bouche abreuvée de fiel, sa poitrine tout en feu lui avait causé une soif mortelle ; sa tête, ses mains, ses pieds, et tout son corps déchiré ; et c'est un miracle de sa puissance et de son amour qu'il ne soit pas mort plus tôt. Il a voulu, dit un père, que son corps fût ouvert de tous côtés avant d'expirer, afin que je visse plus à découvert la plaie profonde que l'amour avait fait à son cœur. (D. Bern. Serm.) ; et c'est cette plaie plus qu'aucune autre qui lui a causé la mort. Considérez cette innocente victime : il est encore attaché à la croix, il y est demeuré jusqu'à la consommation de son sacrifice ; demeurez-y attaché avec lui jusqu'au dernier moment de votre vie ; sacrifiez-lui tous les plaisirs des sens, soyez mortifié en toutes choses, soumettez-vous à toutes les souffrances et à toutes les privations qui vous arriveront, afin que vous puissiez dire avec le grand apôtre : Je suis crucifié avec Jésus-Christ.


SENTIMENTS

Adorable Jésus, Sauveur agonissant, Dieu tout-puissant et faible pour mon amour, prêtre et victime tout ensemble, qui vous offrez en sacrifice, en mourant pour moi sur la croix ! je vous offre, ô Jésus sacrifié, mes biens, mes désirs, mon esprit, mon cœur, mon corps, ma vie. Votre croix sanglante sera l'autel, mon amour sera le feu, et mon tout entier la victime ; je veux qu'il n'y ait rien en moi que ce feu sacré ne consume en parfait holocauste.
Recevez, ô Dieu mourant, ce sacrifice ; attachez-moi si fortement sur votre croix avec tous, que je n'en descende que pour aller jouir de la récompense promise à ceux qui vous suivent dans vos souffrances. Soutenez-moi dans cet esprit de sacrifice : je veux être victime, je veux souffrir, je veux mourir pour vous et avec vous.


SENTENCES

Jésus s'est humilié lui-même, se faisant obéissant jusqu'à la mort, et à la mort de la croix (Philip. 2).

Jésus sacrifié sur l'arbre de la croix est la cause, le motif et le modèle de tous nos sacrifices (D. Bern.serm.).


RÉFLEXIONS

Jésus mort sur la croix


À peine le Sauveur a-t-il fermé les yeux, à peine a-t-il consommé son sacrifice, en expirant sur la croix, que tout éclate en prodiges. Le soleil s'obscurcit ; le voile du temple se fend en deux ; la terre tremble ; les rochers se brisent ; les sépulcres s'ouvrent ; tout pleure à sa manière la mort de son Dieu. Cependant la fureur des Juifs n'est pas encore assouvie contre Jésus-Christ ; ils lui percent le cœur d'un coup de lance, et il eu sort du sang et de l'eau en abondance ; et c'est ainsi qu'ils voulurent encore exercer un reste de barbarie et de cruauté contre le corps de Jésus-Christ. Quel outrage, ô mon Dieu ! mais quel profond mystère ! vous vouliez que je visse à découvert ce cœur adorable, ou résidait l'amour infini que vous aviez pour moi ; vous vouliez qu'il y eût toujours dans ce cœur une porte à ma réconciliation. Ouvrez-moi encore ce cœur, o mon adorable Jésus, lavez-moi dans cette eau, purifiez-moi de ce sang qui en est sorti.
Que cette eau si pure me purifie, et qu'elle produise des larmes à mes yeux pour pleurer vos douleurs et mes péchés ; et que ce sang si précieux et si efficace me soutienne, me nourrisse, me fortifie et m'embrase d'amour pour vous.


PRIÈRE

Sauveur expirant, auteur de la vie, qui souffrez aujourd'hui la mort pour me sauver moi-même de la mort éternelle, permettez que je mêle mes larmes avec le sang qui sort de tout votre corps. Ah ! Seigneur, puisque c'est pour moi que vous souffrez et que vous mourez, appliquez-moi les mérites de vos souffrances et de votre mort, afin que, mourant à moi-même, je ne vive dorénavant que pour vous.





Écoutez cette série de conférences de Mission de Semaine Sainte.




Reportez-vous à Prière à Jésus-Christ crucifié agonisant et mourant, pour obtenir une heureuse agonie et une sainte mortÉpanchement de l'âme vers Jésus mourant sur la CroixInstruction pour le Vendredi Saint, Méditation sur le Vendredi Saint : Expiravit (Luc, 23), Instruction sur le Dimanche des Rameaux, Jésus crucifié est le Livre des Élus, Méditation pour le Jeudi Saint, Méditation pour le Lundi Saint, Méditation pour le Mardi Saint, Méditation pour le Mercredi Saint, Méditation pour le Samedi Saint, La Passion corporelle de Jésus expliquée par un chirurgien, Méditation pour le Dimanche des Rameaux, Méditation pour le lundi de la Passion, Méditation pour le mardi de la Passion, Méditation pour le mercredi de la Passion, Méditation pour le Dimanche de la Passion, Méditation pour le vendredi de la Passion, Méditation pour le samedi de la Passion, Méditation pour le vendredi de la quatrième semaine de Carême, Réflexion sur la flagellation de Notre-Seigneur Jésus-christ, Méditation pour le Samedi après les Cendres, Méditation pour le Jeudi de la Passion, Litanies de la Passion, Méditation pour le premier dimanche de Carême, Méditation pour le Lundi de la première semaine de Carême, Méditation pour le Mardi de la première semaine de Carême, Méditation pour le mercredi de la première semaine de Carême, Méditation pour le jeudi de la première semaine de Carême, Méditation pour le vendredi de la première semaine de Carême, Méditation pour le mardi de la deuxième semaine de Carême, Méditation pour le jeudi de la deuxième semaine de Carême, Méditation pour le vendredi de la deuxième semaine de Carême, L'Année liturgique avec Dom Guéranger : Le Troisième Dimanche de Carême, Méditation pour le quatrième Dimanche de Carême, Discours sur les douleurs de Marie, Méditation pour le vingt-troisième jour de décembre, et L'institution du Carême et la manière dont les premiers chrétiens le passaient.